LE COUP D’ETAT PERMANENT

mai 31st, 2005 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Le rA�sultat du scrutin est sans appel pour l’ensemble de la classe politique franA�aise : europA�ens, les FranA�ais ont, une nouvelle fois, dA�savouA� leurs reprA�sentants, qui n’ont encore rien compris au scrutin du 29 mai.

Comme certains le soulignent, le fossA� se creuse entre la France et ceux sensA�s la reprA�senter et qui ont confisquA� le pouvoir, A� droite comme A� gauche et chez les partenaires sociaux, plongeant notre sociA�tA� dans un immobilisme suicidaire.

La culture politique et du pouvoir, A� l’A�uvre dans les organisations reprA�sentatives et politiques, reposant sur la quA?te et la prise de pouvoir, puis au maintien au pouvoir de ceux qui y ont accA�dA�, sacrifiant les missions dA�lA�guA�es par ceux qui les ont portA� aux commandes, a conduit toute la campagne du rA�fA�rendum.

RA�sultat : ce coup d’Etat permanent plonge aujourd’hui la France et l’Europe dans une situation sans prA�cA�dent, qui accA�lA?rera ce que certains prA�tendaient dA�fendre.

A ceux qui disaient lutter contre le libA�ralisme, et ont entraA�nA� une partie des FranA�ais sur la voix du « non », la Chine, qui s’A�tait engagA�e, A� la demande europA�enne, A� augmenter ses taxes A� l’exportation, a rA�pondu, suite aux rA�sultats franA�ais, en annonA�ant qu’au contraire, elle les supprimaient toutes, purement et simplement. Le Japon, de son cA?tA�, revient sur l’installation d’ITER sur son territoire, tandis que les Etats-Unis renforcent leur soutien A� Boeing et accentuent la lutte contre Airbus en saisissant l’OMC. La Russie de Poutine, qui croit peu A� l’Europe, attend de la voir faire le mA�nage chez elle. Dans ce contexte, la Grande Bretagne de Toni Blair, hA�ritier de la politique de Mme Thatcther, est en position pour prendre le leadership europA�ena��

Qui s’en A�tonnera ? quelle union europA�enne pour faire face A� l’avancA�e d’un capitalisme mondial qui n’a rien A� voir avec le libA�ralisme, garant du progrA?s et de la justice et seule alternative A� la concentration des pouvoirs et des capitaux entre les mains de quelques-uns, qui se satisfont d’un systA?me oA? la libre concurrence et l’A�galitA� des chances n’existent pas : les dA�localisations vont donc se poursuivre et s’accA�lA�rer.

Ces partisans du « non », prA�tendant dA�fendre la veuve et l’orphelin sont en train de lui construire son enfer et renforcent ceux contre qui ils prA�tendaient lutter, tant notre dA�pendance vis-A�-vis de ceux-lA� est grande et nos moyens de faire face, plus inexistants qu’avant le rA�fA�rendum : car, alors, le monde avait encore l’illusion d’une unitA� et d’une construction europA�ennes. Le dA�sir de « changer les choses » de ces prA�tendants dirigeants repose, en fait, sur un sentiment de toute puissance, hA�ritage des 5 siA?cles passA�s et aujourd’hui illusoire.

Ceux qui avaient prA�tendu faire barrage A� l’extrA�misme en votant Jacques Chirac en avril 2002, lui offre aujourd’hui, grA?ce au « non », le meilleur des marchepieds et le propulse sur le devant de la scA?ne, lui permettant, A� juste titre, de dA�noncer la perte de reprA�sentativitA� des A�lites franA�aises.

Pour autant, les FranA�ais veulent pouvoir vivre de leur travail, qui doit leur permettre de garantir un prA�sent et se projeter dans l’avenir. Mais ils ont le sentiment que les A�lites ont instaurA� un systA?me qui les broie au profit de ses mA?mes A�lites qui, chaque jour, montrent A� quel point elles vivent bien.

L’image de l’entreprise est maintenue dans un mode de reprA�sentation simpliste, alors qu’elle est garante de la production des richesses que nous sommes appelA�s A� partager et qu’elle est, aujourd’hui, entravA�e dans son rA?le. Les crA�ateurs d’emplois et de richesse de France, constructeurs d’avenir, continueront donc A� porter et dA�velopper des projets, pour ceux qui le pourront encore, mais avec un fardeau supplA�mentaire, nA� des A�goA?smes et des intA�rA?ts particuliers.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!