RA�volutionnaire !

nov 30th, 2007 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Le Chef de l’Etat continue de donner raison aux CrA�ateurs d’emplois et de richesse de France (Cerf), nA�s en 2003 de la nA�cessitA� d’agir sur le pouvoir d’achat, dont personne ne parlait, et sur les 35 heures, dont on nous disait que la page A�tait tournA�e. Enfin, s’affirmant rA�volutionnaire, il annonce la remise en question de deux monopoles : la grande distribution et la reprA�sentativitA�.

Evitant les piA?ges tendus par les pyromanes idA�ologiques, qui auraient alourdi le coA�t du travail et pesA� sur l’emploi et les ressources fragiles des TPE, le PrA�sident de la RA�publique est revenu sur le sujet que le Cerf, depuis sa crA�ation, a toujours liA� au pouvoir d’achat, les 35 heures.

Cette question illustre parfaitement la nA�cessitA� de rA�former la reprA�sentativitA�, dans un esprit de recherche de la meilleure efficacitA� A�conomique et sociale. Elle seule, en effet, libA�rera la capacitA� de proposition des acteurs sociaux. Elle devra s’appuyer sur une politique d’A�valuation qui fait dA�faut aujourd’hui, rendant possible des aberrations comme les 35 heures, responsables de la moitiA� du dA�ficit annuel de l’Etat.

Pour A�norme que soit dA�jA� ces avancA�es, si le pouvoir d’achat est bien liA� au travail et A� la croissance, encore faut-il renforcer celui-ci : le grand absent est donc l’ouverture du chantier de la baisse du coA�t du travail, qui A�tait rendu possible par la premiA?re grande rA�forme des heures supplA�mentaires, et que, malheureusement, les reprA�sentants patronaux et salariA�s ont sabordA�.

N’en dA�plaisent A� certains, cette question reste incontournable et l’augmentation du pouvoir d’achat, comme l’augmentation des revenus et la rA�duction du dA�ficit, passera par la mise en place de la TVA sociale, qui devra figurer dans le calendrier social souhaitA� par le PrA�sident. Car il y a urgence.

Enfin, sur le terrain des prix et de la concurrence, alors que certains agissent dans les couloirs pour la dA�rA�gulation sauvage et se battent, en fait, pour le renforcement de leur position dominante, le Cerf espA?re avoir A�tA� effectivement entendu et compris, sur la nA�cessitA� de casser les monopoles en supprimant les liens d’exclusivitA� qui lient les rA�seaux de distribution A� des centrales d’achats, s’inspirant en cela de l’exemple des tA�lA�coms ou du transport ferroviaire. Cette rA�volution, si elle a lieu, fera plus pour le portemonnaie des mA�nages, pour l’emploi et les entreprises, que toute rA�forme A� la marge, qui ne bA�nA�ficiera, elle, qu’aux plus gros.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!