Financement des syndicats – RAi??vAi??lation nAi??1

6 décembre, 2011 · 12 commentaires 

La Commission Ai??tait Ai?? noyautAi??e Ai??

Alors que les FranAi??ais commencent Ai?? dAi??couvrir avec stupeur une petite partie des sommes allouAi??es aux syndicats franAi??ais, ils sont en mA?me temps effarAi??s dai??i??apprendre que les parlementaires ont rejetAi?? le rapport que la commission dai??i??enquA?te devait nous rAi??vAi??ler ces jours-ci.

Ils ont dai??i??autant plus raison que le candidat FranAi??ois Hollande a justement lancAi?? sa campagne sur le thA?me de la dAi??mocratie sociale quai??i??il souhaite renforcer en donnant plus de pouvoir aux syndicats grA?ce Ai?? une rAi??forme constitutionnelle.

Donner plus de pouvoir Ai?? des organisations dont on se refuse Ai?? contrA?ler le financement est choquant, et permet de sai??i??inquiAi??ter pour la dAi??mocratie et le devenir de la RAi??publique.

Par chance, le journal Le Figaro a commencAi?? Ai?? faire fuiter le dossier promis aux oubliettes.

Par chance, car les choses avaient mal commencAi?? : lorsque Nicolas Perruchot demande la crAi??ation dai??i??une commission dai??i??enquA?te parlementaire sur le financement des syndicats au motif que les syndicats comptent toujours moins dai??i??adhAi??rents, mais toujours plus de ressources, jamais les organisations patronales et de salariAi??s nai??i??ont Ai??tAi?? aussi unanimes. A les entendre cai??i??Ai??tait un scandale ! Le lobby syndical Ai??tait en marche pour faire avorter la tentative visant Ai?? mettre un peu de lumiA?re sur un monde qui aime Ai?? faire parler de lui, mais reste trA?s discret sur son fonctionnement. Vous avez dit transparence ?

Lai??i??article du Figaro commence Ai?? donner un aperAi??u de la puissance, et donc de la capacitAi?? dai??i??influence des syndicats. La seule CGT compterait entre 25 000 et 30 000 Ai?? filiales Ai??ai??i?? au plan local ou national, liAi??es aux diverses collectivitAi??s, administrations ou entreprises publiques et privAi??esai??i?? La Commission Ai??valuerait Ai?? 4 milliards les sommes allouAi??es aux syndicats hors cotisations des adhAi??rents. La puissance du lobby syndical est donc monumentale et dAi??passe de loin le pouvoir des Ai??lus de la RAi??publique pour qui il reste difficile dai??i??apprAi??hender la complexitAi?? de la nAi??buleuse syndicale.

Au point de ne mA?me pas se rendre compte que la Commission dai??i??enquA?te quai??i??ils ont voulue, Ai??tait elle-mA?me Ai?? noyautAi??e Ai??. LAi?? comme ailleurs, les conflits dai??i??intAi??rA?ts des syndicats trouvent Ai?? sai??i??exprimer. Y-avait-il donc un syndicaliste dans la Commission dai??i??enquA?te ? Non ? Impossible !

Teva maxalt generic Cheap cleocin suppositories

Au jeu de lai??i??arroseur arrosAi??, le DAi??putAi?? de Haute Savoie, Lionel Tardy, qui se dAi??finit lui-mA?me comme Ai?? le traAi??tre qui twitte et qui lai??i??assume Ai?? au nom de la transparence, dAi??nonAi??ait il y a un an les conflits dai??i??intAi??rA?ts dans un billet intitulAi?? Ai?? DAi??putAi?? ou avocat, il faut choisir Ai??. Et pourtant, Lionel Tardy, ancien prAi??sident de la CGPME 74, en est toujours membre du conseil dai??i??administration, et, surtout, co-prAi??side lai??i??Amicale parlementaire des PME, lai??i??organe dai??i??influence de la CGPME au sein du Parlementai??i??. et siA?ge dans ladite commission. Tout le monde connaAi??t ce dAi??putAi?? dans le monde syndical, et personne nai??i??a rien dit. La rAi??alitAi??, cai??i??est quai??i??Ai?? tous les niveaux et par tous les moyens, le lobby des syndicats sai??i??est mobilisAi?? pour faire obstruction Ai?? ce rapport.

