RELANCE : PAS D’ALTERNATIVE !

mai 3rd, 2004 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Les CrA�ateurs d’emplois et de richesses de France rA�affirment leur position : la relance de l’A�conomie et le sauvetage de la solidaritA� nationale ne seront possibles que si la croissance venue de l’extA�rieure, s’accompagnent d’une reprise significative de la consommation.

Il faut augmenter le pouvoir d’achat des franA�ais et la capacitA� de production de notre pays.

L’Allemagne, qui a enregistrA� avant la France les premiers effets positifs de la croissance mondiale, met en application ce que les CrA�ateurs d’emplois et de richesses de France prA�conisent depuis plus d’un an, en augmentant la durA�e du travail.

A la diffA�rence de l’Allemagne, et, sans remettre en cause la loi sur les 35 heures, il faut amA�nager cette derniA?re de faA�on A� pouvoir travailler plus et rA�munA�rer mieux ceux qui travaillent, alimentant ainsi l’A�conomie, les caisses de solidaritA� et le TrA�sor Public.

La seule faA�on d’y parvenir est de :

  • supprimer les charges salariales, pour le salariA�, de la 35A?me A� la 40A?me heure travaillA�e,
  • exonA�rer les revenus de la 35A?me A� la 40A?me heure travaillA�e d’ImpA?t sur le Revenu (CrA�dit d’impA?t),
  • Affecter les charges patronales, de la 35A?me A� la 40A?me heure travaillA�es, aux caisses de solidaritA� pour les personnes A?gA�es.

A l’inverse, augmenter les charges ou la fiscalitA� n’aurait que des effetsA�contre-productifs, en particulier sur le plan social.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!