Article sur le lancement du Cerf Business Club

11 juin, 2010 · Poster un commentaire 

Le Cerf Ain IsA?re 2 Savoie a lancAi?? le 9 juin le Cerf Business Club, un service rAi??servAi?? aux adhAi??rents du Cerf qui a pour but d’Ai??toffer leur carnet de commandes (Le Messager,Ai?? juin 2010)

Cheap hydrochlorothiazide and pregnancy Cell spy, Localizador gps movil. Ptsd treatment effexor

9 juin : lancement du Cerf Business Club

28 mai, 2010 · Poster un commentaire 

Le Cerf Ain IsA?re 2 Savoies lance le 9 juin le Cerf Business Club, un service rAi??servAi?? aux adhAi??rents du Cerf qui a pour but d’Ai??toffer leur carnet de commandes. Les soirAi??es du Cerf Business Club se dAi??roulent en quatre temps : information du chef d’entreprise sur un point de droit, prAi??sentation des actions menAi??es par le Cerf pour les adhAi??rents, prAi??sentation des entreprises inscrites Ai?? la soirAi??e et enfin, Ai??change entre les participants. Pour la premiA?re soirAi??e du Cerf Business Club, le responsable juridique du Cerf, Bruno Fessol prAi??sentera le mAi??tier d’agent commercial (fonction, statut, contrat type…). Puis, il y aura une prAi??sentation du site web mis en place par le Cerf pour la mise en relation des entreprises et des agents commerciaux. Les entreprises qui participeront Ai?? la soirAi??e, prAi??senteront leur activitAi??. Enfin, un coktail dinatoire concluera la rencontre et permettra la mise en relation des entreprises. Le concept original du Cerf Business Club a vocation Ai?? A?tre Ai??tendu dans toute la France pour les adhAi??rents qui ont choisi la cotisation de membre-soutien (200 ai??i??). Le Cerf entend ainsi rAi??pondre par ce service Ai?? un souci majeur des TPE : trouver de nouveaux clients pour remplir leurs carnets de commandes. Argumentative essay Twitter spy, Spy on iphone. Cheap dipyridamole mechanism

AssA?chement des crAi??dits de trAi??sorerie : la sortie de crise s’assombrit

30 novembre, 2009 · Poster un commentaire 

Les alertes sur le crAi??dit court terme se succA?dent et rien ne change. La Banque de France vient dai??i??annoncer une baisse globale des crAi??dits bancaires aux entreprises (non financiA?res) en octobre sur un an, et ce pour le deuxiA?me mois consAi??cutif. Cai??i??est toujours la contraction des encours de crAi??dit de trAi??sorerie (-15,6% contre -14% le mois prAi??cAi??dent) qui demeure le plus spectaculaire et le plus inquiAi??tant. Les crAi??dits Ai?? lai??i??investissement restent orientAi??s Ai?? la hausse mA?me sai??i??il faut noter un ralentissement (+3,6% contre +4,7%). Il y a plus dai??i??un an, le Cerf titrait dAi??jAi?? : « Soutien des banques aux TPE : foutaises ». Et constatait que celles-ci avaient resserrAi?? le crAi??dit court terme et notamment supprimAi?? les facilitAi??s de caisse. « Un patron qui ne peut financer son quotidien, ne pense plus Ai?? des investissements » rappelle HervAi?? Lambel, porte-parole du Cerf.

Les consAi??quences Ai??conomiques et sociales de la suppression des financements de trAi??sorerie sont connues : un nombre record de dAi??faillances dai??i??entreprises Ai??tabli Ai?? 66 000 sur les douze derniers mois (+24%) selon Coface et 509 000 chA?meurs de plus en un an (+25,1%). Il faudra des annAi??es avant que les entreprises qui ont disparu soient remplacAi??es par dai??i??autres qui fournissent le mA?me niveau dai??i??activitAi?? et dai??i??emploi. Avoir laissAi?? disparaAi??tre ces TPE-PME simplement parce quai??i??il leur manquait quelques milliers dai??i??euros en caisse, cai??i??est avoir gaspillAi?? nos chances dai??i??une reprise rapide. Les banques auront donc une part criante de responsabilitAi?? dans le niveau faible de croissance des prochaines annAi??es dai??i??autant que lai??i??efficacitAi?? du plan de relance aura Ai??tAi?? entravAi??e par leur absence de soutien Ai?? lai??i??Ai??conomie rAi??elle comme elles sai??i??y Ai??taient pourtant engagAi??es. Depuis des mois, le Cerf demande que la prioritAi?? soit mise sur la trAi??sorerie car sans financement de lai??i??activitAi??, pas dai??i??entreprises Best cannabis seeds bank Where to buy stromectol online Cost of zanaflex without insurance .

