CCI de Moselle : vers des déséquilibres financiers majeurs ?

déc 1st, 2010 | By CERF National | Category: 57 Moselle, Communiqués

En septembre 2010, la Chambre Régionale des Compte a remis son rapport définitif, qu’il appartient normalement au Président en place de rendre public dans les meilleurs délais. Il ne fait aucun doute que l’absence de publication de ce rapport traduit une volonté délibérée de cacher la situation réelle de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

Ce manque de transparence, apparenté à un refus de rendre des comptes, ne date pas d’aujourd’hui, puisque l’actuelle présidence refuse, depuis plusieurs années, de publier ne serait-ce qu’une synthèse de rapport financier dans le rapport d’activité annuel de la Chambre. Les entreprises n’ont donc aucune visibilité sur le coût des actions menées avec leurs impôts. Elles n’ont pas plus de visibilité sur la progression de ces prélèvements, qui sont pourtant des indicateurs essentiels pour savoir si l’équipe sortante est digne de la confiance des électeurs.

Chantal Ladenburger, trésorière-adjointe de la CCI, avait déjà tiré le signal d’alarme dès 2006 : l’élue en charge des finances n’était effectivement destinataire d’aucun élément financier significatif relatif à la vie de la Chambre de commerce, qui était donc gérée en totale violation des règles de gouvernance d’un établissement public.

Après l’opacité du système mis en place, que le rapport de Chambre Régionale des Comptes n’aura certainement pas manqué de mettre en évidence, un autre signe est à lire dans l’augmentation qui résulte de la nouvelle taxe pour le financement des chambres de commerce et les taxes foncières dont vous devez vous acquitter avant le 15 décembre. A force de faire de la politique, le président de la Chambre ne dit plus rien, au risque de faire passer au second plan l’intérêt des entreprises qu’il est censé représenter. Pas étonnant donc que le maire de Metz, adepte des projets démesurés (Métis, voté avec le soutien de la présidence de la Chambre de commerce) et de la pression fiscale qui en découle (+36% des impôts locaux en 9 ans et +7,2% pour la part communale entre 2009 et 2010) apporte alors son soutien à l’équipe dirigeant actuellement la Chambre. A n’en pas douter, cette alliance conduira comme par le passé à la poursuite de l’envolée de la fiscalité, au moment où les entreprises auraient besoin de toutes leurs ressources pour faire face à l’adversité d’une crise dont elles ne sont pas sorties : le nombre des défaillances d’entreprises, quand à lui, ne cesse d’augmenter en Moselle, faisant de la Lorraine un des plus mauvais élèves de l’Hexagone, qui porte déjà le bonnet d’âne de l’OCDE.

DEFAILLANCES

RANG 2010          Rang 2009           REGION                                DEFAILLANCES                   DEFAILLANCES   Evolution*

Sur 12 mois                                                                        Septembre 2010                               Sur 12 mois

       20                            2                     Lorraine                        220                                    2 158                   +4,8%

* Evolution par rapport à la période octobre 2008 – septembre 2009.
http://www.coface.fr/CofacePortal/ShowBinary/BEA%20Repository/FR_fr_FR/documents/observatoire/observatoire-des-defaillances.pdf

Pour que la CCI redevienne l’outil de représentation au service de toutes les entreprises,
dans une transparence et une indépendance retrouvées,
 votez pour les candidats et la liste soutenus par le Cerf.
 

Commentaires fermés.