Municipales A� Paris : les prA�occupations des Parisiens passent A� la trappe

jan 25th, 2008 | By CERF National | Category: 01 - CERF IDF, 75 Paris, Communiqués

Le Cerf dA�plore le spectacle donnA� par les partis politiques A� Paris au cours de cette campagne. Les alliances A� gA�omA�trie variable, la multiplication de listes dissidentes rabaissent cette A�lection capitale, A� un jeu d’ambitions politiciennes qui n’ont rien A� avoir avec les prA�occupations des parisiens.

Une fois encore c’est le petit commerce et les services de proximitA� destinA�s en particulier aux personnes A?gA�es et aux personnes A� mobilitA� rA�duite et aux familles qui feront les frais de ces querelles de clocher. Les candidats feraient bien de se souvenir que les artisans, commerA�ants et PME sont les acteurs du lien social et contribuent de maniA?re importante au budget de la ville de Paris.

Le Cerf rappelle que le nombre d’entreprises et de petits commerces a baissA� A� Paris ces derniA?res annA�es en raison notamment du poids des taxes locales mais aussi des amA�nagements urbains qui gA?nent les livraisons et dissuadent les parisiens de faire leurs courses dans Paris.

Enfin, le Cerf rappelle que dans une situation inacceptable de crise du logement, en particulier pour les bas salaires, les entreprises ont A�tA� dA�possA�dA�es du 1% A� la construction qui leur permettait de construire et loger les salariA�s A� des prix raisonnables.

Le Cerf soutiendra donc les listes qui auront un projet A�conomique fort A� destination des commerA�ants et des petites entreprises. Il faudra notamment penser une politique de grands travaux qui redonnera de l’activitA� aux entreprises dans la capitale et rendra A� Paris tout son dynamisme A�conomique au service des Parisiens et de la France.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!