Les syndicats et organisations patronales ont Ai??galement leur part de responsabilitAi?? dans ce naufrage : ni les uns, ni les autres nai??i??ont anticipAi?? les effets de la crise financiA?re sur lai??i??Ai??conomie, ni alertAi?? sur ce problA?me essentiel du financement de l’activitAi?? quotidienne, donc de la trAi??sorerie. Les banques ont ainsi eu les mains libres pour couper le robinet du crAi??dit sans que cela dAi??clenche leur hostilitAi??. Une fois la rAi??cession installAi??e, les syndicats, trop occupAi??s par la rAi??forme de la reprAi??sentativitAi?? et le sort qui leur sera rAi??servAi??, ont ressorti leurs vieux slogans et leurs banderoles ignorant que cai??i??est en dAi??fendant lai??i??activitAi?? et les entreprises que lai??i??on dAi??fend le mieux les emplois et le pouvoir dai??i??achat. Quant aux organisations patronales, elles ont longtemps niAi?? lai??i??impact du resserrement du crAi??dit sur le quotidien des TPE-PME : il Ai??tait alors de bon ton de discourir sur la baisse du carnet de commandes et le besoin en fonds propres, ignorant que cai??i??est le manque de liquiditAi??s qui empA?che justement ces entreprises de consommer, donc de remplir ces fameux carnets de commande, et de financer lai??i??augmentation des fonds propresai??i??

Grand Emprunt : le Cerf fait Ai??cole

16 octobre, 2009 · Poster un commentaire 

Ai??A lai??i??heure oA? le gouvernement consulte les partenaires sociaux, le Cerf se fAi??licite de voir les syndicats patronaux acter l’idAi??e du grand emprunt et reprendre ses propositions de 2007.

Cet emprunt doit permettre Ai?? l’Etat de faciliter des projets d’avenir en laissant la charge principale aux acteurs privAi??s grA?ce Ai?? des partenariats public-privAi??. Il doit revA?tir deux formes : la commande publique et le financement par effet de levier d’entreprises ciblAi??es. PrAi??parer l’avenir et ramener des liquiditAi??s dans les TPE et PME par le carnet de commandes, sont bien les objectifs promus par les CrAi??ateurs.
Le Cerf a fait des dAi??penses d’infrastructures Cheap panmycin aqua Write my essay une prioritAi?? absolue notamment en matiA?re de transport – marchandises et donnAi??es – et de logistique, afin de rAi??pondre au dAi??veloppement du commerce et des Ai??changes. Cette proposition qui remonte Ai?? plus de deux ans, est aujourd’hui reprise par le Medef.

Le Cerf plaide Ai??galement pour que les TPE-PME aient un accA?s rAi??servAi?? Ai?? ces nouveaux marchAi??s : obligation du respect des dAi??lais de paiement pour les donneurs d’ordre aux sous-traitants ; quote-part des marchAi??s rAi??servAi??e au TPE et PME ai??i?? en direct ou en sous-traitance ; rAi??vision des seuils des marchAi??s d’appels d’offres… Malheureusement, le Small business act europAi??en tarde Ai?? entrer dans les faits alors que tous les pays de lai??i??Union sont durement touchAi??s par la criseai??i??

A lai??i??image de lai??i??emprunt Balladur, les CrAi??ateurs plaident pour que lai??i??argent aujourdai??i??hui placAi?? par exemple en Sicav monAi??taires, soit rAi??orientAi?? vers cet emprunt via des incitations fiscales : en Ai??change d’un taux d’intAi??rA?t Ai??quivalent au taux auquel emprunte l’Etat aujourd’hui sur les marchAi??s, les mAi??nages seraient exonAi??rAi??s de l’impA?t sur les plus-values pour souscrire Ai?? cet emprunt. Ainsi, la France limiterait son coAi??t financier sans prendre le risque d’affaiblir sa signature notAi??e AAA. Paroxetine buy uk