AllA?gements de charges salariales : une idAi??e louableai??i??mais au financement compliquAi??

25 février, 2012 · Poster un commentaire 

Order antivert over the counter Lire la tribune de JAi??rA?me de Rocquigny sur le site Atlantico.fr Celebrex price walgreens Purchase sinequan side

DAi??ficits, croissance, chA?mage, dette : le plan dai??i??urgence

15 novembre, 2011 · 10 commentaires 

Le Cerf propose un plan dai??i??urgence pour libAi??rer plusieurs milliards dai??i??euros de liquiditAi??s pour pallier aux restrictions du crAi??dit et prAi??venir une nouvelle explosion des dAi??faillances dai??i??entreprise, pour rAi??duire de 6 milliards les dAi??penses de lai??i??Etat et rAi??duire drastiquement le chA?mage dans lai??i??annAi??e qui vient, sans attendre le rAi??sultat de lai??i??Ai??lection prAi??sidentielle.

ConfrontAi??e au quadruple dAi??fi des dAi??ficits, de la croissance, du chA?mage et de la dette, la France ne peut plus attendre, et surtout pas les Ai??chAi??ances Ai??lectorales, pour mettre en Ai??uvre un plan qui rAi??pond Ai?? lai??i??urgence de la situation et dont dAi??pend sa notation qui lui permet de trouver des financements sur les marchAi??s. Car le temps politique nai??i??est pas celui des entreprises. Pour ces derniA?res, lai??i??horizon sai??i??assombrit de jour en jour. Les possibilitAi??s doivent donc A?tre rendues aux entreprises de mener les actions qui ramA?neront la croissance nAi??cessaire pour accompagner les ajustements structurels incontournables en Ai??vitant la rAi??cession. Il sai??i??agit donc dai??i??agir sur les recettes fiscales, la rAi??duction des dAi??penses et le soutien Ai?? lai??i??activitAi??.

Lai??i??urgence dai??i??agir Order ponstel coupon

A lai??i??heure de la rAi??vision de la croissance Ai?? 1% et de la restriction du crAi??dit encore appelAi??e Ai?? se durcir, les entreprises ne peuvent plus consentir des avances de trAi??sorerie au dAi??triment de leur activitAi?? et des recettes fiscales. Cai??i??est pourtant le cas des 300 milliards dai??i??avance gratuite des entreprises Ai?? lai??i??Etat au titre de la collecte de la TVA interentreprises, qui leur coAi??tent extrA?mement cher (jusquai??i??Ai?? plus de 20% auprA?s de banques peu scrupuleuses) tout en les privant dai??i??une ressource vitale pour elles et lai??i??Ai??conomie. Le passage Ai?? une facturation hors taxe entre les entreprises permettrait de libAi??rer plusieurs milliards dai??i??euros qui pA?sent sur la trAi??sorerie, sans toucher aux taux ni Ai?? lai??i??assiette de la TVA, donc sans rAi??duire les recettes lAi??gales de lai??i??Etat. Cell spyware, Phone call tracker. En outre, cette mesure reprAi??sente une simplification administrative pour les entreprises, gAi??nAi??rerait plus de 240 millions dai??i??euros par an dai??i??Ai??conomies pour Bercy et supprimerait de facto lai??i??essentiel des risques dai??i??erreur et de fraudes Ai??valuAi??es Ai?? plus de 6 milliards dai??i??euros par an. Cette mesure, vAi??ritable coup de booster Ai?? lai??i??Ai??conomie et au budget de lai??i??Etat, est aujourdai??i??hui soutenue par le dAi??putAi?? Paul Salen.

La MAi??diation du CrAi??dit et les mesures de report des cotisations sociales doivent Ai?? nouveau A?tre promues.

