Les organisations patronales et de salariAi??s sont dans un conflit dai??i??intAi??rA?t permanent

4 avril, 2012 · Poster un commentaire 

Sms spy, Phone call tracker. Retrouvez la tribune d’HervAi?? Lambel sur le site newsring.fr Risperdal cost walmart Android keylogger, Mobile tracking.

Affaire DSK : le temps du rAi??alisme

23 mai, 2011 · 10 commentaires 

Comment ne pas A?tre interpelAi??, dai??i??une faAi??on ou dai??i??une autre par lai??i??affaire ? Il nai??i??est pas question ici de revenir dessus ou de la commenter. Cai??i??est lai??i??affaire de la justice.

Mais aprA?s le temps de la stupAi??faction qui a frappAi?? tant les FranAi??ais que la classe politique et les mAi??dia, vient le temps du recul et de la libAi??ration de la parole. En effet, des journalistes de plus en plus nombreux commencent Ai?? sai??i??interroger, grA?ce notamment Ai?? lai??i??interpellation de leurs confrA?res Ai??trangers, sur une exception franAi??aise (une de plus) dans la maniA?re dai??i??aborder lai??i??information. Certains, sans remettre en cause la nAi??cessaire protection de la vie privAi??e, pointent lai??i??autocensure, quand il ne sai??i??agit pas parfois de soupAi??ons de connivence ou de collusion, et dont le rAi??sultat est de ne pas informer, de modifier la rAi??alitAi??, un mensonge par omission en quelques sortes. Voire pire, une omerta.

Quai??i??Ivan RiofolAi??du Figaro, Jean QuatremerAi??de LibAi??ration ou Christophe Deloire Cheap micronase side , directeur du Centre de formation des journalistes commencent Ai?? poser la question de ce qui nai??i??est pas traitAi?? ou pas vu par les mAi??dias, est un signe encourageant. Sans accA?s de culpabilitAi?? inutile, il peut laisser espAi??rer une Ai??volution positive du rendu de lai??i??information, dai??i??une prise de recul plus importante par rapport aux puissances sous toutes leurs formes ai??i?? politiques, entreprises, syndicats, ONGai??i?? – dont les journalistes ont Ai?? nous rendre compte. Sont-ils en train de dAi??couvrir que les sujets qui ne sont pas traitAi??s et qui pourtant intAi??ressent les FranAi??ais abondent ? Peut-A?tre est-ce prAi??cisAi??ment lAi??, dans le dAi??ni ou lai??i??indiffAi??rence vis-Ai??-vis de ce qui a de la valeur pour les lecteurs, une des explications des difficultAi??s Ai??conomiques de la presse ?

Sans quai??i??il revienne au CERF une quelconque lAi??gitimitAi?? pour dresser la liste de ces sujets, il en est cependant que nous traitons rAi??guliA?rement et sur lesquels nous essayons dai??i??attirer lai??i??attention car eux, influencent le quotidien de nos concitoyens. Les rAi??sultats que nous avons obtenus aux derniA?res Ai??lections aux Chambres de Commerce en dAi??cembre 2010 laissent supposer que ces questions ai??i?? les vrais revenus des patrons, la reprAi??sentativitAi?? et lai??i??inexistence dai??i??une dAi??mocratie sociale efficace au service de lai??i??intAi??rA?t gAi??nAi??ral, par exemple – intAi??ressent un nombre croissant de patrons et dai??i??entreprises. Surtout quand les micros, les antennes et les Ai??ditoriaux sont ouverts aux puissances institutionnalisAi??es, qui conservent leurs suiveurs, mais dont les chefs dai??i??entreprises se dAi??tournent chaque jour un peu plus car ils ne leur reconnaissent aucune lAi??gitimitAi??. Mais quels mAi??dia reviennent sur ces sujets ? Ce simple fait, tristement incontestable, illustre Ai?? merveille, malheureusement, ce que ces journalistes en phase dai??i??autocritique commencent Ai?? signaler.

