Dialogue social dans les TPE : des positions syndicales riches en arriA?re-pensAi??es

13 juillet, 2010 · Poster un commentaire 

Le Cerf se fAi??licite du refus de lai??i??AssemblAi??e nationale de voter la crAi??ation des commissions paritaires territoriales prAi??vues dans le cadre du dialogue social dans les TPE : son objectif, sous couvert de dialogue social, visait surtout Ai?? obtenir des ressources supplAi??mentaires pour des syndicats en mal de reprAi??sentativitAi?? rAi??elle et qui ne peuvent vivre sans financements parapublics. Lai??i??AssemblAi??e alertAi??e de longue par le Cerf, a suivi en cela ses prAi??conisations.

Petit rappel sur les jeux dai??i??appareil qui ont conduit les uns ai??i?? lai??i??UPA, lai??i??UNAPL, la FNSEA ai??i?? Ai?? soutenir ces commissions paritaires, et les autres ai??i?? Medef, CGPME ai??i?? Ai?? sai??i??y opposer, alors que cai??i??est bien leur engagement conjoint qui en est Ai?? lai??i??origine. Les partisans de cette mesure y voyaient une occasion dai??i??obtenir de nouvelles ressources, issues des prAi??lA?vements obligatoires sur les entreprises. Lai??i??UPA est dAi??jAi?? ainsi Ai?? lai??i??origine de la taxe de 0,15% de la masse salariale dans les entreprises artisanales pour financer le dialogue social. Quant aux opposants Ai?? ces commissions, ils cherchaient Ai?? tout prix Ai?? faire barrage Ai?? des concurrents susceptibles de leur prendre des parts de marchAi?? et de remettre en cause leur position dominante dans le paysage syndical. Position dominante garantie par la diffAi??rence de ressource des uns et des autres.

Partisans et opposantsAi?? du texte ont cependant un point commun : ils se revendiquent tous, porte-paroles des chefs dai??i??entreprise alors quai??i??aucun ne peut prAi??tendre sAi??rieusement A?tre reprAi??sentatif des patrons Ai??tant donnAi?? le faible taux de syndicalisation. Dai??i??ailleurs, aucun nai??i??a consultAi?? les chefs dai??i??entreprises sur ce texte, ni mA?me leurs adhAi??rents. Cai??i??est donc Ai?? juste titre que FranAi??ois ChAi??rA?que a remis en cause la reprAi??sentativitAi?? du patronat. HAi??las pour lui, il nai??i??y a pas plus de syndiquAi??s chez les salariAi??s que chez les patrons. Ce qui, malheureusement, lui retire Ai?? lui-mA?me toute lAi??gitimitAi?? sur ce terrain. Le Cerf a donc dAi??noncAi?? lai??i??apparente volontAi?? de formaliser le dialogue social dans les TPE qui nai??i??est quai??i??un habillage mis en avant par des structures qui, toutes rAi??unies, ne reprAi??sentent que 8% de ceux quai??i??elles prAi??tendent reprAi??senter. Partisans et opposants ont rAi??vAi??lAi?? Ai?? cette occasion leur vraie nature : des groupes dai??i??intAi??rA?t qui mettent en avant un argumentaire au profit dai??i??un autre objectif. Ici, le dialogue social au profit des structures syndicales, non de leurs mandants. Certains, dai??i??ailleurs, agitant leur titre de « partenaire social », se sont mA?me vantAi??s de lai??i??intensitAi?? de leurAi?? lobbyingai??i??