Lisinopril shipping

Ai?? Si rien d’illAi??gal ne peut A?tre reprochAi?? Ai?? qui que ce soit, les dAi??putAi??s qui pratiquent [le] mAi??lange des genres se trouvent placAi??s dans une situation de conflit d’intAi??rA?t qui est profondAi??ment malsaine ! [ai??i??]L’exercice d’un mandat politique implique une dAi??ontologie irrAi??prochable.
Aucun Ai??lu ne doit pouvoir A?tre suspectAi?? de favoriser des intAi??rA?ts privAi??s au dAi??triment de l’intAi??rA?t gAi??nAi??ral. Ai??

Dont acte ! il ne fait aucun doute que lai??i??auteur de ces mots agira en consAi??quence.

En attendant, le Cerf continuera ses rAi??vAi??lations dans les jours qui suivent, suivez les en direct sur notre page Facebook ou sur twitter @HerveLambelAi??

Pratiques bancaires : seul le marchAi?? permettra de changer efficacement !

4 juin, 2010 · Poster un commentaire 

Lors des Ai??lections rAi??gionales, le Cerf avait interpelAi?? les exAi??cutifs rAi??gionaux sur leur rA?le et leur action face Ai?? la crise Ai??conomique et au comportement des banques. Depuis, le Conseil RAi??gional dai??i??Ile-de-France devrait adopter le projet de dAi??libAi??ration visant Ai?? cesser toute collaboration avec des banques possAi??dant des filiales dans les paradis fiscaux. Le texte prAi??voit Ai??galement que le Conseil rAi??gional devra vAi??rifier auprA?s des banques, « les procAi??dures et outils (mis) en place afin de lutter contre le blanchiment, la corruption et la fraude fiscale ».

Le Cerf salue cette dAi??marche qui dAi??montre qu’il n’est pas besoin de passer par la loi pour faire changer les pratiques : les mAi??canismes du marchAi??, soutenus par une action d’ordre consumAi??riste, sont de nature Ai?? envoyer des signaux forts que les banques auraient tort d’ignorer. Cependant, la portAi??e de cette dAi??libAi??ration risque de rester largement symbolique. En effet, le Conseil rAi??gional se contentera de la liste des paradis fiscaux fournie par Bercy : rappelons que dans cette liste des territoires jugAi??s Ai?? non coopAi??ratifs Ai?? au plan fiscal, ne figurent que dix-huit pays et aucune nation en Europe ! En revanche, si tous les paradis fiscaux habituellement recensAi??s Ai??taient concernAi??s, le Conseil rAi??gional se retrouverait face Ai?? des banques franAi??aises qui possA?dent presque toutes des filiales dans les paradis fiscaux…

Surtout, le Cerf souhaite que les « bonnes » banques soient jugAi??es Ai?? lai??i??aune de leurs pratiques et de leur contribution au financement des TPE-PME. Il en va de notre Ai??conomie ai??i?? en particulier des territoires – de lai??i??emploi et des recettes fiscales qui intAi??ressent tant les exAi??cutifs au moment de boucler leur budget. Les Ai??lus locaux comme nationaux ont lAi?? aussi une responsabilitAi?? morale et une action Ai?? mener pour sai??i??assurer que les banques qui sont censAi??es financer lai??i??Ai??conomie, tiennent leurs engagements de crAi??dit et n’agissent pas contre les entreprises par une politique tarifaire confiscatoire et pAi??nalisante. Chaque Conseil rAi??gional aurait intAi??rA?t Ai?? mettre en place des critA?res prAi??cis dai??i??Ai??valuation des banques implantAi??es sur leur territoire et les contraindre Ai?? adopter un code de bonne conduite.

How much does cleocin cost without insurance Je vote pour que les collectivitAi??s locales travaillentAi?? avec des banques respectueuses des entreprises

Purchase midamor amiloride Cheap lady era reviews