SOLIDARITE PERSONNES AGEES : LE PAS DU GOUVERNEMENT VERS LA PROPOSITION DU CERF

avr 29th, 2004 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Les CrA�ateurs d’emplois et de richesses de France se fA�licitent de la porte ouverte par Jean-Pierre RaffarinA�A� la solution proposA�eA�depuis des mois par le Cerf pour financer la SolidaritA� aux personnes A?gA�es : le financement par le travail au-delA� de la 35A?me heure.

Le Cerf, qui prA?ne la solidaritA� par l’activitA�, comme dans le dossier de l’Unedic, rappelle la nA�cessitA� d’une mesure pro-active, ambitieuse et originale pour agir sur les dA�ficits, l’emploi, la croissance et la production, en s’appuyant sur la formidable envie de changement des franA�ais et leur capacitA� A� s’engager.

Cette solution ne peut se traduire par une hausse de charge, de quelque nature, mais doit A?tre accompagnA�e d’uneA�meilleure rA�munA�ration de ceux qui travaillent.

C’est sur ce terrain qu’il convient de rompre ce qui est perA�u comme de l’immobilisme et met la France A� la remorque de la croissance mondiale.

Rompre l’immobilisme c’est entA�riner l’affection des franA�ais pour les TPE et leur permettre d’y gagner leur vie.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!