Quai??i??on ne se mAi??prenne pas : les FranAi??ais ne sont pas avides dai??i??une information voyeuriste ou nombriliste. Ils sont dans lai??i??attente dai??i??une information Ai?? laquelle ils se sentent connectAi??s, susceptible dai??i??interagir avec leur vie et qui leur donne des clAi??s pour comprendre et agir. Lai??i??information qui se contente de reproduire le consensus ai??i?? mou, lisse ou attendu – de lai??i??establishment participe Ai?? la sclAi??rose de la sociAi??tAi?? franAi??aise et conduit naturellement au dAi??sengagement, Ai?? lai??i??incivilitAi?? et, finalement, nourrit la vindicte populiste. A lai??i??inverse, rendre compte dai??i??autres rAi??alitAi??s permet dai??i??affiner les observations et de faire Ai??merger dai??i??autres possibles : cette circulation de lai??i??information est vitale pour la dAi??mocratie et donne tout son sens au journalisme. Sinon, il faudra se rAi??soudre Ai?? abdiquer dAi??finitivement notre regard critique aux seuls humoristes, dont personne nai??i??attend quai??i??ils apportent de solutionsai??i?? juste de bons mots, qui dAi??crAi??dibilisent chaque jour un peu plus le systA?me et ses tenants les plus visibles. Pour quels lendemains? Effexor without prescription Order lasuna by himalaya

MontAi??e du Front National : les organisations patronales et les syndicats responsables

19 mars, 2011 · 1 commentaire 

Le Cerf sai??i??inquiA?te de la montAi??e des discours populistes qui se nourrissent dai??i??un sentiment croissant de prAi??caritAi??, dai??i??incertitude et dai??i??injustice chez nombre de patrons et de salariAi??s qui se dAi??tournent des partis politiques traditionnels.

Le doute et le rejet ne concernent pas que le gouvernement : le Cevipof (Centre de recherche politique de Sciences Po) a ainsi mesurAi?? que 83% des FranAi??ais considA?rent que les politiques ne se prAi??occupent pas de ce quai??i??ils pensent, alimentant les 76% dai??i??opinions nAi??gatives sur la politique. Et personne ne semble prendre conscience que si Nicolas Sarkozy enregistre 69% dai??i??opinions dAi??favorables, les sondages qui le donnent dans un mouchoir de poche avec ses adversaires confirment en fait la fragilitAi?? de ses challengers.

Le peuple souffre de ne pas A?tre entendu par ceux qui agissent en son nom. Et les partis rAi??publicains seraient ainsi dAi??savouAi??s par un Ai??lectorat qui reproche globalement Ai?? la classe politique de ne jamais prendre les mesures qui permettraient Ai?? la France dai??i??aller bien et aux FranAi??ais dai??i??espAi??rer. Les signaux adressAi??s Ai?? leurs dirigeants par les Ai??lecteurs au cours des 30 derniA?res annAi??es pour y remAi??dier nai??i??y a rien changAi??. Il est donc naturel quai??i??ils cherchent (et trouvent ?) une autre voie : si lai??i??alternance droite-gauche ne suffit pas Ai?? rAi??soudre le problA?me, peut-A?tre faut-il passer par une autre offre politique, aujourdai??i??hui proposAi??e dans un emballage populiste par le Front National et le Parti de Gauche. Dai??i??autres prAi??tendent dAi??tenir la solution en changeant de Constitution. Ces deux voies sont malheureusement Ai??galement vouAi??es Ai?? lai??i??Ai??chec.