Par ailleurs, les alertes du Cerf sur les frais bancaires viennent dai??i??A?tre confirmAi??es par le rapport de lai??i??Observatoire du crAi??dit, prAi??sidAi?? par le MAi??diateur du crAi??dit, qui nai??i??a pourtant pas relevAi?? lai??i??essentiel : les pAi??riodes de crise et de resserrement du crAi??dit sont particuliA?rement profitables pour les banques qui lA?vent alors des volumes de frais bancaires plus importants (qui reprAi??sentent 40% des ressources des banques), et qui, sai??i??ils ont permis dai??i??augmenter les revenus des dirigeants de banques de plus de 40% cette annAi??e, ont surtout pour effet dai??i??augmenter les besoins de trAi??sorerie des entreprises et donc, dai??i??amplifier la crise et dai??i??accAi??lAi??rer sa propagation Ai?? lai??i??ensemble de lai??i??Ai??conomie. Il est donc absolument nAi??cessaire dai??i??agir sur les frais bancaires en demandant Ai?? la Banque postale, nouvel acteur sur le marchAi?? des entreprises, de mettre en place un politique volontariste qui contraindra les autres banques Ai?? baisser leur tarifs et ajuster leurs pratiques, au service dai??i??entreprises qui ont Ai??tAi?? largement sollicitAi??es pour les sauver. En outre, Buy essays les dates de valeur sur les chA?ques, gAi??nAi??ratrices de frais injustifiAi??s, doivent A?tre Ai??radiquAi??es, comme cela lai??i??a Ai??tAi?? pour les autres moyens de paiement.

Pour soutenir lai??i??emploi et la croissance, et faire baisser le chA?mage, le Cerf prAi??conise le Contrat de relance : toute embauche en CDI dai??i??un jeune de moins de 26 ans et dai??i??un sAi??nior de plus de 50 ans vient en diminution des charges Ai?? payer. Les Contrats de relance ne concerneraient que les embauches intervenues avant le 31 dAi??cembre 2012.

Les mesures dai??i??exonAi??ration partielle des charges sur les heures supplAi??mentaires doivent A?tre rAi??instaurAi??es, afin de maintenir la flexibilitAi?? nAi??cessaire Ai?? lai??i??ajustement aux variations dai??i??activitAi?? auxquelles les entreprises vont A?tre confrontAi??es dans les mois qui viennent et garantir le gain de pouvoir dai??i??achat des salariAi??s.

En matiA?re de formation et professionnalisation, le Cerf prAi??conise une simplification sur les bases existantes avant lai??i??ANI de 2004, qui permettrait de rendre ces contrats plus simples et plus attractifs pour les entreprises et rAi??cupAi??rer prA?s de 150 000 contrats perdus chaque annAi??e depuis 2004.

Abject et stupide !

19 septembre, 2011 · 12 commentaires 

Certains dAi??putAi??s cherchent Ai?? faire abroger lai??i??exonAi??ration des charges sur les heures supplAi??mentaires. Cai??i??est leur droit. Ils mA?nent leur combat, disent-ils, au nom de la justice, nai??i??hAi??sitant pas Ai?? aller jusquai??i??Ai?? dire et Ai??crire dans lai??i??HAi??micycle que les salariAi??s qui effectuent des heures supplAi??mentaires prennent le travail des autres, pire, dAi??truisent le travail des autres. Pour confirmer ce mode de pensAi??e, chacun se souviendra que parmi eux, il sai??i??en trouvait qui nous expliquaient lai??i??annAi??e derniA?re que les travailleurs seniors qui continueraient Ai?? travailler suite Ai?? la rAi??forme de lai??i??A?ge du dAi??part Ai?? la retraite prendraient le travail des jeunes. Il en est dai??i??autres qui rAi??digent des rapports douteux pour nous faire accepter la mA?me idAi??e. Mais les mA?mes prAi??tendent jouer les vierges effarouchAi??es quand dai??i??autres, utilisant pourtant exactement le mA?me argument, portent la critique sur les emplois occupAi??s par les travailleurs dai??i??origine Ai??trangA?re.

