LUTTE CONTRE LA VIE CHERE : L’OLIGOPOLE DOIT ETRE DEMANTELE !

déc 7th, 2004 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Le CerfA�avait dA�noncA� la table ronde du 17 juin, annonA�ant alors que les baisses de prix ne seraient pas au rendez vous, etA�les manoeuvres de la grande distribution qui prA�fA?re changer les lois plutA?t que de s’adapter aux contraintes du marchA�. Elles sont les premiA?res responsable de l’augmentation des prix dont souffrent aujourd’hui les consommateurs : la concentration excessive de ce secteur a totalement anihilA� les effets d’une concurrence saine et loyale, qui s’est dissouteA�dans les habitudes de la position dominante qu’exerce la grande distribution.

Cette concentration se traduit par un nombre d’enseignes limitA�, aux mainsA�d’un nombre de groupes encore plus limitA�. La position dominante est garantie par la mA?me concentration au niveau des centrales d’achat. RA�sultat : les enseignes se partagent plus de 85% de la distribution dans certains secteurs…

La seule solution pour lutter contre la vie chA?re est de rA�introduire les conditions d’une concurrenceA�saine et loyale : il convient donc de dA�manteler l’oligopole de la grande distribution.

La sA�paration entre les centrales d’achat et les rA�seaux de distribution mettra, par exemple, lesA�centrales d’achats en concurrence pour l’accA?s aux rA�seaux de distribution.A�Cette perte d’exclusivitA� surA�des rA�seauxA� est la garantie d’une concurrence saine au bA�nA�fice du consommateur et de la lutte contre la vie chA?re. De plus, les centrales d’achats n’A�tant plus fournisseurs exclusifs d’une enseigne, le petit commerce pourra se tourner vers ces nouveaux « grossistes » et rA�percuter,A�lui aussi, les prix bas, tout en poursuivant sa mission de service de proximitA�.

Le Cerf rappelle que le soutien A� la consommation passe par l’augmentation du revenu de ceux qui travaillent et l’amA�nagement des 35 heures.

Enfin,A�le Cerf demandeA�l’application rA�elle et effective de la loiA�A�Royer, dont les contournementsA�par la grande distributionA�sont aujourd’hui prA�judiciables, tant aux consommateurs, qu’A� l’emploi et au budget de l’Etat.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!