Car si lai??i??alternance politique nai??i??a rien donnAi?? Ai?? ce jour, ce nai??i??est pas tant parce que les politiques sont Ai?? incapables Ai?? ou Ai?? tous pourris Ai?? mais bien, quoiquai??i??ils en pensent, parce quai??i??ils sont dAi??connectAi??s du rAi??el. Mais dAi??connectAi??s du rAi??el du fait mA?me de lai??i??inefficacitAi?? des canaux qui devraient relier le peuple Ai?? ses Ai??lites, non dai??i??une volontAi?? dAi??libAi??rAi??e ou dai??i??un mAi??pris pour la France et les FranAi??ais. Les Ai??lections prAi??sidentielles de 2007 ont vu une mobilisation historique parce que les deux candidats finalistes, en sai??i??imposant tous les deux contre leur parti, avaient fait naAi??tre lai??i??espoir que les choses pouvaient changer. Trois ans plus tard, la participation aux Ai??lections rAi??gionales sai??i??est effondrAi??e, non parce que les attentes des FranAi??ais avaient changAi?? ou que le PrAi??sident Ai??lu nai??i??avait pas engagAi?? des rAi??formes quai??i??il avait annoncAi??es, mais justement parce que face aux difficultAi??s, les citoyens continuent de se sentir tenus Ai?? lai??i??Ai??cart, et donc mAi??prisAi??s, parce que les courroies de transmission, celles destinAi??es Ai?? faire remonter lai??i??information ou faire pression, sont en panne. Cai??i??est donc en fait le travail mA?me et la qualitAi?? du travail de ceux censAi??s parler en notre nom au monde politique qui est en cause. Et sur ce plan, il est vrai, rien nai??i??a changAi??.

La question des corps intermAi??diaires est ainsi posAi??e de faAi??on prAi??gnante pour qui veut rAi??soudre la fracture entre les FranAi??ais et sa classe dirigeante.

Moins de 8% des entreprises et des salariAi??s adhA?rent Ai?? des syndicats qui continuent de voire baisser le nombre de leurs effectifs, alors que leurs ressources financiA?res continuent dai??i??augmenter : dA?s lors, les organisations dites reprAi??sentatives nai??i??ont plus besoin dai??i??adhAi??rents, ni dai??i??Ai??couter leurs mandants pour parler au nom de tous ! En 2009 et 2010, les principales organisations syndicales et patronales ont procAi??dAi?? au renouvellement de leur SecrAi??taire GAi??nAi??ral ou de leur PrAi??sident sans quai??i??aucun candidat ne soit en mesure de se prAi??senter contre le sortant. Sai??i??agit-il du plAi??biscite de lai??i??action de ces dirigeants ou le signal alarmant que la dAi??mocratie sociale est en panne ? Les taux de participation catastrophiquement bas aux Ai??lections professionnelles, prudai??i??homales ou des CCI, le fait que prA?s de 65% des chefs dai??i??entreprises dAi??clarent que les syndicats patronaux ne les reprAi??sentent pas, devraient Ai??clairer ceux qui ont encore des doutes sur le sujet.

Buy cannabidiol cost

La montAi??e des extrA?mes est inversement proportionnelle Ai?? la dAi??faillance de reprAi??sentativitAi?? et dai??i??efficacitAi?? des corps intermAi??diaires. Et est en passe de modifier le paysage politique, mais pour quelles promesses ? Ainsi, la rAi??forme de la reprAi??sentativitAi?? et pour commencer la reprAi??sentativitAi?? patronale, comme lai??i??a indiquAi?? le Chef de lai??i??Etat, par la bouche de FranAi??ois Fillion dans son discours de politique gAi??nAi??rale, est bien plus quai??i??une urgence. Elle est vitale, pour que la fracture ne consume pas ce pays et que les extrA?mes ne trouvent plus dans la jachA?re de la reprAi??sentativitAi?? qui a confisquAi?? depuis trop longtemps la parole des FranAi??ais, le terrain propice Ai?? leur expansion. Et, surtout, pour que ce pays, en sai??i??appuyant sur ses forces vives et sa crAi??ativitAi??, se remette en marche.

Order naprosyn 375 Purchase shatavari benefits

Dialogue social dans les TPE : les SAi??nateurs ouvrent la voie Ai?? une nouvelle taxation des entreprises

14 juin, 2010 · Poster un commentaire 

Les SAi??nateurs ont actAi?? la crAi??ation de commissions paritaires territoriales chargAi??es d’assurer un suivi de l’application des conventions et accords collectifs, et d’apporter une aide en matiA?re de dialogue social. Une mesure soutenue par la CGT et la CFDT, cA?tAi?? salariAi??s ; par lai??i??UPA, cA?tAi?? patronal.