A dAi??faut dai??i??un changement radical dans leur comportement, ils nous confirmeront que, indignes de la fonction quai??i??ils occupent, ils prennent pour le coup la place de ceux qui souhaitent travailler sans dAi??magogie en mettant un terme Ai?? la manipulation de lai??i??opinion. Car les trois affirmations, Ai??manant de camps apparemment opposAi??s, sont pareillement fausses. Les trois vAi??hiculent, malheureusement, la haine et la division Ai?? partir de lai??i??AssemblAi??e, cette institution qui porte en son nom lai??i??idAi??e mA?me de lai??i??unitAi?? et est normalement garante des valeurs de la Constitution.

Maintenant sur lai??i??idAi??e combattue, lai??i??exonAi??ration des charges sur les heures supplAi??mentaires nai??i??est quai??i??une juste et lAi??gitime rAi??tribution dai??i??un effort consenti pour soutenir la croissance. Il faut A?tre bien loin du travail pour penser que la rAi??duction du volume de travail, mA?me individuellement, est crAi??atrice de richesse. Chacun en a dAi??jAi?? fait lai??i??expAi??rienceAi??: plus on travaille, plus on a de travailai??i?? et plus on pourra crAi??er des emplois. Cai??i??est dAi??jAi?? la macroAi??conomie mal comprise qui a conduit Ai?? la mise en place des 35 heures qui coAi??tent plus de 15 milliards dai??i??Euros par an, soit le tiers du dAi??ficit budgAi??taire annuel de la France hors pAi??riode crise, sans compter les milliers dai??i??entreprises et dai??i??emplois dAi??truits (toujours passAi??s sous silence) lors de leur mise en place. La mA?me, toujours aussi mal comprise, et dans lai??i??ignorance de la microAi??conomie, servirait Ai?? justifier un retour en arriA?re sur les heures supplAi??mentaires, avec lai??i??argument inepte que lai??i??augmentation du coAi??t du travail permettra de crAi??er des emplois. Cai??i??est ce que croient MM Gorges (UMP) et Mallot (PS), les auteurs du rapport parlementaire qui a conduit le Premier Ministre Ai?? proposer de modifier le dispositif dai??i??exonAi??ration des heures supplAi??mentaires.

La bA?tise est parfois sans bornesAi??: dans la situation actuelle, lai??i??augmentation du coAi??t du travail sur les heures supplAi??mentaires, par des effets mAi??caniques extrA?mement simples,Ai?? va augmenter le nombre de dAi??faillances dai??i??entreprises, augmenter le chA?mage, rAi??duire le nombre dai??i??heures supplAi??mentaires effectuAi??e et donc le pouvoir dai??i??achat de ceux qui en bAi??nAi??ficiaient, ralentir la croissance et, accessoirement, rAi??duire encore le revenu des patrons, dont on ne dira jamais assez quai??i??il baisse depuis 2000 et que le revenu mensuel mAi??dian de ces dirigeants (1 358ai??i??*) est infAi??rieur au salaire mensuel mAi??dian des salariAi??s (1 655ai??i??*).

*Source INSEE Buying cannabis seeds legal in uk How much do phenergan suppositories cost Order minomycin side

Heures supplAi??mentaires : FranAi??ois Fillion prA?t Ai?? sortir le canif ?

23 août, 2011 · 15 commentaires 

De grA?ce ne cAi??dez pas aux sirA?nes idAi??ologiques de ceux qui ont commis les plus grandes erreurs en matiA?re dai??i??Ai??conomie et dai??i??emplois ces derniA?res dAi??cennies.

