Prud’homales 2008 : le Cerf et la Coordination Rurale vont défendre ensemble les petits patrons et les agriculteurs

sept 16th, 2008 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Le Cerf et la Coordination Rurale (CR) ont conclu un accord pour présenter ensemble des candidats aux élections prud’homales de décembre 2008 : il s’agit de renforcer la présence des indépendants dans les instances représentatives. La CR et le Cerf vont ainsi unir leurs forces au service des petits patrons et des agriculteurs et leur permettre de peser sur les discussions qui les concernent. Cet accord fait suite à ceux qui ont déjà été passés avec d’autres organisations professionnelles (boulangerie, formation professionnelle, professions libérales…).
 
Au-delà des élections prud’homales, cette collaboration vise également à porter les propositions des syndicats indépendants auprès des pouvoirs publics. Le Cerf et la Coordination Rurale vont ainsi travailler ensemble sur plusieurs dossiers capitaux pour leurs adhérents :
- La question de l’accès aux marchés et de la répartition de la valeur ajoutée au sein des différentes filières. Il s’agit de garantir à l’agriculteur un prix rémunérateur qui prenne en compte le coût de revient et donc de lui assurer un revenu. Cela passe notamment par un véritable choix de débouchés pour le producteur, une maîtrise des relations commerciales et des conditions de concurrence de l’ensemble des indépendants avec l’industrie et les distributeurs ; 
- Obtenir une baisse des charges tant pour les employeurs que pour les salariés afin de soutenir l’emploi et le pouvoir d’achat ; 
- Accélérer la simplification administrative en matière de déclarations et normes tant au niveau national qu’européen afin de libérer au maximum les patrons de TPE et les agriculteurs de tâches et charges qui ne relèvent pas directement de leur activité et s’assimilent en fait à un véritable impôt administratif.
 
L’enjeu de cette alliance est de faire entendre la voix des patrons des millions de PME-TPE qui ne se reconnaissent pas dans l’oligopole patronal (FNSEA, Medef, CGPME, UPA), ni dans des organisations professionnelles promptes à signer des accords à Paris sans se soucier des revendications de leurs adhérents.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!