FranAi??ois Fillon se distingue des banques : le Cerf applaudit

18 septembre, 2009 · Poster un commentaire 

« Nous allons consolider l’offre de crAi??dit sur le court terme » a dAi??clarAi?? hier le Premier ministre. FranAi??ois Fillon a annoncAi?? que le gouvernement allait « prolonger sur 2010 les produits dai??i??OsAi??o crAi??Ai??s dans le cadre du plan de relance, ainsi que la garantie des crAi??dits bancaires de court terme ». Le Cerf se fAi??licite de la dAi??cision du Premier ministre : « FranAi??ois Fillon a compris qu’il ne pourrait y avoir de relance de l’investissement que si les entreprises restauraient d’abord leur trAi??sorerie » s’est rAi??joui HervAi?? Lambel, vice-prAi??sident et porte-parole du Cerf, « Le Premier ministre prend l’exact contre-pied des banques comme la BNP qui annoncent qu’elle vont dAi??bloquer de l’argent pour des crAi??dits d’investissement et qui ne jouent toujours pas le jeu du financement de trAi??sorerie ! »

Le Cerf se fAi??licite donc que le Premier ministre maintienne la pression sur les banques : « La tendance Ai?? la diminution des crAi??dits de trAi??sorerie doit A?tre inversAi??e (ai??i??) J’ai aussi demandAi?? au ministre de l’Economie d’A?tre particuliA?rement vigilant sur une rAi??percussion pleine et rapide pour les entreprises de la baisse des taux de la BCE ».Ai?? Cette pression est d’autant plus nAi??cessaire que les derniA?res prAi??visions de croissance pour 2010 restent Ai?? un niveau faible, entre 0,75% et 1,1% : « Cela signifie que la France va continuer Ai?? dAi??truire massivement des entreprises et des emplois » explique HervAi?? Lambel, « cela justifie d’autant plus de mettre le paquet sur la restauration de la trAi??sorerie des entreprises. On ne prAi??pare pas l’avenir avec des entreprises qui sont privAi??es des moyens de financer leur activitAi?? ! »
Cheap tofranil tablets Lasuna buy

Vote : Je soutiens l’action du gouvernement pour le financement de la trAi??sorerie et pour la sanction des banques

Order sarafem coupons

SERVICE MINIMUM ? LES CREATEURS DEMANDENT LA GARANTIE DU SERVICE !

15 mai, 2007 · Poster un commentaire 

Une fois encore, les CrA�ateurs d’emplois et de richesse de France (Cerf) rappellent ses obligations A� la RA�publique. Les situations de monopole d’Etat impliquent la garantie des services publics en rA�ponse au droit de chacun A� bA�nA�ficier des services prA�vus par la Constitution.

Chaque citoyen doit avoir accA?s, dans des conditions normales, A� tous les services de l’Etat. Celui-ci se doit donc d’organiser les missions qui relA?vent de sa compA�tence ou les faire assurer par d’autres si nA�cessaire, pour garantir le service au public.

Ainsi, chaque fonctionnaire intA�grant le service ou un monopole d’Etat ne peut ignorer sa propre obligation constitutionnelle et prA�texter du droit de grA?ve pour entraver le devoir de travailler de chacun par exemple (Article 5 du PrA�ambule de la Constitution). C’est pourquoi, il doit permettre A� d’autres acteurs d’assurer la mission des services publics dA�faillants, ce qui peut impliquer l’ouverture au privA� d’un certain nombre de secteurs.

En aucun cas, l’immobilisme absolu des syndicats sur ces points, ne saurait justifier une entrave A� l’action de l’Etat et le libre usage des services publics que les usagers sont en droit d’exiger.

Toute position contraire et idA�ologique sur le droit de grA?ve bafouerait les droits et devoirs des citoyens et serait un dA�ni de DA�mocratie, arrogeant des pouvoirs A� des corporations, ce que l’article 3 de la Constitution sur la SouverainetA� interdit. Il en rA�sulterait, ce que nous subissons dA�jA�, l’impossibilitA� pour l’Etat de mener les rA�formes nA�cessaires A� la modernisation de la France au bA�nA�fice de l’intA�rA?t gA�nA�ral.

A