PA�tition pour le maintien du repos dominical

4 octobre, 2005 · Poster un commentaire 

Depuis plusieurs annA�es, la Commission Permanente pour la dA�fense du repos dominical – composA�e de reprA�sentants des employeurs et des salariA�s – agit en faveur du maintien du repos dominical.

Si nos actions ont toutes A�tA� couronnA�es de succA?s pour dA�fendre nos entreprises, la��emploi et les conditions de travail, nous dA�plorons aujourda��hui que nos propositions da��amendements pour le maintien du repos dominical aient A�tA� rejetA�es en juillet dernier devant la��AssemblA�e Nationale.

Nous avons besoin de votre signature pour faire passer ces amendements dans une autre loi programmA�e A� la��automne prochain.

A�Nous devons tous, employeurs et salariA�s, faire savoir notre opposition A� la��extension du travail le dimanche, source de distorsion de concurrence menant A� une remise en cause de nos activitA�s et donc de disparition da��emplois dans nos professions, mais aussi source da��aggravation des conditions de travail.

Ca��est pourquoi nous vous demandons de signer, employeurs et salariA�s, cette pA�tition que nous remettrons A� certains ministres et aux dA�putA�s qui nous soutiennent.

Vous A?tes tous concernA�s dans votre vie professionnelle et familialeA�!

A�Signez la pA�tition pour dA�fendre le maintien du repos dominicalA�!

A�Paris, le 1er septembre 2005,

Organisations patronales pour le maintien du repos dominicalA�:

CrA�ateurs da��Emplois et de Richesse de France (CERF)

FA�dA�ration Nationale de la��Habillement

Chambre Nationale des DA�taillants en Lingerie

FA�dA�ration Nationale des DA�taillants en Chaussures de France

FA�dA�ration Nationale des DA�taillants en Maroquinerie et Voyage

FA�dA�ration FranA�aise des mA�tiers de la Fourrure

FA�dA�ration franA�aise des DA�taillants en Droguerie, Equipement du Foyer et Bazar (FFDB)

FFDB, section Arts de la Table et Cadeaux

Chambre Syndicale Nationale de la��Equipement du Foyer, Bazars et commerces mA�nagers

A�Organisations syndicales pour le maintien du repos dominicalA�:

FA�dA�ration des Services CFDT

FA�dA�ration des EmployA�s et Cadres CGT FO

FA�dA�ration du Commerce, Services et Force de Vente / CFTC

FA�dA�ration CGT Commerce, Distribution, Services

FA�dA�ration Nationale de la��Encadrement du Commerce et des ServicesA� CFE-CGC

A�

GRANDE DISTRIBUTION : L’OLIGARCHIE AGISSANTE… DOIT ETRE REMISE A SA PLACE !

24 octobre, 2004 · Poster un commentaire 

Le Cerf dA�nonce le dA�tricotage du dispositif visant A� encadrer et assurer l’A�quilibre des pratiques commerciales.

La stratA�gie de l’oligopole de la grande distribution, reposant surA�la concentration desA�enseignes et desA�centrales d’achat consiste, les actions de ces derniers mois l’on montrA�,A�A�A�la remise en question, une A� une,A�deA�toutes les mesures prises pour garantir le dA�veloppement du commerce etA�assurer la diversitA� des acteurs sur le marchA�, dans le cadre d’une concurrence saine.

Afin de noyer le poisson, leurs dirigeantsA�se sont rA�partisA�la tA?che et les revendicationsA�:

  • M.E. Leclerc, la loi Galland
  • DanielA�Bernard, les mA?tres carrA�s (loi Royer, modifiA�e Raffarin)
  • GA�rard Mulliez, l’ouverture dominicale…

Toutes ces demandes ont A�tA� renforcA�es depuis que fin 2003, la grande distribution a obtenu l’autorisation de faire de la publicitA� A� la tA�lA�vision.

Face A� l’A�volution du marchA�, en particulier le dA�veloppement du hard discount, d’une part, de nouvelles habitudes de consommation, d’autre part, la grande distribution est incapable de s’adapter, reproche qu’elle faisait au petit commerce il y a 40 ans.A�Elle cherche donc aujourd’hui, par les moyens tirA�s de l’habitude de la toute puissance, A� imposer sa loi aux consommateurs, A�A�ses concurrents, A� ses fournisseursA�etA�au lA�gislateur, sensA�A�pourtant faire appliquer et respecter la loi.

Aurait-elle gagnA� ?A�La rA�forme annoncA�e pour fin novembre prA�voit la remise en question des lois prA�citA�esA�et incriminA�es, accompagnA�e de l’amnistie des fraudes imputables A� ces enseignes A�A�soucieusesA�A� du bien A?tre des consommateurs.

Une manipulation d’une telle ampleur est difficilement imaginable.A�Elle est pourtant rendue possible par les vestiges d’une reprA�sentation patronale devenue atone, vide de sens et de propositions, qui, ne disant mot, devient complice.

Le Cerf demandeA�l’application rA�elle et effective de la loi avant toute rA�forme. Par ailleurs, si le gouvernement est soucieux de faire baisser les prix tout en garantissant le jeu d’une concurrence saine et loyale, alors il convient de dA�menteler l’oligopole de la grande distribution qui a conduit tant A� la hausse abusive des prix, qu’aux dA�rives financiA?res que l’on connait. C’est l’unique rA�forme pouvant bA�nA�ficier aux consommateurs de faA�on durable.