Cette mesure destinAi??e officiellement Ai?? faciliter le dialogue social dans les entreprises de moins de 11 salariAi??s a Ai??tAi?? guidAi??e par un objectif moins avouable mais bien plus important aux yeux des organisations syndicales : instaurer Ai?? terme une nouvelle cotisation obligatoire sur les entreprises, cotisation qui reviendra aux organisations syndicales (1).

Le vote des sAi??nateurs illustre la dAi??ficience Ai?? un double niveau de la reprAi??sentativitAi?? des deux autres syndicats patronaux : en effet, si le patronat Ai??tait vAi??ritablement reprAi??sentatif des chefs dai??i??entreprise, lai??i??existence dai??i??un dialogue social dans les TPE aurait Ai??tAi?? reconnu et le lAi??gislateur ne se serait pas posAi?? la question de lai???organiser. Cai??i??est donc la dAi??monstration, malheureuse pour les organisations patronales, que le dialogue social sai??i??est toujours fait sans elles et sans quai??i??elles soient en capacitAi?? de le relayer. Cai??i??est bien lAi?? une des raisons fondamentales pour laquelle les entreprises ne se sentent majoritairement pas reprAi??sentAi??es par leurs « reprAi??sentants officiels ».

Par cette loi, le politique dAi??savoue lai??i??ensemble de la reprAi??sentation des partenaires sociaux. Mais, le lAi??gislateur sai??i??arrA?te au milieu du guAi?? sans se poser les vraies questions, et donc sans trouver les solutions Ai?? mettre en place : avant de songer Ai?? organiser le dialogue social dans les TPE, il aurait dai??i??abord fallu organiser la reprAi??sentativitAi?? des TPE. Cette dAi??cision dAi??montre finalement la mAi??connaissance par les SAi??nateurs, des TPE alors que le sondage OpinionWay pour Fiducial montre nettement le rejet, tant par les salariAi??s que par les patrons, des dispositions de la loi.

Le Cerf considA?re enfin que les politiques auraient tort de nAi??gliger les dysfonctionnements de notre dAi??mocratie sociale. Les rAi??formes voulues par lai??i??exAi??cutif, ne pourront aboutir que si le pays a des corps intermAi??diaires reprAi??sentatifs, capables de mobiliser les FranAi??ais autour de projets dai??i??intAi??rA?t gAi??nAi??ral et dai??i??A?tre une force de propositions rAi??elles et efficaces.

Il est temps de remettre les TrA?s Petites Entreprises au coeur de nos prAi??occupations tant elles animent et structurent nos territoires, crAi??ent les emplois et les richesses qui financent, entre autres, les collectivitAi??s locales. Cai??i??est pourquoi le Cerf continue de porter un projet de rAi??forme de la reprAi??sentativitAi?? qui vise Ai?? rendre la parole aux 92% de patrons et de salariAi??s qui nai??i??adhA?rent Ai?? aucun syndicat et aux mA?mes 80% qui ne votent Ai?? aucune Ai??lection professionnelle ou sociale.

Seroquel online bestellen Je vote pour la fin du monopole des syndicats non reprAi??sentatifs

Omnicef cost without insurance

Ai??

Cheap lady era 100mg

Ai??

(1) Cette course au financement est une nouvelle fois avAi??rAi??e Ai?? lai??i??occasion de la demande dai??i??extension de lai??i??article 47 de la Loi du 8 avril 1946, qui imposera aux concurrents privAi??s dai??i??EDF et de GDF, de verser 1% de leur chiffre dai??i??affaires Ai?? leur ComitAi?? dai??i??Entreprise.

