Les dirigeants des grandes entreprises europAi??ennes donnent raison au Cerf

18 novembre, 2008 · Poster un commentaire 

Sept mois aprA?s le Cerf, 47 dirigeants des plus grandes entreprises europAi??ennes appellent Ai?? une relance de lai??i??Ai??conomie. Le forum European Round Table of Industrialists (ERT) qui rassemble des dirigeants dai??i??entreprises telles que Nokia, Siemens, British Airways, Total, Saint-Gobain, NestlAi?? ou Telecom Italia, Ai??voquent dans un communiquAi??, une dAi??tAi??rioration sans prAi??cAi??dent de lai??i??activitAi?? ces derniers mois et le besoin urgent dai??i??une politique coordonnAi??e de relance. Le Cerf qui reprAi??sente et dAi??fend les trA?s petites entreprises, nai??i??avait pas attendu cet appel de dirigeants dai??i??entreprises cotAi??es en bourse pour donner lai??i??alerte, avec les chiffres de la progression des dAi??faillances dai??i??entreprises Ai?? lai??i??appui. Car lai??i??impact de la crise financiA?re sur lai??i??Ai??conomie rAi??elle Ai??tait une rAi??alitAi?? depuis plusieurs mois dans les TPE-PME. En mai dernier, le Cerf avait dai??i??ailleurs fait une sAi??rie de propositions dai??i??urgence (1), tout en soulignant les risques de diffusion de la crise des petites entreprises aux autres acteurs Ai??conomiques.

Aujourdai??i??hui, cai??i??est chose faite : lai??i??ERT se plaint notamment dai??i??un manque dai??i??accA?s au financement. Le Cerf Ai??voquait le resserrement du crAi??dit et la question de la trAi??sorerie dA?s le mois dai??i??avril (2) ! Ces grands dirigeants rAi??clament Ai??galement une augmentation des investissements dai??i??infrastructure et sai??i??opposent Ai?? toute tentation protectionniste. Le Cerf plaide depuis sa crAi??ation pour une politique de grands travaux : fin juillet, les CrAi??ateurs demandaient Ai?? nouveau au PrAi??sident de la RAi??publique et prAi??sident de lai??i??Union, dai??i??initier la construction de nouvelles infrastructures de transports, entre autres, qui permettraient Ai?? la fois de relancer lai??i??activitAi?? et de dAi??velopper Ai?? terme le commerce et les Ai??changes entre les pays de lai??i??Union (3).

Enfin, lai??i??ERT demande aux dAi??cideurs europAi??ens de prendre des mesures pour stimuler la demande. Le Cerf qui dAi??fend le pouvoir dai??i??achat depuis sa crAi??ation, est Ai?? lai??i??origine de la rAi??forme sur les heures supplAi??mentaires mise en place par le gouvernement le 1er octobre 2007 : grA?ce Ai?? lai??i??exonAi??ration dai??i??impA?t et de charges salariales au-delAi?? de la 35e heure travaillAi??e, six millions de salariAi??s ont gagnAi?? en neuf mois, 1,54 milliard dai??i??euros supplAi??mentaires qui sont venus soutenir la consommation (4). Cette stimulation de la demande permet aujourdai??i??hui Ai?? la France dai??i??Ai??chapper ai??i?? de justesse – Ai?? la rAi??cession au troisiA?me trimestre alors que les grands pays europAi??ens sont dAi??jAi?? dans le rouge.

Bref, une semaine aprA?s la Banque de France, lai??i??appel signAi?? par les dirigeants des plus grandes entreprises europAi??ennes donne Ai?? son tour raison au Cerf sur le diagnostic comme sur les propositions. Cet appel montre surtout que les chefs dai??i??Etat et de gouvernement europAi??ens qui sai??i??inquiA?tent aujourdai??i??hui des mauvais rAi??sultats de leurs champions nationaux, auraient pu Ai??viter la rAi??cession sans prAi??cAi??dent qui sai??i??annonce en 2009, si les patrons des petites entreprises qui font vivre en France, vingt millions de personnes, avaient Ai??tAi?? Ai??coutAi??s. Mais on peut aussi persister Ai?? nai??i??Ai??couter que les grandes entreprises, Ai?? avoir sept mois de retard et laisser le pire arriverai??i?? car pendant ce temps, lai??i??hAi??morragie des dAi??faillances dai??i??entreprises et la destruction dai??i??emplois continuent.

