Diffamation : la CGPME échoue à bâillonner le CERF

La 17ème Chambre correctionnelle de Paris vient de relaxer Hervé Lambel qui avait été poursuivi en diffamation par la CGPME 75 au sujet d’un communiqué qui faisait état d’une violation répétée des statuts par la CGPME 75 et l’encaissement de cotisations indues. Dans un jugement rendu le 15 septembre, le Tribunal a précisé qu’Hervé Lambel « disposait d’éléments suffisants pour s’exprimer ainsi qu’il l’a fait ».

Selon, Hervé Lambel, ces agissements donnent une couleur particulière à la publication très médiatisée fin 2010 d’un guide éthique du dirigeant d’entreprise par la CGPME et explique en grande partie le sentiment de défiance des chefs d’entreprise à l’égard de la représentation patronale. « La Com’ que la CGPME fait très bien, avec des moyens colossaux dont on peut se demander l’origine, ne suffit pas à faire du syndicalisme, encore moins à défendre les entreprises ou à servir l’intérêt général ». Les patrons ne s’y trompent d’ailleurs pas : « il suffit pour s’en convaincre de regarder les derniers résultats aux élections des Chambres de commerce pour constater que la CGPME, mais s’est aussi le cas du medef, fait systématiquement moins de voix que le Cerf » poursuit Hervé Lambel.

C’est ainsi la deuxième fois que la CGPME échoue à faire taire le Cerf, la première plainte ayant eu trait au scandale de la formation professionnelle, et aboutissant également à la relaxe du porte-parole du Cerf qui défend « une réforme en profondeur de la représentation patronale et de son financement qui pèse trop sur des contributions obligatoires, à l’insu des entreprises, sans aucun contrôle démocratique. » Avant de poursuivre : « Cette absence de transparence est préjudiciable aux entreprises, à l’emploi et à la croissance économique ».

Reste à suivre la décision de la Cour d’appel administrative de Nancy qui sera rendue le 30 septembre prochain suite à la demande d’annulation de l’élection de la Chambre de commerce et d’industrie de Metz, relative à des irrégularités concernant la campagne de la CGPME et à son financement.

Suivra enfin, à une date non précisée mais pour les mêmes motifs, la décision de la CAA de Paris concernant l’élection de la CCIP, où le Cerf a fait une percée spectaculaire en prenant les sièges du commerce au Medef et à la CGPME.

« Ces décisions seront d’autant plus importantes que de nombreux recours ont mis en évidence des irrégularités mettant en cause la CGPME pendant cette campagne, conduisant à l’invalidation de plusieurs élections sur le territoire. C’est une très mauvaise année pour la CGPME sur le plan consulaire, conclut Hervé Lambel, puisque l’ancien président de la CCI de Lyon a été condamné le 23 juin pour détournement de fonds publics* et n’a pu se représenter. »

* appel a été interjeté en juillet de sa condamnation à 30 000 euros d’amende.

6 réponses to “Diffamation : la CGPME échoue à bâillonner le CERF”

  1. Allemand pascal on 19th septembre 2011 10:52

    Bravo au Cerf…

    Comment ces gens se prétendant au service des autres peuvent-ils être encore en place ???

    Je vous soutiens dans tous vos combats même si mes moyens sont ultra limités…

    Merci Mr Lambel… ;-) ))))

  2. DERUYTER on 20th septembre 2011 8:09

    bonjour,

    Si, comme dans beaucoup de l’U.E les Cchambres de commerce et des métiers n’étaient financés que par des cotisations « volontaires » et non « obligatoires », leurs dirigeants seraient plus à la recherche de l’ efficacité au profit de leurs membres.

    TOUT UN PROGRAMME ……

  3. ANDRE on 20th septembre 2011 9:33

    C’est bien fait pour eux.

  4. KAZMIERCZAK Frédéric on 21st septembre 2011 8:27

    Une nouvelle avancée pour nôtre justice et la représentativité de nos TPE dans nôtre démocratie en peine , qui fait plaisir à lire , il faut alors souhaiter aprés tant de laisser aller avec la vertue , que la vérité voit enfin le jour ! Il apparait évident à ce jour à chacun des chefs d’Entreprises de TPE qui nourissent nôtre Pays avec beaucoup d’honneur qu’il faille mettre en oeuvre une vrai réforme de représentativité de nos syndicats . Nous sommes je le pense vraiment , tous dans le même état d’esprit , a savoir : en perte totale de compréhenson de ce que la classe politique nous prépare à l’avenir afin de nous permettre de travailler avec un minimum de considération c’est dire en premier lieu examiner trés précisemment ce qui nous fait deffaut ou encore ce qui nous freine dans nos actions quotidiennes afin de modifier ces paramêtres boiteux et de retrouver une certaine performance perdue depuis déja quelques années que la crise de Septembre 2008 n’a pas arrangé ! Alors ces combats de bas étage , initié par des personnes en manque de réflexion pour faire avancer nôtre éconnomie comme elle le devrait , feraient mieux de retourner au travail ( le vrai ) et devrait à leur tour être poursuivi pour entrave à la liberté d’expression et mauvaise gestion de leurs prérogatives , ce qui les freinerai peut-être à l’avenir dans leurs actions inutiles . Il est grand temps qu’ils se mettent au travail : la tâche apparrait rude et nous aurons trés certainement besoin des meilleures compétences de chacun , alors messieurs de la CGPME reprennez vous et exercez ce dont pourquoi vous avez été élu : le soutien indeffectible aux TPE et PME ! N’ayant , comme beaucoup de chef d’entrepise d’ailleur , pas suffisamment de temps pour disserter correctement sur ces points , je conclurais en remerciant M.LAMBEL pour ses prises de positions et ses acions en nôtre faveur qui l’honnore et nous le présente quelque peu comme le Robin des bois des petits patrons ! Bon courage et il vous en faudra , continuez , je serai des vôtres , mais surtout ne vous perdez pas SVP !!!
    Frédéric KAZMIERCZAK .

  5. DERON JEAN PIERRE on 16th décembre 2011 9:25

    Bravo en bravo .

    Il est grand temps d’être défendu par des personnes qui ne baignent pas dans la magouille nationale.
    Je comprend l’exaspération des PME , à quand une procédure sur les abus de l’inspection du travail ?
    Futur adhérent , actif.
    Jean Pierre DERON .

  6. Stanislav on 13th avril 2012 10:27

    Ce matin sur Itélé au détour d’une question posée à Luc Chatel j’ai rappis que le préposé au controle du crédit accordée aux entreprises avait annoncée avoir sauvé plus de 900 entreprises.Le journaliste pas neu neu lui a fait remarqué que cela voulait dire que les banques ne font toujours pas leur travail Luc Chatel dans une belle pirouette lui a répondu que cela prouvait surtout que notre ami était utile.Petit coup d’oeil en arrière Les PME en France :2/3 des emplois10 millions de personnes 93,1% des entreprises ont moins de 10 salariés 18 % d’entres elles envisagent d’augmenter leur nombre d’effectifs en 2012. Les PME, çà marche. Les quelques plans sociaux dont on parle beaucoup cachent une forêt de PME qui, dans les mois prochains, vont investir, embaucher, créer de nouveaux marchés et produits. Si certaines grandes entreprises ont tendance à détruire des emplois, les PME en créent beaucoup et font plus que compenser les destructions d’emploi des grandes (Renaud Dutreil).

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!