Grande distribution : les centrales da��achat doivent se mettre A� la concurrence

juil 18th, 2008 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

La��examen du projet de loi de modernisation de la��A�conomie (LME) est dA�sormais achevA�. Comme pour le texte initial, le Cerf considA?re que le texte final qui devrait A?tre adoptA� en commission mixte paritaire le 22 juillet prochain, ne mettra pas fin aux situations de monopole constatA�es dans la grande distribution. Les parlementaires ont donc ratA� la��occasion de traiter du vrai problA?me liA� aux centrales da��achats dont la position dominante est renforcA�e par des rA�seaux de distribution intA�grA�s et souvent en situation de monopole, A� la��origine de toutes les dA�rives du systA?me (marges arriA?res, coopA�ration commerciale forcA�ea��). La��enquA?te da��UFC-Que Choisir da��avril dernier avait da��ailleurs dA�montrA� que sur les trois quarts de notre territoire, une ou deux enseignes se partagent le marchA� et que les prix relevA�s sont plus A�levA�s dans ces zones de chalandise.

Le Cerf estime donc que libA�raliser la��implantation de nouveaux supermarchA�s ne suffira pas pour remettre de la concurrence dans les 770 zones de chalandise oA? les positions dominantes sont avA�rA�es et que la��effet sur les prix sera limitA� voire nul. Pire, les enseignes dA�jA� implantA�es en profiteront pour augmenter leur surface de vente et verrouiller encore un peu plus le marchA�, la zone de chalandise et les mA?tres carrA�s commerciaux na��A�tant pas extensibles A� la��infini. Quant aux nouveaux entrants, ils ne pourront ouvrir trA?s rapidement de nouveaux magasins en nombre suffisant en raison des moyens financiers A� mobiliser et de la longueur des procA�dures administratives. Les consommateurs risquent donc da��attendre longtemps les baisses de prix promises.

Le Cerf dA�plore ainsi que les parlementaires na��aient pas repris sa proposition – largement diffusA�e – de remettre de la concurrence A� la��entrA�e des magasins : il sa��agit, en clair, de briser le lien da��exclusivitA� commercial qui existe entre une centrale da��achat et son enseigne en cas de position dominante. Permettre A� tout magasin da��acheter dans la centrale da��achat de son choix permettrait au consommateur de bA�nA�ficier des meilleurs prix et da��un plus large choix de produits. Dans ce nouveau systA?me, le petit commerce aurait accA?s aux tarifs nA�gociA�s des centrales da��achat et pourrait agir sur les prix. Da��autres centrales pourraient A�galement se crA�er ou se dA�veloppera�� Rappelons que la France compte seulement sept groupes de distribution et cinq centrales d’achats.

Vouloir remettre de la concurrence entre les grandes enseignes, ca��est bien mais insuffisant et inadaptA� ; permettre A� tous da��A?tre acteurs de la concurrence, ca��est mieux et plus libA�ral. Le petit commerce ne saurait donc A?tre exclu des rA�flexions. La loi de modernisation de la��A�conomie, dans sa version actuelle, appelle donc A� de nouvelles rA�formes, plus ambitieuses, pour atteindre ces objectifs.

A�

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!