Gaspillage des mAi??dicaments et cancer des charges sociales : le Cerf plaide pour la vente Ai?? l’unitAi??

juil 17th, 2009 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Tout FranAi??ais a son armoire Ai?? pharmacie remplie de mAi??dicaments pAi??rimAi??s et de boAi??tes Ai?? moitiAi?? pleines. Un rapport de l’Inspection gAi??nAi??rale des affaires sociales (IGAS) Ai??value ainsi que prA?s d’un mAi??dicament remboursAi?? sur deux n’est pas consommAi??. Plus grave, le ministA?re de la SantAi?? n’est pas capable d’Ai??valuer le gaspillage. Le prAi??sident de l’Union des syndicats des pharmaciens d’officine, Patrice Devillers, avance un chiffre de 2 Ai?? 3 milliards d’euros par an ! En cause, la mauvaise observance des traitements prescrits, des prescriptions mAi??dicales qui excA?dent les normes, un tiers-payant et une absence de ticket modAi??rateur qui n’incitent pas Ai?? faire attention Ai?? sa consommation mais Ai??galement le conditionnement des mAi??dicaments. Le Cerf plaide depuis sa crAi??ation pour l’instauration de la vente Ai?? l’unitAi?? comme elle existe dAi??jAi?? en Grande-Bretagne.

Le Cerf rappelle que la SAi??curitAi?? sociale est principalement financAi??e par des prAi??lA?vements sur les salaires et les entreprises. Les CrAi??ateurs s’Ai??tonnent donc que les partenaires sociaux qui gA?rent la SAi??curitAi?? sociale soient Ai??trangement silencieux sur ces gaspillages qui pA?sent pourtant sur les salaires et sur la compAi??titivitAi?? de nos entreprises, et dAi??plorent leur absence de propositions. En effet, les organisations patronales ne peuvent pas faire de la demande de la baisse de charges sociales un fond de commerce sans dire comment la SAi??curitAi?? sociale compense la baisse de recettes. Quant aux syndicats de salariAi??s, toujours prompts Ai?? revendiquer des hausses de salaires, ils ne voient pas que la hausse du pouvoir d’achat est aussi conditionnAi??e par la baisse des prAi??lA?vements sur les salaires et donc par la rAi??duction des gaspillages. Ils ne peuvent dans le mA?me temps rAi??clamer toujours plus de prestations sociales sans se soucier des Ai??quilibres financiersai??i?? Le dAi??ficit de la SAi??curitAi?? sociale est Ai??valuAi?? Ai?? 20,1 milliards d’euros en 2009 dont 9,4Ai?? pour l’assurance maladie.

La maAi??trise des dAi??penses publiques ai??i?? Etat, collectivitAi??s territoriales et SAi??curitAi?? sociale ai??i?? est bien la clAi?? de la baisse des charges qui pA?sent sur les entreprises et la hausse du salaire net. Le Cerf ne peut donc qu’approuver les propos du ministre du Budget, Eric Woerth lors du dAi??bat d’orientation des finances publiques au SAi??nat : « A terme, il me semble impossible de continuer Ai?? ce que plus d’un euro sur deux de richesses produites dans ce pays passe par la sphA?re publique. Revenir sous 50 points de PIB de dAi??penses publiques – hors relance et effet de la crise -, c’est trouver environ 60 milliards d’euros d’Ai??conomies. C’est l’ampleur de notre dAi??ficit structurel ». Shipping ashwagandha Phenergan price walgreens Alavert cheap

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!