Heures supplémentaires : un vrai succès gâché au nom de la représentativité

fév 22nd, 2008 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

600 millions d’euros de pouvoir d’achat supplémentaire redistribués en un seul trimestre aux salariés ! Avec 50 à 120 euros par mois de plus sur la feuille de paie, cela fera sur un an plus de 2,5 milliards d’euros de ressources supplémentaires pour les ménages. Les Créateurs d’emplois et de richesse de France (Cerf), à l’origine de la mesure « travailler plus pour gagner plus », se réjouissent de ce succès : déjà plus de 500 000 entreprises ont eu recours aux heures supplémentaires dont 367 000 TPE*.

Malheureusement, les Créateurs restent amers devant cette réforme portée par le président de la République car le dispositif aurait pu être plus bénéfique encore pour les salariés et pour les entreprises si les partenaires sociaux n’avaient pas supprimé de la réforme, le volet qui conduisait à une baisse du coût du travail. L’heure supplémentaire reste donc payée plus chère par le consommateur et notre économie : ce sont bien les emplois français qui sont ainsi pénalisés. 

Nicolas Sarkozy souhaitait supprimer les charges patronales sur les heures supplémentaires en échange de leur majoration de 25%. Ce dispositif gagnant-gagnant aurait alors permis de baisser le coût du travail et d’améliorer la compétitivité de nos entreprises.

Il est urgent de corriger l’erreur des partenaires sociaux.

* Voir les chiffres trimestriels de l’Acoss (agence centrale des organismes de Sécurité sociale) basés sur les déclarations de cotisations Urssaf sur le site http://www.acoss.urssaf.fr/ (rubrique Presse >>> Communiqués)
 

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!