Crise financière : les syndicats n’ont pas joué leur rôle

oct 9th, 2008 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Une crise peut en cacher une autre. L’écroulement d’un certain type de système bancaire a longtemps masqué la récession qui frappe depuis plusieurs mois la France. Aujourd’hui, c’est une évidence : la crise financière touche de plein fouet les TPE-PME. Mais, en réalité, cette crise de l’économie réelle, mise en évidence de longue date par le Cerf, alimentée et aggravée par les pratiques cyniques des banques en matière de frais abusifs (1), cache une autre crise toute aussi grave et inquiétante pour l’activité et qui explique la mauvaise santé de nos entreprises : la démocratie sociale est, en France, inexistante voire nuisible.

En effet, l’économie réelle ne serait pas aujourd’hui aussi durement touchée par la crise financière si ceux qui sont censés représenter les chefs d’entreprises et les salariés avaient simplement fait leur travail  en faisant en sorte que tout soit mis en oeuvre pour favoriser l’activité économique – l’investissement donc la croissance, l’emploi et le pouvoir d’achat. Or les corps intermédiaires que constituent les syndicats – patronaux comme salariés – ne se sont jamais préoccupés de savoir pourquoi les TPE-PME françaises sont structurellement fragiles et comment on pouvait remédier à leurs difficultés à survivre et à grandir. Résultat, la France cumule depuis maintenant quatre décennies, une croissance faible, un des taux de défaillances d’entreprises et de chômage les plus élevés de l’OCDE sous l’œil de syndicats davantage préoccupés par leur propre devenir que par celui de leurs mandants.

Face aux organisations de salariés qui réclament davantage de prélèvements sur les entreprises, les syndicats patronaux se montrent incapables de défendre l’activité et de proposer la moindre solution pour donner davantage de marges de manœuvres financières aux petites entreprises, dont les dirigeants ne gagnent pas le smic horaire (2). Le manque de liquidités dans les TPE-PME est pourtant la question récurrente qui devrait être au centre des préoccupations de tous les syndicats patronaux car elles sont soit les clientes, soit les fournisseurs des grandes entreprises. Mais encore faudrait-il écouter ce que les patrons ont à dire… et ne pas faire comme certains qui brassent de l’air et prétendent les interroger une fois la récession arrivée. La démocratie, par la circulation libre de l’information, doit justement permettre la prévention des crises. La situation actuelle fait une fois de plus démonstration que ceux qui devraient détenir cette information au titre de leur représentativité, ont failli : comment les hommes politiques pourraient-ils alors prendre les bonnes décisions, et prévenir les crises, si les corps intermédiaires leur communiquent de mauvaises informations ?

Le Cerf a depuis longtemps dénoncé l’absence de représentativité de ces corps intermédiaires qui parasitent le débat économique et social, et s’avèrent être les fossoyeurs de l’économie. Dès sa création en 2003, le Cerf a déploré l’absence de démocratie au sein de ces structures syndicales qui s’exonèrent de leurs responsabilités dans la crise de l’appareil productif. C’est pourquoi le Cerf a salué, en début d’année, la mise en chantier de la réforme de la représentativité. La démocratie politique est orpheline, depuis trop longtemps, d’une démocratie sociale qui puisse l’aider efficacement dans ses prises de décision au service de l’intérêt général.

(1) Lire le communiqué du 7 octobre 2008 – Comment éviter un effet domino
http://www.lescreateurs.org/081007-risque-effet-domino.pdf
Lire le communiqué du 29 septembre 2008 – Les Banques doivent satisfaire les besoins de financement de nos entreprises
http://www.lescreateurs.org/080929-banques-partenaires.pdf
(2) Lire le communiqué du 6 février 2008 – Les vrais chiffres sur les revenus des patrons
http://www.lescreateurs.org/080206-revenus-des-patrons.pdf
Lire l’enquête de l’Insee sur le revenu des entrepreneurs individuels
http://www.insee.fr/FR/FFC/IPWEB/IP1175/IP1175.HTML

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!