35 HEURES : L’INSULTE AUX ENTREPRENEURS !

mar 22nd, 2005 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Les  Créateurs d’emplois et de richesses de France ne peuvent que constater l’insulte faite aux entrepreneurs.

Elle résulte du mépris, tant par les organisations sensées les représenter, qu’au final par les pouvoirs publics, des difficultés que subissent les vingt millions de citoyens vivant directement des TPE, dans un environnement de moins en moins favorable.

Sur les 35 heures, les députés vont donc être amenés à procédé à un vote nul, au pire sens du terme.

Comment prétendre d’un côté vouloir lutter contre les défaillances, quand les causes résident dans les lois mêmes qui encadrent la « vie » des entreprises votées par ces « décideurs » ?

Mettre les principaux créateurs d’emplois et de richesse au centre des décisions économiques, juridiques, sociales, fiscales et réglementaires est une nécessité absolue, dont dépend le dynamisme de notre pays et la sauvegarde des régimes sociaux : c’est la question de la place faite au Très Petites Entreprises qui est ainsi posée de façon urgente  et fondamentale.

Les  Créateurs d’emplois et de richesse de France réaffirment qu’il ne peut être envisagé d’augmenter encore le coût du travail et qu’il convient d’opérer, à la marge, un transfert des prélèvements sociaux payés par les salariés vers la rémunération de leur travail.

L’action sur l’emploi et l’augmentation du pouvoir d’achat par l’augmentation des revenus sont possibles, tout comme la baisse de l’impôt sur ce dernier et le retour à une meilleure compétitivité des entreprises.

Ces possibilités, le Cerf les défend depuis des années en demandant, sur des salaires non majorés :

  • L’exonération des charges payées par les salariés de la 35ème à la 40ème heures travaillées,
  • L’exonération de l’impôt sur le revenu du travail de la 35ème à la 40ème heures travaillées,
  • Le versement des charges patronales à une caisse de solidarité aux personnes âgées.

Le mépris cessera-t-il, pour faire la place au réalisme et à la justice ?

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!