Abject et stupide !

sept 19th, 2011 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués, à la Une

Certains députés cherchent à faire abroger l’exonération des charges sur les heures supplémentaires. C’est leur droit. Ils mènent leur combat, disent-ils, au nom de la justice, n’hésitant pas à aller jusqu’à dire et écrire dans l’Hémicycle que les salariés qui effectuent des heures supplémentaires prennent le travail des autres, pire, détruisent le travail des autres. Pour confirmer ce mode de pensée, chacun se souviendra que parmi eux, il s’en trouvait qui nous expliquaient l’année dernière que les travailleurs seniors qui continueraient à travailler suite à la réforme de l’âge du départ à la retraite prendraient le travail des jeunes. Il en est d’autres qui rédigent des rapports douteux pour nous faire accepter la même idée. Mais les mêmes prétendent jouer les vierges effarouchées quand d’autres, utilisant pourtant exactement le même argument, portent la critique sur les emplois occupés par les travailleurs d’origine étrangère.

A défaut d’un changement radical dans leur comportement, ils nous confirmeront que, indignes de la fonction qu’ils occupent, ils prennent pour le coup la place de ceux qui souhaitent travailler sans démagogie en mettant un terme à la manipulation de l’opinion. Car les trois affirmations, émanant de camps apparemment opposés, sont pareillement fausses. Les trois véhiculent, malheureusement, la haine et la division à partir de l’Assemblée, cette institution qui porte en son nom l’idée même de l’unité et est normalement garante des valeurs de la Constitution.

Maintenant sur l’idée combattue, l’exonération des charges sur les heures supplémentaires n’est qu’une juste et légitime rétribution d’un effort consenti pour soutenir la croissance. Il faut être bien loin du travail pour penser que la réduction du volume de travail, même individuellement, est créatrice de richesse. Chacun en a déjà fait l’expérience : plus on travaille, plus on a de travail… et plus on pourra créer des emplois. C’est déjà la macroéconomie mal comprise qui a conduit à la mise en place des 35 heures qui coûtent plus de 15 milliards d’Euros par an, soit le tiers du déficit budgétaire annuel de la France hors période crise, sans compter les milliers d’entreprises et d’emplois détruits (toujours passés sous silence) lors de leur mise en place. La même, toujours aussi mal comprise, et dans l’ignorance de la microéconomie, servirait à justifier un retour en arrière sur les heures supplémentaires, avec l’argument inepte que l’augmentation du coût du travail permettra de créer des emplois. C’est ce que croient MM Gorges (UMP) et Mallot (PS), les auteurs du rapport parlementaire qui a conduit le Premier Ministre à proposer de modifier le dispositif d’exonération des heures supplémentaires.

La bêtise est parfois sans bornes : dans la situation actuelle, l’augmentation du coût du travail sur les heures supplémentaires, par des effets mécaniques extrêmement simples,  va augmenter le nombre de défaillances d’entreprises, augmenter le chômage, réduire le nombre d’heures supplémentaires effectuée et donc le pouvoir d’achat de ceux qui en bénéficiaient, ralentir la croissance et, accessoirement, réduire encore le revenu des patrons, dont on ne dira jamais assez qu’il baisse depuis 2000 et que le revenu mensuel médian de ces dirigeants (1 358€*) est inférieur au salaire mensuel médian des salariés (1 655€*).

*Source INSEE

12 réponses to “Abject et stupide !”

  1. Philippe on 20th septembre 2011 6:41

    Alleger les charges sociales veut dire faire l’impasse sur par exemple les congés payés ,la maladie,la retraite et les allocations familliales.Alors là d’accord on est à armes egales avec les pays qui n’offrent pas de protection sociale.Mais sinon croire que c’est le gouvernement qui va payer les retraites en ponctionnant les hauts revenus c’est se faire des illusions.Les français sont habitués àleur petit confort et jamais ils ne voudront comprendre.Je tire mon chapeau à celui qui sera capable de leur expliquer.

  2. GABRIEL on 20th septembre 2011 7:11

    ces exonerations ont le merite d’aider les PME
    quand les grands groupes usent et abusent des
    nouveaux esclaves que sont les stagiaires, attires
    par des noms prestigieux

  3. christian staebler on 20th septembre 2011 7:28

    Abject et stupide ?
    n’est-ce pas très démagogique de pleurer sur les salaires des dirigeants en prétendant qu’ils gagnent moins que les salariés ? Vous y allez très fort !! l’idée de partage en temps de crise ne semble pas vous effleurer. On se croirait de retour en 1788 quand certains disaient « s’ils n’ont pas de pain qu’ils mangent des brioches ». Vous êtes à côté de la plaque. Si les grandes entreprises n’avaient pas délocalisé pour augmenter leurs profits nous n’en serions pas là.
    Oui c’est vrai votre papier est abject et stupide. Et j’imagine que ce commentaire ne passera pas votre censure.

