Baisse de la pression sur les entreprises = condition de la reprise

juin 4th, 2010 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

RAi??duire les dAi??ficits sans compromettre la reprise. FranAi??ois Fillon a annoncAi?? la suppression de certaines niches fiscales et un coup de rabot de 10% sur les autres. Le Cerf se fAi??licite que le Premier ministre ait assurAi?? quai??i??il ne touchera pas aux allA?gements de charges sociales : « Il ne faut pas alourdir le coAi??t du travail », explique College essay help FranAi??ois Fillon au journal Lai??i??Est RAi??publicain, « Sur certains secteurs, lai??i??Ai??cart de compAi??titivitAi?? avec lai??i??Allemagne atteint jusquai??i??Ai?? 20 %. Nous ne pouvons pas dAi??crocher par rapport Ai?? lai??i??Ai??conomie allemande ».

Le Cerf prAi??conise la baisse du coAi??t du travail et de la pression sur les entreprises pour lutter contre les dAi??faillances d’entreprisesAi?? et soutenir la reprise Ai??conomique. En effet, Bercy estime que supprimer les exonAi??rations de charges patronales dAi??truirait entre 600 000 et 800 000 emplois Ai?? un moment oA? le nombre de chA?meurs atteint les 2,7 millions, soit 9,5% de la population active. Augmenter le coAi??t du travail reviendrait Ai?? fragiliser lai??i??emploi et lai??i??activitAi??, donc les espoirs de relance. Cai??i??est pourquoi le Cerf dAi??plore la suppression au 30 juin du dispositif Panmycin cost ZAi??ro charges pour toute embauche dans une TPE de moins de 10 salariAi??s : cela reprAi??sentait une Ai??conomie de 185 euros par mois et par salariAi?? payAi?? au Smic, soit prA?s de 9% du revenu moyen d’un employeur avant la crise , et 1 million dai??i??embauches depuis la mise en place du dispositif en dAi??cembre 2008.

Enfin, le Cerf considA?re que la volontAi?? de lai??i??exAi??cutif de baisser la pression sur les entreprises doit s’accompagner d’une action conduisant Ai?? une modification profonde du comportement des banques. UFC Que Choisir vient de publier une nouvelle enquA?te accablante sur des frais facturAi??s par les banques : elles capteraient ainsi 15 milliards dai??i??euros par an, au dAi??triment des entreprises et des mAi??nages. Ces ressources, Ai?? comparer avec les 17 milliards du plan de soutien accordAi??s par l’Etat aux banques pour le financement des entreprises en octobre 2008, font gravement dAi??faut au reste de l’Ai??conomie rAi??elle pour financer lai??i??activitAi??. Le Cerf reste mobilisAi?? sur ce sujet avec la pAi??tition contre les abus bancaires adressAi??e au prAi??sident de la RAi??publique et aux parlementaires.

Je signe la pAi??tition contre les abus bancaires Purchase lady era pills

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!