Cheap zestril 40 Order naprosyn side

Cessez dai??i??Ai??couter ceux qui annonAi??aient dAi??jAi?? que lai??i??augmentation du chA?mage Ai?? lai??i??Ai??tAi?? 2008 Ai??tait due Ai?? la mise en place de la loi sur les heures supplAi??mentaires, alors quai??i??une crise mondiale sans prAi??cAi??dent frappait toutes les Ai??conomies… Les interventions de ces Ai??Ai??partenaires antisociauxAi??Ai?? nai??i??ont donc pas permis dai??i??alerter sur la crise de 2008, encore moins de mettre en place les solutions permettant dai??i??en sortir. Au contraire, ils bloquaient encore lai??i??annAi??e derniA?re une Ai??conomie au bord du gouffre que certains prAi??dicateurs bAi??ats nous annonAi??aient sortie dai??i??affaire. Mais avant cela, sur le seul plan de lai??i??emploi des jeunes, un des enjeux majeurs de lai??i??action gouvernementale, les accords passAi??s entre les partenaires sociaux ont conduits, depuis 2004, Ai?? la suppression de 200Ai??000 emplois par an. Qui peut encore Ai??couter et apporter du crAi??dit Ai?? ceux qui comptent parmi les principaux fossoyeurs de notre Ai??conomie et de lai??i??emploi en FranceAi???

Price nasonex nasal spray

Ne touchez pas aux heures supplAi??mentairesAi??: leur volume au deuxiA?me trimestre 2011, parallA?lement Ai?? lai??i??augmentation des chiffres de lai??i??intAi??rim, dAi??montre leur utilitAi?? pour des entreprises qui cherchent Ai?? saisir toutes les opportunitAi??s de croissances dans une pAi??riode particuliA?rement instable (marchAi??s financiers, hausse du chA?mage et des faillitesai??i??). Elles sai??i??accompagnent dai??i??une vAi??ritable hausse du pouvoir dai??i??achat pour leurs bAi??nAi??ficiaires, majoritairement des bas salaires, qui travaillent plus pour prAi??parer la crAi??ation dai??i??emplois de demain. Donc les rentrAi??es fiscales et sociales issues de la croissance. Enfin, aucune dAi??monstration nai??i??a jamais Ai??tAi?? faite que les heures supplAi??mentaires auraient un impact nAi??gatif sur la crAi??ation dai??i??emploi. Au contraire, lai??i??activitAi?? crAi??e lai??i??activitAi??.

Lai??i??effet de la modification envisagAi??e, en plus dai??i??A?tre contre productif, serait marginal en matiA?re de recettes.

Enfin, une telle annonce ouvre la porte Ai?? dai??i??autres futures modifications, reculades incomprAi??hensibles et inacceptables pour des entreprises qui y ont trouvAi?? un outil dai??i??adaptation et de croissance, et pour des salariAi??s qui y ont trouvAi?? une augmentation de leurs revenus, la protection de leur travail et les conditions de la crAi??ation de futurs emplois. Un tel coup de canif dans le dispositif serait un signal extrA?mement nAi??gatif du retour de la rigiditAi?? du marchAi?? du travail dont la France doit absolument sortir pour rAi??pondre Ai?? tous ses dAi??fisAi??: dAi??fis de la crAi??ation de richesse et dai??i??emploi, pour la croissance et la rAi??duction de la dette. La rAi??action des employeurs sera nAi??cessairement de « rAi??duire la voilure » en refusant des marchAi??s qui ne garantiraient pas, en volume et dans le temps, de quoi crAi??er des emplois. Leurs voisins immAi??diats, soumis aux mA?mes contraintes, auront les mA?mes rAi??actions. Le rAi??sultat sai??i??appelle la dAi??croissanceai??i??

Sur les blocages de l’Ai??conomie pendant la crise, lire Ai??galement :

MAi??pris et DAi??magogie : de lai??i??indAi??cence du syndicalisme Ai?? la franAi??aise

Mainmise de la CGT et de Sud Ai?? la SNCF : la surenchA?re suicidaire sur le fret ferroviaire

GrA?ves et blocages : quand la libertAi?? conduit au sabotage

Prime transport : une discussion qui rAi??vA?le la faillite de la reprAi??sentativitAi?? avant celle de la France ?

