Grèves : l’ANTISOCIALE

Les Créateurs d’emplois et de richesse de France, premiers représentants des Très Petites Entreprises, responsables de la manifestation contre les blocages dimanche 18 novembre, aux côtés de Liberté Chérie, se félicitent de la mobilisation à Paris de plusieurs milliers de participants. Ils rappellent, sans contestation possible, le soutien massif venu de la France entière, y compris des DOM, contre des blocages irresponsables et coupables.

Si nous affirmons que le droit de grève est un droit fondamental et constitutionnel, il n’en est pas de même du droit de blocage que s’octroient quelques catégories privilégiées. Nous dénonçons donc l’abus de position dominante et l’attaque portée par les grévistes contre les revenus des actifs en position de dépendance et de faiblesse. Car l’objectif est bien de contraindre le Gouvernement en sacrifiant les salaires et le chiffre d’affaires des salariés et des entreprises les plus fragiles. C’est une attaque directe contre le pouvoir d’achat et les bases de notre économie.

Toute poursuite de cette forme d’expression visant une partie de la population, pour faire pression sur un tiers (ici l’Etat et leur direction), en faisant porter le risque sur les entreprises et les emplois du secteur privé, avec la garantie totale pour l’emploi et l’avenir des entreprises publiques, est absolument inadmissible et rompt avec le principe d’égalité.

Pour mémoire, et comme appel à la responsabilité, les grèves de 1995 ont détruit plus de 10 000 entreprises, 40 000 emplois salariés et 12 000 emplois non salariés. Qui est encore légitime pour parler de solidarité ?

La France et les Français, face à des bloqueurs sans états d’âmes, n’ont pas les moyens de voir se perpétuer une telle situation. A défaut d’une levée immédiate des blocages, l’Etat devra prendre ses responsabilités s’il ne veut pas être le complice d’un sabotage d’envergure national et voir les drames individuels se multiplier.

Enfin, dans cette situation, le Gouvernement sait pour quelle urgence il a été élu avec une forte majorité et un taux de participation exceptionnel.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!