mar, juin 29, 2004

SMIC : LES PATRONS DEFENDENT LE POUVOIR D’ACHAT

Louis Lambel, interrogA� en direct ce matin sur BFM sur l’augmentation du SMIC a dA�fendu l’idA�e « d’un salaire dA�cent et d’une meilleure rA�munA�ration du travail ».

Le PrA�sident des CrA�ateurs d’emplois et de richesses de France a rappelA� que « les cadeaux faits aux entreprises » en matiA?re d’allA?gement de charges « ne concernent pasA� les TPE », qui n’ont pu bA�nA�ficier vA�ritablement des mesures d’accompagnement du passage aux 35 heures : les TPE sont donc encore et toujours pA�nalisA�es.

« Il ne saurait donc A?tre question de soumettre l’amA�nagement sur les 35 heures, tant attendu par les TPE, A� une nA�gociation dont elles seront par avance exclues ».

Par contre, le Cerf rappelle ce qu’il qualifie A� la fois de mesure de sauvegarde des entreprises, de soutien de la consommation et de la relance A�conomique : la nA�cessitA� de permettre aux entreprises d’A?tre prA�sentes et actives sur leurs marchA�s en A�tant compA�titives et aux salariA�s de bA�nA�ficier d’une vA�ritable hausse du pouvoir d’achat.

Le Cerf a donc rappelA�, sans remettre en question la loi sur les 35 heures, la nA�cessitA� de l’amA�nagement qu’il prA�conise, sous peine de limiter les effets bA�nA�fiques de la rA�ouverture de ce dossier A� une certaine catA�gorie. Il faut donc :

Enfin, contrairement A� l’Allemagne qui vient d’allonger la durA�e de travail dans la fonction publique sans augmentation de salaire, le Cerf propose que la solution qu’il prA�conise pour les TPE soit A�tendue au service public, dans les secteurs oA? la nA�cessitA� justifierait, par manque de main d’oeuvre par exemple, de travailler plus.

Filed under 1 - CERF National, Communiqués, Comptes-rendus


Createurs d'emplois et de richesse de France (Cerf)
1ere plateforme de representation des Tres Petites Entreprises - Association loi 1901

24, avenue Gabriel - 75008 Paris - Tel : 09 51 74 23 73 - Fax : 09 56 74 23 73 -
www.lescreateurs.org