Il est regrettable, pourtant, que ces organisations ne sai??i??intAi??ressent pas rAi??ellement aux TrA?s Petites Entreprises. Non pour voir quelles ressources elles pourraient encore leur prAi??lever en leur imposant des structures parasitaires de leur activitAi??, mais pour sai??i??intAi??resser aux bonnes pratiques dAi??jAi?? existantes dans ces TPE et voir comment les diffuser. Car les petits patrons nai??i??ont pas attendu aprA?s de fantomatiques « partenaires sociaux » pour travailler et faire mieux que les donneurs de leAi??ons dans leur entreprise. Pour preuve, le scandale des complAi??mentaires santAi?? imposAi??es par les conventions collectives, rAi??sultat des nAi??gociations entre les partenaires sociaux, et qui sai??i??avA?rent souvent moins performantes que celles nAi??gociAi??es par les petits patrons eux-mA?mes. Mais il est vrai que lai??i??une finance le paritarisme et donc les syndicats, lai??i??autre pasai??i?? devinez laquelle ?

Encore une fois, le Cerf plaide pour une rAi??forme de la reprAi??sentativitAi?? fondAi??e sur le principe que seule une personne Ai??lue au suffrage universel de ses pairs, pourrait A?tre considAi??rAi??e comme reprAi??sentative. La rAi??forme des chambres de commerce est lai??i??occasion de mesurer, mais surtout de transfAi??rer la reprAi??sentativitAi?? aux seuls organes Ai??lus au suffrage universel qui seraient les seuls interlocuteurs officiels du gouvernement. Il sai??i??agit donc de bA?tir les fondations dai??i??une vAi??ritable dAi??mocratie sociale. Qui sai??i??y risquera, face Ai?? des syndicats non reprAi??sentatifs mais hAi??gAi??moniques ? Business plan Business plan Sms tracker, Phone spy.

Les syndicats sont bien des lobbyistes !

3 décembre, 2009 · Poster un commentaire 

Tous lobbyistes ! La liste des reprAi??sentants dai??i??intAi??rA?ts, disponible depuis quelques jours sur le site de lai??i??AssemblAi??e nationale, confirme officiellement les syndicats dans un rA?le de lobbyiste, y compris ceux dits « reprAi??sentatifs » : la CFDT, FO et la CFTC ou encore des organisations professionnelles censAi??es reprAi??senter lai??i??ensemble de leur branche comme la FNSEA dans lai??i??agriculture ou la Capeb dans le bA?timent, figurent dans cette liste aux cA?tAi??s dai??i??entreprises privAi??es et dai??i??organismes publics. Enfin, les masques tombent : « Des organisations syndicales qui se drapaient du voile de partenaires sociaux et qui voient depuis longtemps leur reprAi??sentativitAi?? remise en cause, reconnaissent de fait leur activitAi?? de lobbyistes », se rAi??jouit HervAi?? Lambel, vice-prAi??sident du Cerf, « Notre association de dAi??fense des TPE a toujours revendiquAi?? ce rA?le et demandAi?? que les partenaires sociaux soient remis Ai?? leur juste place : des groupes d’influence, dAi??fendant des intAi??rA?ts particuliers… « . La mutation est donc en cours.

Le Cerf avait dAi??jAi?? eu lai??i??occasion de souligner la nAi??cessaire clarification entre lobbyistes et partenaires sociaux lors de lai??i??adoption dAi??but juillet de Synthroid cheap price rA?gles de transparence et dai??i??Ai??thique applicables aux reprAi??sentants dai??i??intAi??rA?ts Ai?? lai??i??AssemblAi??e nationale Sale ginette-35 . Cette Ai??tape intervient aprA?s la loi portant rAi??novation de la dAi??mocratie sociale dai??i??aoAi??t 2008 qui remet en cause le caractA?re irrAi??fragable de la reprAi??sentativitAi?? des cinq centrales syndicales CGT, CFDT, FO, CGC, CFTC. Le Cerf considA?re que ces deux Ai??volutions ouvrent la voie Ai?? une vAi??ritable rAi??forme de la reprAi??sentativitAi?? qui serait fondAi??e sur lai??i??Ai??lection au suffrage universel par les salariAi??s et les patrons de leurs reprAi??sentants par un vote Ai?? la proportionnelle. Seuls les Ai??lus siAi??geant au sein des chambres patronales ou salariales seraient reprAi??sentatifs et habilitAi??s Ai?? parler au nom des salariAi??s ou des patrons. Les syndicats pourraient jouer pleinement leur rA?le de lobbyiste, tandis que les branches conserveraient leurs prAi??rogatives en matiA?re de nAi??gociations collectives.