  4. PERGET on 20th septembre 2011 10:58

    Une entreprise ne peut pas fonctionner à un rythme constant, lois des marchés, de l’offre et de la demande oblige. Pour réguler, les heures supplémentaires sont indispensables. Elles, et elles seules peuvent permettre de pérenniser une croissance, à terme. Qui dit pérenniser une croissance dit embauche à terme. N’oublions jamais, si l’on connait un soupçon quelque chose sur la réalité d’une entreprise, du monde du travail, qu’un client insatisfait est un client perdu. Or il ne peut y avoir d’emploi bien rempli, bien honoré, qu’avec un minimum de formation interne, d’expérience du poste à tenir, donc de temps. Alors l’embauche freinée par les heures supplémentaires, c’est une idée d’un stupide absolu, de personnes ne connaissant rien aux lois du marché, de la concurrence, du travail, en un mot de la vie active non parasitaire.
    De même l’emploi des seignors: L’expérience s’acquiert uniquement avec les années de travail. Alors, pourquoi affaiblir une entreprise, quand la valeur et l’enseignement de l’expérience et sa transmission lente et sûre sont les clefs d’un savoir faire sans manques?
    Vraiment certains députés sont décidément fort loin de la réalité quotidienne de la vie…

  5. SCHOELER on 20th septembre 2011 8:20

    Bonsoir,

    Je viens de lire attentivement votre pointe de vue . Effectivement, ce n’est pas en affaiblissant les uns que l’on crée plus de richesses à partager et donc que l’on peut mieux aider les autres . C’est une vue étroite de l’esprit, qui se véhicule sur un thème démagogique de plus en plus insupportable, celui de travailler moins pour gagner autant . On prend vraiment les français pour des c…

    le travailler plus pour gagner^plus permet de créer et donc gagner plus de richesses, et donc d’avoir plus à partager . ce qui reste ensuite essentuiel est de savoir comment l’on va produire pour respecter les autres et son environnement et l’environnement, voilà mon sens un vrai sujet, très mal abordé par les écolos totalement t…, mais qu’il est absolument necéssaire de débattre, et qui pourrait être un véritable projet de gouvernance économique, technique et humaniste

  6. ARNAUD-GODDET Claude on 20th septembre 2011 9:32

    inutile d’en rajouter : Tout est bien précisé au sein de cet article ! J’y souscris sans réserves !

    Un « PETIT » patron d’une « PETITE » entitée qui fait vivre 4 familles depuis 20 ans, et gagne à peine plus qu’eux, à 35H pourtant et depuis de nombreuses années, avec 6 semaines de congés payés grâce à certaines heures sup, sans compter les ponts qui sont « offerts » par ce salaud de négrier !…. Lui, n’en prends presque pas, avec des journées de travail de 13 à 15 heures PAR JOUR (depuis 20 ans…), mais précision qu’il n’y a que lui qui aime çà et pas les autres, et puis, il n’embaucherait pas non plus ce sale égoïste, juste pour partager le boulot ???…

    « VIVE LES 35 HEURES TOUS LES 2 JOURS ET DEMI, A LA GLOIRE DES UTOPISTES RECURANTS QUI SONT CENSES COMPRENDRE, SOUTENIR ET STIMULER AVEC INTELLIGENCE LES OEUVRES VIVES DE NOTRE NATION, ET VIVE LA RETRAITE A 70 ANS POUR CES SALAUDS DE PATRONS QU’IL FAUT TAXER PLUS POUR MIEUX ENGRAISSER LA CONCURRENCE DELOYALE DU RESTE DU MONDE  » ! Après tout, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent, alors : A vos prochaines élections, Messieurs, Dames, cela restera notre seule Arme, sinon, posez les à terre d’ores et déjà, ou envisagez de vous délocaliser à votre tour… Par exemple, en Suisse le pays qui aime les bosseurs et les entrepreneurs… C’est la porte d’à côté, et le CHF se tient très bien, lui !!! VOILA POURQUOI LES SALARIES SUISSES ACCEPTENT (Voire exigent auprès de leurs patron – un comble – ) de faire des Heures supplémentaires GRATUITEMENT pour sauver leurs outils de travail face à la concurrence, comme en Allemagne à un certain moment de la réunification ! Nous ne méritons pas nos politiciens !!!

