SOLIDARITE PERSONNES AGEES : LE PAS DU GOUVERNEMENT VERS LA PROPOSITION DU CERF

avr 29th, 2004 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Les Créateurs d’emplois et de richesses de France se félicitent de la porte ouverte par Jean-Pierre Raffarin à la solution proposée depuis des mois par le Cerf pour financer la Solidarité aux personnes âgées : le financement par le travail au-delà de la 35ème heure.

Le Cerf, qui prône la solidarité par l’activité, comme dans le dossier de l’Unedic, rappelle la nécessité d’une mesure pro-active, ambitieuse et originale pour agir sur les déficits, l’emploi, la croissance et la production, en s’appuyant sur la formidable envie de changement des français et leur capacité à s’engager.

Cette solution ne peut se traduire par une hausse de charge, de quelque nature, mais doit être accompagnée d’une meilleure rémunération de ceux qui travaillent.

C’est sur ce terrain qu’il convient de rompre ce qui est perçu comme de l’immobilisme et met la France à la remorque de la croissance mondiale.

Rompre l’immobilisme c’est entériner l’affection des français pour les TPE et leur permettre d’y gagner leur vie.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!