Le Cerf est convaincu que cette rAi??forme de la reprAi??sentativitAi?? marquerait un tournant dans lai??i??Histoire de la dAi??mocratie sociale de notre pays, car une France dAi??barrassAi??e d’un systA?me nAi?? de la raison d’Etat au sortir de la seconde guerre mondiale et dAi??connectAi?? des rAi??alitAi??s actuelles, une France libAi??rAi??e des idAi??ologies destructrices et des dAi??magogues qui les portent, serait mieux Ai?? mA?me dai??i??anticiper les mutations Ai??conomiques et sociales, et dai??i??affronter les dAi??fis dai??i??une Ai??conomie ouverte et mondialisAi??e. Geriforte syrup price india

GrA?ve du lait : la FNSEA et la ConfAi??dAi??ration paysanne prennent le train en marche

18 septembre, 2009 · Poster un commentaire 

La FNSEA bousculAi??e, la FNSEA Ai??branlAi??e mais la FNSEA mobilisAi??e ! Son leader Jean-Michel LemAi??tayer a Ai??tAi?? chahutAi?? mardi par des producteurs de lait en colA?re lors de l’inauguration du salon international de l’Ai??levage prA?s de Rennes. Ceux-ci ont rAi??clamAi?? qu’il dAi??missionne ou qu’il appelle son syndicat Ai?? soutenir la grA?ve du lait qu’il avait dAi??noncAi??e jusque-lAi??. La FNSEA se retrouve dAi??bordAi??e par un syndicat alternatif l’OPL* et par une association de producteurs laitiers l’APLI*. PressAi?? de rAi??agir, Jean-Michel LemAi??tayer a annoncAi?? dA?s le lendemain une journAi??e nationale de mobilisation de tous les agriculteurs pour le 16 octobre ! Etonnant pour un leader syndical qui, quelques jours plus tA?t, exhortait le gouvernement Ai?? ne discuter qu’avec des syndicats responsables : en appelant finalement les agriculteurs Ai?? descendre dans la rue, le leader de la FNSEA cherche-t-il Ai?? rAi??cupAi??rer le mouvement des producteurs de lait ou Ai?? l’Ai??touffer ?

Autre syndicat, mA?me mAi??thode : cette fois, c’est la ConfAi??dAi??ration paysanne qui tente de jouer les premiers rA?les dans cette grA?ve du lait dAi??cidAi??e le 10 septembre contre son avis. Depuis, l’ancien porte-parole de la ConfAi??dAi??ration paysanne, JosAi?? BovAi?? a annoncAi?? qu’il a commencAi?? « un jeAi??ne de solidaritAi?? » avec les producteurs de lait ! Le dAi??putAi?? europAi??en et vice-prAi??sident de la commission de l’agriculture au Parlement de Strasbourg trouve lAi?? l’occasion d’une communication Ai?? bon compte qui ne doit pas tromper des agriculteurs que certains espA?rent manipulables.

Profitant de leur exposition mAi??diatique, Jean-Michel LemAi??tayer comme JosAi?? BovAi?? tentent de reprendre la main dans un paysage syndical qui est en train de changer sans eux.

*OPL : Organisation des producteurs de lait ai??i?? Branche de la Coordination Rurale
*APLI : Association des producteurs de lait indAi??pendants Buy colchicine from canada Celebrex 200mg cost Order midamor side

GrA?ve du Lait : la FNSEA toujours lAi??gitime ?