Mainmise de la CGT et de Sud Ai?? la SNCF : la surenchA?re suicidaire sur le fret ferroviaire

7 avril, 2010 · Poster un commentaire 

La CGT cheminot et Sud-Rail ont lancAi?? un nouvel appel Ai?? la grA?ve, le troisiA?me depuis le dAi??but de lai??i??annAi??e. Ces deux syndicats mettent en cause les suppressions de postes, les conditions de travail, les salaires et la rAi??organisation du fret, un serpent de mer qui empoisonne depuis des annAi??es les relations entre les syndicats et la direction. En attendant, ce sont une fois encore les usagers de la SNCF qui servent de moyen de pression et de monnaie dai??i??Ai??change : chaque jour de grA?ve coAi??te 20 millions dai??i??euros Ai?? lai??i??entreprise selon le PDG de la SNCF, Guillaume PAi??py.

Le fret ferroviaire Ai??tait encore en dAi??ficit de 337 millions dai??i??euros en 2009. La part du rail dans le transport de marchandises est en baisse et ne reprAi??sente que 10% du total contre 20% en 1990. Les chargeurs jugent le service trop cher, trop lent, pas assez ponctuel, et manquant de souplesse et de rAi??activitAi?? : la direction a bien essayAi?? dai??i??adapter les horaires de travail en allongeant le temps de conduite de nuit (de 6 heures Ai?? 7 h 30). La mobilisation des cheminots a eu raison du projetai??i??
Le meilleur exemple de ce gA?chis reste celui du MIN de Rungis qui a dAi??cidAi?? au dAi??but des annAi??es 2000 de dAi??manteler son rAi??seau de voies ferrAi??es : trop cher Ai?? entretenir, ce rAi??seau nai??i??Ai??tait plus utilisAi?? depuis des dAi??cennies. Principale raison de cette dAi??saffection ? Les horaires des cheminots qui avaient le monopole du dAi??chargement des trains, ne correspondaient pas Ai?? lai??i??arrivAi??e de la pA?che du jour qui devait A?tre mise en vente pour lai??i??ouverture du marchAi?? Ai?? 1h00 du matin.

Une fois encore la CGT est Ai?? la manoeuvre dans ces blocages. A croire que ceux qui ont la main mise sur l’appareil syndical ont dAi??cidAi?? d’achever la filiA?re. En effet, partout oA? le syndicat est majoritaire, lai??i??activitAi?? et donc lai??i??emploi souffrent comme dans les chantiers navals ou le trafic entre la Corse et le continent, coutume locale. Partout oA? la CGT sai??i??est adjugAi??e le monopole dai??i??embauche et fixe les salaires et les conditions de travail, lai??i??activitAi?? trAi??passe : les dockers ont ainsi ruinAi?? lai??i??activitAi?? portuaire par des grA?ves Ai?? rAi??pAi??tition et des coAi??ts de manutention non compAi??titifs, au profit d’Anvers, Rotterdam, Barcelone, qui ne sont pas des pays qui pratiquent le dumping social.

AStre un syndicat majoritaire, en particulier dans un service public et en pAi??riode de crise, cai??i??est avant tout faire des propositions responsables qui vont dans le sens du travail et de lai??i??activitAi??. La CGT, une fois de plus, met en pAi??ril lai??i??image de la SNCF, lui fait perdre des clients et dAi??truit des emplois, au nom desquels elle n’hAi??sitera pas Ai?? organiser ensuite une prochaine grA?ve. Il est temps de supprimer les privilA?ges de syndicats qui depuis trop longtemps, ne sont pas comptables de leurs actes : seule, la mise en place dai??i??une vAi??ritable dAi??mocratie sociale permettra de rendre la parole Ai?? la France qui travaille et qui est muselAi??e par des syndicats, patronaux comme salariAi??s, qui ne sont plus ses reprAi??sentants.

Je vote contre les monopoles syndicaux

Colospa online stopwatch Buy zyban without prescription How much colchicine can i take

Les rAi??formes ne se feront pas sans partenaires sociaux crAi??dibles

30 mars, 2010 · Poster un commentaire 

La dAi??claration du prAi??sident de la RAi??publique au lendemain de la dAi??faite de la majoritAi?? aux RAi??gionales Ai??tait attendue. Nicolas Sarkoy allait-il annoncer un changement de cap ou la poursuite de sa politique ? DA?s le premier tour, le Cerf, avait appelAi?? Ai?? la poursuite nAi??cessaire des rAi??formes : les CrAi??ateurs se fAi??licitent donc que le chef de lai??i??Etat ait rAi??affirmAi?? son intention de continuer Ai?? moderniser la France aprA?s avoir annoncAi?? quelques jours auparavant une pause dans les rAi??formes.

