N’assassinez pas les actifs les plus prA�caires de France !

sept 6th, 2006 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

A l’origine du dA�bat sur le pouvoir d’achat, les CrA�ateurs rA�agissent aux annonces d’augmentation des impA?ts du projet socialiste, qualifiA�es d’(im)posture A�lectoraliste, et interpellent le gouvernement sur la nA�cessitA� d’augmenter le pouvoir d’achat de ceux qui travaillent, sans peser sur les entreprises, dont le nombre des dA�faillances est encore le plus important des pays de l’OCDE.

Alors que les CrA�ateurs d’emplois et de richesse de France ont rA�ussi A� imposer la question du pouvoir d’achat et sa nA�cessaire augmentation dans le dA�bat public, ils dA�noncent les (im)postures idA�ologiques et A�lectoralistes et rappellent que toute augmentation des prA�lA?vements pA?sera de faA�on nA�gative sur l’activitA� et l’emploi, aggravant la situation des actifs les plus prA�caires de France : les patrons des TrA?s Petites Entreprises, lesquels ne gagnent pas l’A�quivalent d’une retraite de la SNCF.

La France demeure leader mondial du nombre de dA�faillances d’entreprises, lesquelles dA�truisent chaque annA�e 200 000 emplois salariA�s et prA?s de 65 000 emplois non salariA�s.

Les dA�faillances dA�truisent ainsi proportionnellement 2 fois plus de postes de dirigeants que de postes salariA�sa��

Ces patrons qui aimeraient avoir le loisir de se prA�occuper de leurs marges, sont malheureusement trop occupA�s A� essayer de gA�nA�rer de la trA�sorerie dont le manque les conduit trop souvent au bord du gouffre.

Sur le pouvoir d’achat, les CrA�ateurs continuent de demander l’augmentation des revenus de ceux qui travaillent et en particulier des salariA�s, auxquels il est absurde de faire payer des charges sociales, qui les privent de 22% de pouvoir d’achat tout en rendant leur propre emploi chaque jour moins compA�titif.

Une action auprA?s des 5 millions de salariA�s qui n’ont pas bA�nA�ficiA� des 35 heures, consistant A� supprimer les cotisations salariales entre la 35A?me et la 40A?me heure, injecterait immA�diatement plus de 1,5 milliard d’Euros de pouvoir d’achat dans l’A�conomie.

Il convient A�galement, dA?s maintenant, de prA�voir l’instauration progressive de la TVA sociale, qui orientera la consommation vers les produits qui crA�ent des emplois en France.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!