  7. Larroque on 21st septembre 2011 7:26

    Bonjour, vous êtes comme les « Daltons » plus bettes que méchants,
    vous coulez l’économie française, sans vous poser les véritables questions:
    - Si je continue à augmenter mes marges, pour engraisser mes actionnaires et moi même, jusqu’à quand cela durera?
    - Sous-traiter dans les pays d’Europe (Pologne, Roumanie, …), voir pire la Chine, ou autre, mettra combien de temps p couler l’économie nationale.
    - A force de scier la branche sur laquelle je suis assis, ne vais je pas me trouver plus con que les politiciens qui m’ont permis de faire cela en toute impunité.

    Certains dictons vont changer: » ne prestez plus de l’argent aux riches, ils vous le voleront ».
    Réfléchissez, s’il vous reste quelque neurones,

  8. Didier VERGNON on 22nd septembre 2011 8:39

    que rajouter à une telle analyse qu’est la vôtre. Claire, simple et concise parce que vous, vous êtes en contact permanent avec le monde de l’entreprise et votre analyse est la résultante d’une vision globale de ce monde, de votre expérience sur le terrain et de votre combat.
    Ces députés, loin de tout réalisme, enferrés dans leur bulle se sont sans doute fiés une fois encore à des rapports d’experts en tout et en rien et à des discussions « de réception » autour d’un buffet dans leur circonscription, dans lesquels sont conviés les élites des grosses sociétés locales et jamais le plombier, le maçon etc.. ah si.. sans doute le restaurateur ( mais pour livrer et assurer le buffet de ces messieurs ).
    Le gouvernement demande à ce que la formation soit continue tout au long du parcours professionnel. Je suggère qu’elle soit obligatoire pour nos chers députés. Les plonger dans la réalité du vrai monde du travail durant 3 mois par an et à tous les postes d’une TPE avec un engagement de résultat.

  9. GRANGER on 22nd septembre 2011 1:58

    Je pense que ces députés n’ont rien compris, tout simplement parce qu’ils ne savent pas ce qu’est : travailler ! ce mot est devenu tabou dans la bouche de ces élus grassement payés par ceux qui paient des impôts. Il ne savent pas non plus ce qu’est créer une entreprise, mais surtout la maintenir à flot . Mais il y a un moyen bine simple et efficace de leur répondre et il faut impérativement l’appliquer quelque que soit la couleur politique : les urnes . SURTOUT VOTEZ
    Il ne faut pas voter pour des députés, maires, conseillers généraux et régionaux qui sabotent l’emploi et par déduction notre beau pays .

  10. BETTINGER on 25th septembre 2011 11:55

    BRAVO pour votre commentaire sur ces députés qui veulent revenir en arrière de cette réforme intelligente des exonérations de charges pour les heures supplémentaires . Restez solides dans vos convictions qui sont indispensables à l’avenir de la France.

    Christian BETTINGER
    Adhérent du CERF

  11. Pierre on 26th septembre 2011 10:07

    « Abject et stupide »!

    Vous croyez vraiment que cette outrance verbale sert vos idées ? Vous pouvez dire que vous n’êtes pas d’accord et développer vos arguments à l’appui mais là c’est complètement disproportionné. D’autant plus que les arguments brandis par les opposants à la défiscalisation des HS ne sont pas du tout infondés : effets d’aubaine, comme je l’ai évoqué lors d’un post précedent, manque à gagner pour nos systèmes de protection sociale etc.

    Salutations

  12. CERF National on 10th novembre 2011 11:24

    @Laroque

    Bonjour,

    l’invective n’est certainement pas la meilleure façonn de débattre, ni l’affirmation de contre-vérités.
    Il en est ainsi de la prétendue continuelle augmentation des marges, alors que l’inverse est globalement vrai et encore plus pour les petites entreprises. Regardez-donc les chiffres réels, pas nécessairement ceux ressassés à longueur de temps qui ne concernent que quelques cas particuliers.
    La vérité, c’est que les revenus des patrons ont stagné de 2000 à 2005, et que sur la décennie il aura globalement baissé. Votre discours sur les marges est totalement erroné et, à sa suite, le raisonnement que vous teniez.

    Enfin, le fautif n’est pas le seul politicien qui aurait laissé faire : le consommateur est le véritable arbitre. C’est lui qui décide de ce qu’il achète : un produit incluant de la solidarité ou non. Il semble que sa réponse, jusqu’à maintenant ne penche pas vers plus de solidarité, même si le concernant, il a tendance à en demander toujours plus. Demande d’ailleurs adressée elle au politique. Attitude un peu schyzophrène, s’il en est.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!