(1) CommuniquAi?? du 30 mai 2008 ai??i?? DAi??faillances dai??i??entreprises : le pire est Ai?? venir
http://www.lescreateurs.org/080529-defaillances-dentreprises.pdf
(2) CommuniquAi?? du 23 avril 2008 ai??i?? Crise des subprimes : danger TPE
http://www.lescreateurs.org/080422-crise-financiere-et-defaillances.pdf
(3) CommuniquAi?? du 28 juillet 2008 ai??i?? Lai??i??Europe a besoin dai??i??une politique de grands Travaux
http://www.lescreateurs.org/080728-grands-travaux.pdf
(4) CommuniquAi?? du 28 aoAi??t 2008 ai??i?? Le Cerf poursuit son combat en faveur du pouvoir dai??i??achat
Cheap fincar http://www.lescreateurs.org/080828-relance-pouvoir-dachat.pdf Buy cheap lisinopril online Homework

Le Cerf et la��UNABP ensemble pour dA�fendre les boulangers pA?tissiers

4 avril, 2008 · Poster un commentaire 

Les CrA�ateurs d’emplois et de richesse de France (Cerf) et la��Union nationale des artisans boulangers et pA?tissiers (UNABP), unissent leurs forces. La��UNABP prA�sidA� par AndrA� Thomas a dA�cidA� de rejoindre la plateforme mise en place par le Cerf pour fA�dA�rer les syndicats indA�pendants et dA�fendre les patrons de TPE. Le Cerf et la��UNABP vont agir ensemble afin de renforcer la reprA�sentativitA� des indA�pendants au sein des instances consulaires : les deux syndicats monteront, par exemple, des listes communes pour les A�lections Pruda��homales de dA�cembre 2008.

Par ailleurs, le Cerf et la��UNABP agiront en prioritA� contre le scandale de la��AG2R, la��obligation A�tant faite aux salariA�s de la boulangerie-pA?tisserie de souscrire A� la complA�mentaire santA�. En effet, la ConfA�dA�ration nationale de la Boulangerie et de la PA?tisserie franA�aise et les syndicats de salariA�s ont inclu, dans la convention collective nationale, cette obligation depuis le 1er janvier 2007 : que le salariA� ait dA�jA� une mutuelle ou qua��il ne dA�sire pas souscrire A� la��AG2R, il est contraint forcA� de cotiser A� cette complA�mentaire santA� et son employeur aussi, cotisation qui rA�tribue les syndicats. Fort du soutien de milliers da��artisans-boulangers et de leurs salariA�s, le Cerf et la��UNABP entendent donc revenir sur cet accord de branche qui porte atteinte aux libertA�s les plus fondamentales et qui grA?ve sA�rieusement le pouvoir da��achat du personnel de la boulangerie-pA?tisserie.

Le Cerf et la��UNABP vont A�galement collaborer sur le dossier des monographies professionnelles nationales car les boulangers sont actuellement confrontA�s A� une perte fiscale et commerciale de 20 euros au quintal panifiA�. En cause, une lA�gislation aveugle et incohA�rente qui grave dans le marbre que 100 kilos de farine et 60 litres da��eau donnent 420 kilos de pA?te ! Une lA�gislation absurde qui ne reconnaA�t pas que le taux da��hydratation influe sur la quantitA� de pA?te produite. Ca��est pourquoi la��UNABP et le Cerf soutiennent la rA�daction de monographies professionnelles nationales qui prendront en compte les pertes dans le processus de fermentation A� la��instar de ce qui existe dans la boucherie avec la rA�faction du poids des carcasses. Plus simplement, il sa��agit de reconnaA�tre la rA�alitA� des quantitA�s vendues et de cesser de grever la trA�sorerie des entreprises et leur pouvoir da��achat.