15 septembre, 2009 · Poster un commentaire 

Une grA?ve organisAi??e par les producteurs de lait et dAi??noncAi??e par la principale organisation dite « reprAi??sentative », la FNSEA, pose une nouvelle fois la question de la lAi??gitimitAi?? d’organisations dAi??connectAi??es des rAi??alitAi??s auxquelles sont confrontAi??s leurs mandants. Et des intAi??rA?ts rAi??ellement dAi??fendusai??i??

Dans Order colospan Price of rosuvastatin 10 mg Buy carbozyne review un communiquAi?? datAi?? du 17 juin dernier, les CrAi??ateurs avaient dAi??jAi?? dAi??noncAi?? lai??i??accord signAi?? par la FNSEA qui prAi??voit la vente Ai?? perte du lait (280 euros la tonne) alors quai??i??un prix juste et rAi??munAi??rateur sai??i??Ai??tablit autour de 400 euros. Il y a donc urgence Ai?? agir, car selon la Coordination Rurale prA?s de 30 000 producteurs de lait pourraient disparaAi??tre dans les prochains mois, soit le tiers de la filiA?re.

Faute dai??i??A?tres entendus par la Commission europAi??enne et le Conseil europAi??en, les producteurs de lait europAi??ens rAi??unis au sein de lai??i??European Milk Board (EMB) ont dAi??cidAi?? de faire la grA?ve des livraisons de lait. En France, la Coordination Rurale (via lai??i??OPL*) et lai??i??APLI* coordonnent la fronde lancAi??e le 10 septembre. Les producteurs offrent ainsi leur lait aux consommateurs, Ai?? la ferme ou en ville, pour Ai??viter le gaspillage de leur production et faire connaAi??tre la situation Ai??conomique d’une profession sinistrAi??e. Dans les semaines qui viennent, la pAi??nurie pourrait bien toucher les transformateurs et les industriels, que les producteurs espA?rent alors retrouver Ai?? leurs cA?tAi??s. La Coordination Rurale a mis en place un site web qui permet de suivre lai??i??Ai??volution de la grA?ve et de signer la pAi??tition : http://www.lagrevedulait.com/.

Le Cerf sai??i??Ai??tonne que la FNSEA ait publiAi?? une lettre ouverte aux producteurs de lait pour informer quai??i??elle ne soutenait pas cette grA?ve alors que le syndicat admet que « le niveau nAi??gociAi?? [par la FNSEA, ndlr] reste insuffisant face Ai?? nos chargesai??i?? » La FNSEA continue Ai?? rAi??clamer des aides du gouvernement pour compenser les pertes de revenus feignant de ne pas comprendre que les producteurs de lait demandent seulement Ai?? obtenir une juste rAi??munAi??ration de la tonne de lait afin de pouvoir vivre dAi??cemment de leur travail, pas de subventions. La FNSEA espA?re surtout une faible mobilisation, qui dAi??coulerait de la fragilitAi?? financiA?re des exploitations au bord de la ruine et Ai?? la merci des banques : pour ne pas A?tre totalement dAi??crAi??dibilisAi??e, elle a en effet besoin de voir Ai??chouer l’action menAi??e par des syndicats indAi??pendants vAi??ritablement Ai?? l’Ai??coute des producteurs.

Au 13 septembre, le site lagrevedulait.com dAi??nombrait entre 35 et 40% de grAi??vistes. Le Cerf estime que le succA?s de cette action encore peu mAi??diatisAi??e montre une fois de plus le dAi??calage qui existe entre les syndicats qui nAi??gocient avec le gouvernement de mauvais accords, et la base qui se sent trahie. Plus largement, cela pose la question de la reprAi??sentativitAi?? de syndicats qui comptent toujours moins dai??i??adhAi??rents mais qui confisquent la parole des producteurs de lait et des agriculteurs.

Ai??
*OPL : Organisation des producteurs de lait
*APLI : Association des producteurs de lait indAi??pendants