UNEDIC : FINANCER PAR L’ACTIVITE !

avr 27th, 2004 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Les CrA�ateurs d’emplois et de richesses de France (Cerf) s’opposent A� une « fiscalisation, mA?me partielle, du financement de l’assurance-chA?mage« .

Les entrepreneurs qui n’ont droit A� aucune indemnisation en cas de perte d’activitA� n’ont pas A� payer !

Les TPE et PME de France demandent que l’activitA� demeure la seule source de financement tant de l’assurance-chA?mage, que de la solidaritA� (sA�curitA� sociale, retraites…).

Pour cela, il est nA�cessaire que l’Etat cesse de faire peser sur les entreprises et les salariA�s le poids de ses dA�ficits et contribue A� rendre A� la France les moyens de redevenir actrice de sa propre croissance.

Le systA?me de solidaritA� A� la franA�aise ne peut tirer sa pA�rennitA� que de la performance de son A�conomie et donc des entreprises et des femmes et des hommes qui en sont les acteurs.

Il faut rendre A� ces derniers les moyens de leur action et rA�tribuer justement leur travail.

Le Cerf prA?ne l’augmentation des revenus des travailleurs, la suppression de l’entrave au travail et A� l’activitA�A�dueA�A� laA�loi sur les 35 heures.A�Le Cerf rappelle sa proposition :

  • suppression des charges sociales du salariA� de 35 A� 40 heures travaillA�es,
  • non soumission A� l’impA?t du revenu de 35 A� 40 heures travaillA�es[1],
  • affectation des charges sociales patronales de 35 A� 40 heures, aux caisses de solidaritA� des personnes A?gA�es.



[1][1] Par crA�dit d’impA?t

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!