Plainte en diffamation : la CGPME rA?ve de bA?illonner le Cerf

juil 8th, 2009 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

HervAi?? Lambel, porte-parole du Cerf et prAi??sident du Cerf Paris Ile-de-France, est mis en examen dans le cadre dai??i??une plainte pour diffamation dAi??posAi??e par la CGPME et lai??i??Agefos-PME, lai??i??organisme de formation professionnelle contrA?lAi?? par la CGPME, lesquelles n’ont pas supportAi?? d’avoir Ai??tAi?? qualifiAi??es « d’incompAi??tentes ». Cette plainte porte en effet sur un communiquAi?? du Cerf du 24 juin 2008 consacrAi?? aux dAi??rives financiA?res des syndicats de salariAi??s et patronaux dans la gestion des fonds de la formation professionnelle. Le Cerf y fait clairement rAi??fAi??rence au dossier du magazine Le Point du 19 juin 2008 Cheap dehumidifier cannabis Amantadine price us Buying cannabis seeds legal in uk qui sai??i??appuie notamment sur les rapports de la Cour des comptes et de la Direction GAi??nAi??rale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (DGEFP). RAi??sultat, le Cerf est attaquAi?? pour diffamation et lai??i??organe de presse Ai?? l’origine de la diffusion de ces informations laissAi?? Ai?? son exercice du droit de critique. Une libertAi?? d’expression Ai?? nouveau utilisAi??e par le magazine Capital dans son numAi??ro du mois de juillet 2009 qui nai??i??Ai??pargne pas les plaignants…

« Cette affaire dans lai??i??affaire ne nous Ai??tonne guA?re » a rAi??agi HervAi?? Lambel. En effet, les fondateurs du Cerf sont l’objet d’attaques constantes de la CGPME depuis 2001 : membres de la CGPME Paris depuis 1977, ils ont demandAi?? Ai?? plusieurs reprises des Ai??claircissements sur la gestion des fonds de la formation professionnelle et les comptes du syndicat. En lai??i??absence de rAi??ponse satisfaisante et face Ai?? la violation rAi??pAi??tAi??e des statuts, ils ont alors introduit une demande de nomination d’un administrateur provisoire en mars 2002 dans le but de faire la clartAi?? sur les comptes de la CGPME Paris. Cette affaire, toujours pendante en 2009, a pourtant conduit Ai?? leur exclusion immAi??diate de la CGPME et a valu Ai?? leur reprAi??sentant, la suppression de tous ses mandats patronaux…
Le dAi??part en juin 2002 du prAi??sident de la CGPME, Jacques Freidel, mis en place par l’UIMM et remplacAi?? par Jean-FranAi??ois Roubaud, n’a rien changAi?? Ai?? l’Ai??gard de ceux qui demandaient plus de clartAi?? sur les comptes. Cette annAi??e-lAi??, ce sont donc au total sept structures d’arrondissements sur vingt, reprAi??sentant 70% des entreprises adhAi??rentes de la capitale, qui ont Ai??tAi?? contraintes de quitter le syndicat parisienai??i?? Le Cerf est donc nAi?? en 2003 de cet Ai??chec de la CGPME Paris, qui continue pourtant d’encaisser des cotisations des membres de ces structures indAi??pendantes quai??i??elle a elle-mA?me radiAi??es. Les fondateurs du Cerf ont donc Ai??tAi?? contraints d’introduire de nouvelles actions et notamment de dAi??poser plainte contre la CGPME Paris pour escroquerie en 2006 et 2008.
DA?s lors, il n’est pas surprenant que la CGPME, par la voix de son prAi??sident, cache Ai?? ses membres les vraies raisons qui ont conduit Ai?? l’exclusion des fondateurs du Cerf et continue de faire croire qu’ils auraient dAi??libAi??rAi??ment quittAi?? la CGPME pour fonder un « groupuscule » voir une « officine » concurrente (Cf. les lettres de Jean-FranAi??ois Roubaud du 20 janvier et 29 juin 2009 envoyAi??es aux adhAi??rents).

« Cette poursuite en diffamation est Ai??videmment un prAi??texte » explique HervAi?? Lambel, « la CGPME ne sait plus quoi tenter pour nous faire abandonner les procAi??dures en cours et nous faire taire ». Car le syndicat voit lai??i??influence du Cerf grandir Ai?? un an du renouvellement de lai??i??Ai??quipe dirigeante et des Ai??lections aux Chambres de Commerce : « Depuis six ans, nous marquons le paysage Ai??conomique et social d’une empreinte discrA?te mais indAi??lAi??bile grA?ce Ai?? une suite de succA?s incontestables : dAi??lais de paiement sur les cotisations Urssaf, dAi??fiscalisation des heures supplAi??mentaires, exonAi??ration des plus-values commercialesai??i?? » explique HervAi?? Lambel. Les CrAi??ateurs ont Ai??tAi?? Ai??galement le premier syndicat patronal Ai?? alerter les pouvoirs publics sur lai??i??impact de la crise financiA?re sur la trAi??sorerie des entreprises, et Ai?? faire des propositions concrA?tes pour contrecarrer la dAi??gradation du financement de l’activitAi??. « Ses dirigeants savent que beaucoup de patrons se reconnaissent davantage dans le Cerf que dans la CGPME » assure HervAi?? Lambel, « nous avons suffisamment d’appels de patrons CGPME, y compris de reprAi??sentants de fAi??dAi??rations, pour savoir que nous gA?nons ».

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!