GRANDE DISTRIBUTION : L’OLIGARCHIE AGISSANTE… DOIT ETRE REMISE A SA PLACE !

oct 24th, 2004 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Le Cerf dénonce le détricotage du dispositif visant à encadrer et assurer l’équilibre des pratiques commerciales.

La stratégie de l’oligopole de la grande distribution, reposant sur la concentration des enseignes et des centrales d’achat consiste, les actions de ces derniers mois l’on montré, à la remise en question, une à une, de toutes les mesures prises pour garantir le développement du commerce et assurer la diversité des acteurs sur le marché, dans le cadre d’une concurrence saine.

Afin de noyer le poisson, leurs dirigeants se sont répartis la tâche et les revendications :

  • M.E. Leclerc, la loi Galland
  • Daniel Bernard, les mètres carrés (loi Royer, modifiée Raffarin)
  • Gérard Mulliez, l’ouverture dominicale…

Toutes ces demandes ont été renforcées depuis que fin 2003, la grande distribution a obtenu l’autorisation de faire de la publicité à la télévision.

Face à l’évolution du marché, en particulier le développement du hard discount, d’une part, de nouvelles habitudes de consommation, d’autre part, la grande distribution est incapable de s’adapter, reproche qu’elle faisait au petit commerce il y a 40 ans. Elle cherche donc aujourd’hui, par les moyens tirés de l’habitude de la toute puissance, à imposer sa loi aux consommateurs, à ses concurrents, à ses fournisseurs et au législateur, sensé pourtant faire appliquer et respecter la loi.

Aurait-elle gagné ? La réforme annoncée pour fin novembre prévoit la remise en question des lois précitées et incriminées, accompagnée de l’amnistie des fraudes imputables à ces enseignes « soucieuses » du bien être des consommateurs.

Une manipulation d’une telle ampleur est difficilement imaginable. Elle est pourtant rendue possible par les vestiges d’une représentation patronale devenue atone, vide de sens et de propositions, qui, ne disant mot, devient complice.

Le Cerf demande l’application réelle et effective de la loi avant toute réforme. Par ailleurs, si le gouvernement est soucieux de faire baisser les prix tout en garantissant le jeu d’une concurrence saine et loyale, alors il convient de démenteler l’oligopole de la grande distribution qui a conduit tant à la hausse abusive des prix, qu’aux dérives financières que l’on connait. C’est l’unique réforme pouvant bénéficier aux consommateurs de façon durable.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!