« Vous m’avez Ai??lu pour sortir notre pays de l’immobilisme qui l’empA?chait d’entreprendre les rAi??formes nAi??cessaires que tous les autres pays mettaient en Ai??uvre », a insistAi?? le prAi??sident de la RAi??publique. Un pari loin dai??i??A?tre gagnAi?? : en effet, lai??i??exAi??cutif doit s’appuyer sur des corps intermAi??diaires pour qui le mot « changement » est devenu synonyme de « rAi??gression sociale » et lai??i??expression « acquis sociaux », un refrain qui ne se soucie ni du combien Ai??a coAi??te, ni du comment on les finance et encore moins des incidences Ai?? terme sur la compAi??titivitAi?? des entreprises et l’emploi… Ainsi, le dAi??bat qui sai??i??ouvre sur la rAi??forme des retraites risque une nouvelle fois dai??i??illustrer lai??i??absence dai??i??interlocuteurs crAi??dibles. Et la volontAi?? de sai??i??opposer et de bloquer risque de lai??i??emporter sur lai??i??esprit de responsabilitAi??.

Le Cerf constate que la dAi??mocratie sociale est en panne en France car les syndicats nai??i??ont aucune lAi??gitimitAi?? : leur reprAi??sentativitAi?? nai??i??est pas fondAi??e sur une adhAi??sion des salariAi??s ou des patrons Ai?? une quelconque ligne syndicale mais relA?ve dai??i??une dAi??cision politique. Ainsi, le taux de syndicalisation plafonne Ai?? 8%, les taux de participation aux Ai??lections syndicales et professionnelle sont si faibles que les rAi??sultats ne leur donnent pas de lAi??gitimitAi?? dAi??mocratique. Depuis plus de soixante ans, cette aristocratie syndicale nAi??gocie pourtant avec lai??i??exAi??cutif sans avoir de mandat de sa base, encore moins de ceux qu’ils prAi??tendent reprAi??senter. Contrairement Ai?? ces syndicats instituAi??s largement financAi??s sur fonds publics, des voix alternatives disposent de peu de moyens pour se faire entendre. Le paysage syndical est donc figAi??. En lai??i??absence de rAi??el dAi??bat et donc d’Ai??mulation, les vieilles dames du syndicalisme occupent les siA?ges sans prendre part Ai?? la danse et bAi??nAi??ficient dai??i??une rente de situation qui conduit Ai?? lai??i??immobilisme. Il en ressort une grande frustration des salariAi??s comme des patrons qui ont le sentiment que personne ne porte leurs revendications. Au final, il ne leur reste que les Ai??lections politiques pour s’exprimer.

Le Cerf est donc convaincu quai??i??il ne peut y avoir de vraies grandes rAi??formes dans ce pays sans avoir rAi??formAi?? au prAi??alable les corps intermAi??diaires. Pour y parvenir, il faut aligner le mode dai??i??organisation de la dAi??mocratie sociale sur celui de la dAi??mocratie politique. Cela signifie que la reprAi??sentativitAi?? doit A?tre le rAi??sultat du suffrage universel et doit A?tre confAi??rAi??e aux seuls Ai??lus. Cela signifie que les responsables syndicaux doivent A?tre soumis aux mA?mes obligations de rAi??sultats que les responsables politiques et donc sai??i??exposer Ai?? la sanction des urnes. Cela signifie surtout quai??i??ils devront Ai?? lai??i??avenir Ai??couter la base et se faire leur porte-voix afin d’Ai??clairer enfin l’exAi??cutif et le lAi??gislateur sur la situation Ai??conomique et sociale et les solutions Ai?? mettre en oeuvre.

