Financement court terme : le Cerf inspire Oséo

avr 8th, 2009 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Le Cerf martèle depuis plus d’un an que la reprise passera pas une amélioration de la trésorerie des entreprises, autrement dit, le financement de l’activité. Dès le mois de mai 2008, le Cerf plaidait pour que les entreprises puissent transformer leurs facilités de caisse en crédit moyen terme avec la baisse de coût correspondante. Les Créateurs se félicitent donc de la décision d’Oséo de créer deux fonds de garantie en ce sens – « Renforcement de la trésorerie des entreprises »  et « Ligne de crédit confirmé » : le premier est destiné à consolider à moyen terme des concours bancaires court terme, le second à financer le cycle d’exploitation des entreprises.

Si les initiatives d’Oséo vont donc dans le bon sens – 4400 entreprises ont été aidées en cinq mois permettant la mise en place de 450 millions d’euros de prêts bancaires – la réussite des différents dispositifs mis en place dépend toujours du bon vouloir des banques. Une faiblesse originelle maintes fois dénoncée par le Cerf dans la mesure où les établissements de crédit rechignent encore à prêter : le Médiateur du crédit a ainsi débloqué en cinq mois 600 millions d’euros correspondant à des refus de vente, tandis que certaines banques affirment même à leurs clients que les prêts Oséo, ça n’existe pas ! Si le gouvernement a l’indéniable souci d’ajuster sa politique en fonction de l’évolution de l’activité et des besoins des entreprises, le lobbying de syndicats hors sujet et de banques qui ont oublié le coeur de leur métier, nuit à l’efficacité de son action. Le Cerf insiste donc sur l’urgence à mobiliser les taxes et impôts collectés par les entreprises au nom de l’Etat pour accélérer le financement de l’activité.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!