BNP Paribas, la banque qui se moque du monde

sept 17th, 2009 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Avec « 5 milliards d’euros de crédit à l’investissement pour 40 000 projets », le PDG de BNP Paribas, Baudouin Prot, affirme s’engager pour le financement des PME, artisans et commerçants. A l’image des annonces des banques depuis un an sur l’utilisation des fonds débloqués par l’Etat pour le financement des TPE et des PME, « l’offre » de la BNP tombe pile à côté des besoins des entreprises et donc de l’objectif fixé par le chef de l’Etat.

« Depuis plus d’un an, les banques ont massacré les petites entreprises en supprimant les financements de trésorerie, donc les financements court terme. Annoncer aujourd’hui que l’on débloque de l’argent pour des crédits d’investissement, donc des financements moyen-long terme, c’est se moquer du monde ! », a déclaré Hervé Lambel, vice-président et porte-parole du Cerf avant de demander « Où en sommes-nous du financement de la trésorerie des entreprises, dont la raréfaction depuis le début 2008 est la principale cause de l’actuelle crise économique ? » Comment le PDG de BNP Paribas peut-il croire que les TPE, 95% des entreprises en France, pourront monter des projets d’investissement de 125 000 euros, soit plus du quart de leur chiffre d’affaires moyen (400 000 euros). Que représentent 40 000 projets à financer par rapport aux besoins des 500 000 comptes professionnels domiciliés à la BNP ?

Le tout nouveau président de la Fédération bancaire française, Baudouin Prot, a annoncé hier que les dirigeants des principales banques françaises iraient dans les prochaines semaines, à la rencontre des chefs d’entreprise dans les régions. « Les patrons n’ont pas besoin de dirigeants de banques qui font du tourisme. Si les banquiers, qui disposent d’outils de reporting très performants, doivent rencontrer maintenant les patrons pour connaître leurs besoins et savoir ce qui se passe dans leurs établissements, alors la crise bancaire n’est pas derrière nous, mais devant ! » a commenté Hervé Lambel. Le communiqué de la Fédération assure que « chacun des dirigeants écoutera et répondra sur les thèmes qui intéressent les PME (accès au crédit, gestion de trésorerie, haut de bilan, création, transmission, financement de l’innovation ou de l’export…). » Le Cerf invite donc tous les chefs d’entreprises à profiter de l’occasion pour prendre la parole à ces réunions et exposer leur cas. Après avoir coupé le robinet à liquidités, les banques lancent une opération séduction, les patrons de TPE qui ne savent plus comment financer leur activité, apprécieront.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!