La��Europe a besoin da��une politique de grands travaux

Une Europe engluA�e dans ses rA�formes institutionnelles, en panne de projets et de croissance. Ca��est le moment pour la France de donner une nouvelle impulsion A� la construction europA�enne : en effet, avec la prA�sidence de la��Union depuis le 1er juillet et le lancement de la��Union pour la MA�diterranA�e il y a une quinzaine de jours, le prA�sident de la RA�publique a toutes les cartes en main pour lancer une politique de grands travaux qui favorisera le dA�veloppement du commerce et des A�changes entre les pays de la��Union, et avec ceux la MA�diterranA�e (un marchA� de 300 millions da��habitants A� la��horizon 2020).

Depuis sa crA�ation en 2003, le Cerf plaide pour une politique de grands travaux tournA�e notamment vers la mise en A�uvre da��infrastructures de transport nouvelles afin de rA�pondre aux besoins croissants du fret. Le Cerf considA?re par exemple que ca��est le moment de donner l’impulsion dA�finitive A� deux projets qui touchent directement la France : le canal Rhin-RhA?ne et le tunnel ferroviaire Lyon-Turin. Les lourds investissements demandA�s seront compensA�s par une augmentation des infrastructures logistiques, une ouverture A� de nouveaux marchA�s et une rA�duction des coA�ts externes – bruit, congestion, pollution, changement climatique, accidents, impact paysagea��A� Ces investissements ouvriront de nouvelles voies tout en rA�pondant au dA�fi A�nergA�tique des dA�cennies A� venir.

Le projet de canal Rhin-RhA?ne vise A� crA�er une voie da��eau de plus de 200 kilomA?tres entre Mulhouse et la SaA?ne. Ce canal permettrait ainsi de relier la mer mA�diterranA�e A� la mer du Nord et serait un « prolongement » du canal de Suez. Il serait alors possible de rejoindre le nord de la��Europe sans passer par le dA�troit de Gibraltar et Marseille pourrait devenir le grand port du sud de la��Europe. Le canal Rhin-RhA?ne viendrait A�galement dA�sengorger des axes routiers dA�jA� saturA�s : le trafic devrait doubler entre 2000 et 2020 pour passer de 44 millions de tonnes par an A� 88 millions. AprA?s un premier projet pharaonique, une nouvelle A�tude plus proche des rA�alitA�s prA�voit que des pA�niches de 2500 tonnes (contre 4000 A� la��origine) pourraient circuler sur cette voie da��eau pour un coA�t infA�rieur de 10 A� 20% au projet initial : la��association Rhin-SaA?ne voie da��eau 2010 A�value les travaux A� 3,1-3,4 milliards da��euros. Ce nouvel axe, colonne vertA�brale logistique, permettra la mise en A�uvre de projets ferroviaires transversaux dans le reste de l’Europe.

Le projet de tunnel Lyon-Turin sa��apparente A� un double tube de 52 kilomA?tres de long dont 12 kilomA?tres cA?tA� italien. La liaison ferroviaire A� grande vitesse permettrait de relier les deux villes en deux heures au lieu de quatre actuellement. LA� encore, il sa��agit de dA�sengorger les tunnels du Mont-Blanc et de FrA�jus du trafic de poids lourds : la��infrastructure dA�cidA�e en 2001 aura une capacitA� de 40 millions de tonnes de fret ferroviaire (contre 17,5 pour la ligne actuelle) et un million de poids lourds transportA�s par an sachant que le train consomme cinq fois moins da��A�nergie que la route par tonne transportA�e. Le coA�t de cette infrastructure a A�tA� A�valuA� A� 12,5 milliards da��euros dont 671 millions seront pris en charge par Bruxelles. La rA�duction des coA�ts externes est estimA�e A� prA?s de 500 millions da��euros par an par le ComitA� pour la transalpine. A sa suite, le dA�veloppement des lignes A� grande vitesse sur tout le pourtour mA�diterranA�en. La France est aujourd’hui leader des solutions pour le ferroutage.

Le Cerf espA?re donc que le prA�sident de la RA�publique va profiter de la prA�sidence franA�aise de la��Union pour lancer une politique europA�enne de transport, car ces grands travaux ne pourront avoir que des effets positifs pour la��A�conomie europA�enne, sa balance commerciale et son intA�gration.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!