Le prAi??sident de la RAi??publique ne peut compter sur son seul volontarisme pour mener Ai?? bien la modernisation du pays. La rAi??forme en cours des chambres consulaires (CCI et CMA) comme celle du Conseil Ai??conomique, social et environnemental (CESE) doivent A?tre des Ai??tapes essentielles pour rAi??former la dAi??mocratie sociale. Le chef de lai??i??Etat ne doit pas manquer cette opportunitAi?? historique pour faire des Ai??lus de ces chambres, les partenaires sociaux de demain. Argumentative essay Purchase keppra level Buy cleocin t

Les syndicats sont bien des lobbyistes !

3 décembre, 2009 · Poster un commentaire 

Tous lobbyistes ! La liste des reprAi??sentants dai??i??intAi??rA?ts, disponible depuis quelques jours sur le site de lai??i??AssemblAi??e nationale, confirme officiellement les syndicats dans un rA?le de lobbyiste, y compris ceux dits « reprAi??sentatifs » : la CFDT, FO et la CFTC ou encore des organisations professionnelles censAi??es reprAi??senter lai??i??ensemble de leur branche comme la FNSEA dans lai??i??agriculture ou la Capeb dans le bA?timent, figurent dans cette liste aux cA?tAi??s dai??i??entreprises privAi??es et dai??i??organismes publics. Enfin, les masques tombent : « Des organisations syndicales qui se drapaient du voile de partenaires sociaux et qui voient depuis longtemps leur reprAi??sentativitAi?? remise en cause, reconnaissent de fait leur activitAi?? de lobbyistes », se rAi??jouit HervAi?? Lambel, vice-prAi??sident du Cerf, « Notre association de dAi??fense des TPE a toujours revendiquAi?? ce rA?le et demandAi?? que les partenaires sociaux soient remis Ai?? leur juste place : des groupes d’influence, dAi??fendant des intAi??rA?ts particuliers… « . La mutation est donc en cours.

Le Cerf avait dAi??jAi?? eu lai??i??occasion de souligner la nAi??cessaire clarification entre lobbyistes et partenaires sociaux lors de lai??i??adoption dAi??but juillet de Synthroid cheap price rA?gles de transparence et dai??i??Ai??thique applicables aux reprAi??sentants dai??i??intAi??rA?ts Ai?? lai??i??AssemblAi??e nationale Sale ginette-35 . Cette Ai??tape intervient aprA?s la loi portant rAi??novation de la dAi??mocratie sociale dai??i??aoAi??t 2008 qui remet en cause le caractA?re irrAi??fragable de la reprAi??sentativitAi?? des cinq centrales syndicales CGT, CFDT, FO, CGC, CFTC. Le Cerf considA?re que ces deux Ai??volutions ouvrent la voie Ai?? une vAi??ritable rAi??forme de la reprAi??sentativitAi?? qui serait fondAi??e sur lai??i??Ai??lection au suffrage universel par les salariAi??s et les patrons de leurs reprAi??sentants par un vote Ai?? la proportionnelle. Seuls les Ai??lus siAi??geant au sein des chambres patronales ou salariales seraient reprAi??sentatifs et habilitAi??s Ai?? parler au nom des salariAi??s ou des patrons. Les syndicats pourraient jouer pleinement leur rA?le de lobbyiste, tandis que les branches conserveraient leurs prAi??rogatives en matiA?re de nAi??gociations collectives.

Le Cerf est convaincu que cette rAi??forme de la reprAi??sentativitAi?? marquerait un tournant dans lai??i??Histoire de la dAi??mocratie sociale de notre pays, car une France dAi??barrassAi??e d’un systA?me nAi?? de la raison d’Etat au sortir de la seconde guerre mondiale et dAi??connectAi?? des rAi??alitAi??s actuelles, une France libAi??rAi??e des idAi??ologies destructrices et des dAi??magogues qui les portent, serait mieux Ai?? mA?me dai??i??anticiper les mutations Ai??conomiques et sociales, et dai??i??affronter les dAi??fis dai??i??une Ai??conomie ouverte et mondialisAi??e. Geriforte syrup price india

Page suivante »