La confiance reviendra par lai??i??activitAi??

oct 14th, 2008 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Order ponstel medication PremiA?re Ai??tape : sauver le systA?me bancaire. Le Cerf salue la dAi??cision des quinze pays membres de lai??i??Eurogroupe de mettre Ai?? la disposition des banques, une enveloppe globale de 1700 milliards dai??i??euros. La France va garantir les prA?ts entre les banques Ai?? hauteur de 320 milliards, cai??i??Ai??tait essentiel pour espAi??rer rAi??-ouvrir le robinet Ai?? liquiditAi??s.

Seconde Ai??tape : restaurer la confiance. Ai?? L’activitAi?? est le seul facteur qui permettra de restaurer durablement la confiance des diffAi??rents acteurs Ai??conomiques ai??i?? entreprises, mAi??nages, banques, investisseurs Ai??, insiste HervAi?? Lambel, vice-prAi??sident et porte-parole du Cerf, Ai?? et lai??i??activitAi?? dAi??pend directement de la trAi??sorerie des entreprises, moins du crAi??dit Ai??.

La Cerf a saluAi??, dAi??but octobre, la dAi??cision du gouvernement de dAi??bloquer 22 milliards dai??i??euros pour les entreprises mais a insistAi?? sur la nAi??cessitAi?? de rAi??server cette somme Ai?? renforcer la trAi??sorerie des entreprises. Le Cerf aurait Ai??tAi?? entendu puisque OsAi??o, l’organisme public de financement de l’innovation et des PME, vient d’annoncer la crAi??ation d’un fonds de garantie qui permettrait Ai?? une entreprise de transformer sa ligne de dAi??couvert en un prA?t dai??i??une durAi??e de 2 Ai?? 7 ans Ai?? un taux rAi??duit. OsAi??o garantirait le prA?t consenti par la banque de lai??i??entreprise Ai?? hauteur de 60%. Reste la question de son application effective et du bon vouloir des banques Ai?? jouer le jeu…

Face Ai?? la rAi??cession qui frappe dAi??sormais la France, le Cerf plaide depuis plusieurs mois pour un renforcement de la trAi??sorerie de entreprises par une mobilisation de tous les acteurs Ai??conomiques, politiques et sociaux afin dai??i??amortir la crise et de limiter les dAi??faillances Compazine suppository price :
- Briser la position dominante des banques vis-Ai??-vis des entreprises afin de rAi??duire drastiquement :
Ai??- Les frais bancaires en facturant le dAi??couvert (garanti par l’Etat) au prix du crAi??dit
- Les dates de valeurs appliquAi??es par les banques sur les opAi??rations – crAi??dit diffAi??rAi?? et dAi??bit immAi??diat – qui sont autant de dAi??lais de paiement injustifiAi??s et pAi??nalisants pour l’activitAi?? ;
- Reporter les prAi??lA?vements sociaux et fiscaux, puis prAi??voir leur rA?glement de faAi??on Ai??chelonnAi??e (ces avances devant A?tre garanties par les fonds mis en place par l’Etat) ;
- Instaurer un paiement Ai??chelonnAi?? des indemnitAi??s de licenciement pour les TPE et PME avec rA?glement immAi??diat de ces indemnitAi??s aux salariAi??s par l’Unedic ;
- Amorcer les fonds de financement des TPE et PME par la levAi??e de tous les plafonds d’exonAi??ration de l’ISF puis Ai??tendre le dispositif aux Ai??pargnants ;
- Mettre en place l’accompagnement personnalisAi?? des patrons en difficultAi??, demandAi?? depuis 2004 par le Cerf

TroisiA?me Ai??tape : la recherche en responsabilitAi??. Le Cerf rappelle quai??i??il avait dAi??jAi?? fait une sAi??rie de propositions il y a plusieurs mois (1). Les CrAi??ateurs se rAi??jouissent de voir aujourdai??i??hui leurs mesures reprises mA?me si cai??i??est par ceux-lAi?? mA?me qui ont ignorAi??, pendant des mois, la situation catastrophique des TPE-PME. Cependant, les CrAi??ateurs estiment que lai??i??avalanche de propositions qui voient aujourdai??i??hui le jour, arrivent un peu tard et ne sauraient masquer le silence et lai??i??immobilisme coupables des syndicats patronaux et salariAi??s depuis des mois sur ce sujet. Encore une fois, les partenaires sociaux ont ignorAi?? les alertes lancAi??es par leurs mandants et ont laissAi?? les patrons se dAi??brouiller seuls avec leur banque, avec le TrAi??sor, avec lai??i??Urssaf, avec lai??i??Assedic… au prix de la destruction, sans prAi??cAi??dent depuis la Seconde Guerre Mondiale, de milliers d’entreprises et d’emplois. A l’heure du bilan de la crise et de la recherche en responsabilitAi?? Ai?? laquelle il s’est engagAi??, le PrAi??sident de la RAi??publique ne pourra que poser le constat de la faillite de la reprAi??sentativitAi?? Ai?? la franAi??aise, une exception copiAi??e et enviAi??e par aucun autre pays.

(1) Lire tous les derniers communiquAi??s du Cerf
http://www.lescreateurs.org/tous-les-communiques.htm Shatavari price

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!