SOLIDARITE : FINANCEMENT ET REGIMES SPECIAUX

mai 18th, 2004 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

A l’heure de la recherche des A�quilibres financiers des caisses de solidaritA�, demandA�s A� juste titre par M Gauthier Savagnac dans le dossier de l’Unedic, prA�conisant de ne pas faire financer les rA�gimes spA�ciaux par le rA�gime gA�nA�ral, le Cerf rappelle la nA�cessitA� d’une rA�forme du systA?me des prA�-retraites dans lequel les charges sociales sont financA�es par les rA�gimes gA�nA�raux, aujourd’hui en difficultA�.

L’extension des accords de branche sur les prA�retraites pour certaines grandes entreprises en 2003 aprA?s ceux de 1996, contribue A� faire peser cette charge sur les rA�gimes gA�nA�raux, c’est-A�-dire sur les TPE et PME et leurs salariA�s (premiers contributeurs), sur la performance de ces entreprises et sur le pouvoir d’achat des mA�nages…

Ils supportent financiA?rement par leur travail, plus qu’avant encore, les restructurations (la destruction de l’emploi) rA�alisA�es A� moindre coA�t dans ces grands groupes, tandis que les TPE et PME voient leur attractivitA� en matiA?re de recrutement baisser face A� de grandes entreprises bA�nA�ficiant d’avantages sociaux toujours plus grands, supportA�s par la collectivitA� (SA�curitA� Sociale).

Le Cerf rappelle que les bA�nA�fices de ces TPE et PME servent A� alimenter l’A�conomie nationale, ce qui n’est pas le cas pour ces grandes entreprises dont les actionnaires sont en grande partie des investisseurs A�trangers.

Les tpe et pme de France n’ont pas A� financer les performances boursiA?res des grandes entreprises.

Le Cerf demande donc que soient prises les mesures qui protA?geront ceux qui crA�ent aujourd’hui lesA�emploisA�et la richesse dans notre pays, en obligeant chacun A� assumer ses responsabilitA�s : que les charges induites par les dispositifs de dA�part en prA�retraite soient supportA�es par ceux qui en sont les seuls bA�nA�ficiaires au lieu de les faire supporter par la collectivitA� et, donc, comme cela est malheureusement l’habitude, par les tpe et les pme, les commerA�ants et les artisans et leurs salariA�s.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!