ChA?meurs en fin de droits : il est temps d’innover

mar 24th, 2010 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

400 000 personnes selon PA?le emploi, 360 000 pour les partenaires sociaux, 200 000 selon le gouvernement. Personne nai??i??est dai??i??accord sur le nombre de chA?meurs en fin de droits qui vont se retrouver sans revenu de remplacement en 2010. Une querelle de chiffres qui a permis aux syndicats de salariAi??s de bloquer les discussions et de s’exonAi??rer de toute proposition favorisant un retour rapide dans l’emploi des bAi??nAi??ficiaires de la solidaritAi?? nationale. Le Cerf considA?re, en effet, particuliA?rement en pAi??riode de crise, quai??i??il est toujours prAi??fAi??rable dai??i??inciter le retour Ai?? lai??i??emploi plutA?t que le maintien au chA?mage qui pA?se sur l’activitAi?? et les autres salariAi??s. La dAi??shAi??rence sociale et le sentiment dai??i??inutilitAi?? ajoutAi??s au coAi??t Ai??conomique et social, sont destructeurs pour la cohAi??sion nationale. Bref, il faut tout mettre en Ai??uvre pour payer une personne Ai?? travailler plutA?t que de la laisser au bord de la route, et constater, impuissant, la dAi??gradation de l’Ai??conomie.

Le Cerf prAi??conise donc que pour toute embauche en CDI dai??i??un chA?meur en fin de droits, son salaire brut chargAi?? vienne en diminution des charges Ai?? payer par lai??i??entreprise. Ainsi, ce coup de pouce donnAi?? aux personnes sans emploi revient Ai?? donner un coup de pouce Ai?? lai??i??activitAi?? et aux recettes sociales et fiscales : Ai?? masse salariale Ai??gale, lai??i??entreprise bAi??nAi??ficie de lai??i??arrivAi??e de nouvelles compAi??tences pour lai??i??aider Ai?? remplir son carnet de commande et rAi??pondre Ai?? la demande. A terme, les recettes de lai??i??Etat ne peuvent quai??i??augmenter avec la hausse de lai??i??activitAi?? et de la croissance. Le Cerf propose que cette mesure audacieuse soit expAi??rimentAi??e sur lai??i??annAi??e 2010 et limitAi??e aux entreprises de moins de 50 salariAi??s. A charge pour le gouvernement dai??i??en mener une Ai??valuation. Lai??i??exAi??cutif nai??i??a rien Ai?? y perdre, tout Ai?? y gagner.

La CGT s’oppose bien sAi??r Ai?? toute participation de l’UNEDIC au financement de ce type de dispositif. Le Cerf doit donc faire le constat que les propositions des syndicats visent seulement Ai?? indemniser ces chA?meurs sur une durAi??e plus longue et donc Ai?? les maintenir plus longtemps hors de lai??i??emploi, et rendre plus difficile leur retour Ai?? la vie active. Plusieurs syndicats plaident notamment pour un assouplissement des conditions dai??i??attribution de lai??i??ASS et la crAi??ation dai??i??une allocation spAi??cifique de crise cofinancAi??e par lai??i??assurance chA?mage et lai??i??Etat. Cette politique de traitement social du chA?mage, dAi??jAi?? Ai?? lai??i??Ai??uvre depuis trente ans, a dAi??montrAi?? son inefficacitAi?? car son coAi??t pA?se sur la production et le pouvoir d’achat, et ne permet pas de faire baisser le nombre de chA?meurs.

Le gouvernement doit donc sortir de ce cercle vicieux qui consiste Ai?? dAi??penser toujours plus pour les chA?meurs sans rAi??sultats, en faisant payer aux entreprises les salaires de leurs employAi??s et les indemnitAi??s des personnes sans emploi, au lieu que le secteur productif marchand paie des actifs pour crAi??er des richesses et participer au financement de la solidaritAi?? nationale. A lai??i??heure de la rAi??forme des retraites et au moment oA? le gouvernement cherche Ai?? faire monter le taux dai??i??emploi des seniors, il est capital que toujours plus dai??i??actifs participent Ai?? lai??i??effort national pour la relance de l’Ai??conomie par le travail. C’est Ai?? cette condition seulement que le redressement des comptes publics pourra devenir rAi??alitAi??.

Arimidex online no prescription Write my paper Je vote pour

Buy combivent inhaler

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!