Le Cerf et la��UNABP ensemble pour dA�fendre les boulangers pA?tissiers

4 avril, 2008 · Poster un commentaire 

Les CrA�ateurs d’emplois et de richesse de France (Cerf) et la��Union nationale des artisans boulangers et pA?tissiers (UNABP), unissent leurs forces. La��UNABP prA�sidA� par AndrA� Thomas a dA�cidA� de rejoindre la plateforme mise en place par le Cerf pour fA�dA�rer les syndicats indA�pendants et dA�fendre les patrons de TPE. Le Cerf et la��UNABP vont agir ensemble afin de renforcer la reprA�sentativitA� des indA�pendants au sein des instances consulaires : les deux syndicats monteront, par exemple, des listes communes pour les A�lections Pruda��homales de dA�cembre 2008.

Par ailleurs, le Cerf et la��UNABP agiront en prioritA� contre le scandale de la��AG2R, la��obligation A�tant faite aux salariA�s de la boulangerie-pA?tisserie de souscrire A� la complA�mentaire santA�. En effet, la ConfA�dA�ration nationale de la Boulangerie et de la PA?tisserie franA�aise et les syndicats de salariA�s ont inclu, dans la convention collective nationale, cette obligation depuis le 1er janvier 2007 : que le salariA� ait dA�jA� une mutuelle ou qua��il ne dA�sire pas souscrire A� la��AG2R, il est contraint forcA� de cotiser A� cette complA�mentaire santA� et son employeur aussi, cotisation qui rA�tribue les syndicats. Fort du soutien de milliers da��artisans-boulangers et de leurs salariA�s, le Cerf et la��UNABP entendent donc revenir sur cet accord de branche qui porte atteinte aux libertA�s les plus fondamentales et qui grA?ve sA�rieusement le pouvoir da��achat du personnel de la boulangerie-pA?tisserie.

Le Cerf et la��UNABP vont A�galement collaborer sur le dossier des monographies professionnelles nationales car les boulangers sont actuellement confrontA�s A� une perte fiscale et commerciale de 20 euros au quintal panifiA�. En cause, une lA�gislation aveugle et incohA�rente qui grave dans le marbre que 100 kilos de farine et 60 litres da��eau donnent 420 kilos de pA?te ! Une lA�gislation absurde qui ne reconnaA�t pas que le taux da��hydratation influe sur la quantitA� de pA?te produite. Ca��est pourquoi la��UNABP et le Cerf soutiennent la rA�daction de monographies professionnelles nationales qui prendront en compte les pertes dans le processus de fermentation A� la��instar de ce qui existe dans la boucherie avec la rA�faction du poids des carcasses. Plus simplement, il sa��agit de reconnaA�tre la rA�alitA� des quantitA�s vendues et de cesser de grever la trA�sorerie des entreprises et leur pouvoir da��achat.

Les syndicats indA�pendants se fA�dA?rent

28 mars, 2008 · Poster un commentaire 

Les CrA�ateurs d’emplois et de richesse de France (Cerf) se fA�licitent de compter un nouveau syndicat, l’UNSEFP, reprA�sentA� par JA�rA?me de Rocquigny : la��adhA�sion de la��Union nationale des syndicats de la��enseignement et de la formation professionnelle, intervient dans un contexte particuliA?rement difficile pour la profession et A� la��aube de nouvelles nA�gociations pour la formation professionnelle dont la��enjeu est un accA?s rA�el des TPE (employeurs et salariA�s) A� la formation.

La plateforme mise en place par le Cerf est une force da��expression et da��action pour les syndicats indA�pendants au service des patrons : elle vise notamment A� renforcer leur reprA�sentation dans les instances consulaires. La��enjeu est de faire entendre la voix des patrons des millions de PME-TPE qui ne se reconnaissent pas dans la��oligopole issu de la loi de 1946 (Medef, CGPME, UPA).

La plateforme du Cerf, dA�jA� reconnue comme force de proposition, compte ainsi faire valoir la position des indA�pendants sur la rA�forme de la reprA�sentativitA�. Elle entend enfin vA�hiculer les valeurs patronales da��A�thique, de transparence et da��engagement social A� travers des actions unitaires.

A� Les A�lections pruda��homales de dA�cembre prochain reprA�sentent un premier rendez-vous capital pour les syndicats indA�pendants car seule une mobilisation forte des patrons lors de ces A�lections permettra da��engager une profonde modernisation du dialogue social dans notre pays A�, a estimA� HervA� Lambel, vice-prA�sident du Cerf.