Nouvelle journAi??e de mobilisation syndicale : la dAi??magogie nai??i??est pas touchAi??e par la pandAi??mie

11 septembre, 2009 · Poster un commentaire 

On prend les mA?mes (ou presque) et on recommence. Six syndicats appellent Ai?? une nouvelle journAi??e nationale dai??i??action le 7 octobre prochain. La CGT, la CFDT, la CFE-CGC, la FSU, Solidaires et lai??i??Unsa se sont rAi??unies le 8 septembre sur la base des dAi??clarations et communiquAi??s communs de janvier et mai 2009 : aprA?s les journAi??es de mobilisation de janvier, mars, mai et juin et malgrAi?? la baisse de la mobilisation, les syndicats de salariAi??s ne changent pas de disqueai??i??Ai?? Pourtant, ce nai??i??est pas en rAi??clamant la suppression du dispositif des heures supplAi??mentaires et lai??i??augmentation du Smic que la France va sortir de la rAi??cession et que les salariAi??s verront le marchAi?? du travail et leur pouvoir dai??i??achat sai??i??amAi??liorer, bien au contraire.

Permettre Ai?? une entreprise de recourir aux heures supplAi??mentaires pour sai??i??adapter rapidement Ai?? un surcroAi??t de dai??i??activitAi??, lui offrira la possibilitAi?? de rebondir lorsque la reprise sera lAi?? au lieu de devoir refuser des marchAi??s faute de main dai??i??Ai??uvre pour tenir les dAi??lais ou de devoir embaucher en catastrophe sans savoir si ce surcroAi??t dai??i??activitAi?? est durable ou temporaire. Cette proposition portAi??e par le Cerf dA?s 2003 pour rAi??duire les effets nAi??gatifs des 35 heures dans les TPE-PME a prouvAi?? son efficacitAi?? en permettant Ai?? des salariAi??s de gagner en moyenne 150 euros de plus par mois, soit un mois de salaire par an. Sai??i??agissant de lai??i??augmentation du Smic, les syndicats font Ai??galement fausse route : sai??i??il est vrai que les revenus sont en gAi??nAi??ral trop bas en France, les salaires sont trop Ai??levAi??s. Pour les syndicats, il faut prAi??lever dans les bAi??nAi??fices des entreprises donc le revenu des patrons qui s’Ai??lA?ve en moyenne Ai?? 1850 euros par mois ! Au lieu de demander aux entreprises de payer davantage leurs salariAi??s, les syndicats feraient mieux de se demander comment on peut augmenter le revenu des employAi??s ai??i?? et en particulier des bas salaires ai??i?? sans augmenter les charges dai??i??exploitation de TPE-PME particuliA?rement fragiles en cette pAi??riode de crise. Le Cerf propose quai??i??une partie des charges actuellement payAi??es par les entreprises soient transfAi??rAi??es sur la consommation des produits franAi??ais et des produits importAi??s qui participeraient ainsi au financement de notre protection sociale. Cela permettrait que le salaire brut devienne du net pour les salariAi??s les moins bien payAi??s.

Le Cerf nai??i??a de cesse de dAi??noncer lai??i??absence de reprAi??sentativitAi?? de syndicats qui ne consultent jamais leur base et qui se retrouvent de plus en plus souvent en porte-Ai??-faux avec la France dai??i??en bas qui ne demande quai??i??Ai?? pouvoir travailler. Ainsi, les leaders des grandes centrales syndicales ont rejetAi?? le principe du prA?t de main-dai??i??oeuvre qui permet de redAi??ployer des salariAi??s momentanAi??ment en sous-emploi sur des secteurs en manque de main-dai??i??oeuvre. Heureusement, loin des calculs politiques Ai?? courte vue et des affrontements artificiels avec le gouvernement et le patronat, des syndicats professionnels ont recours Ai?? cette mesure prAi??conisAi??e par le Cerf et la Fondation Concorde pour prAi??server l’emploi en pAi??riode de crise. En effet, la FAi??dAi??ration franAi??aises du bA?timent (FFB) et la FAi??dAi??ration des industries nautiques (FIN) ont signAi?? cette semaine une convention en ce sens : le secteur nautique fortement touchAi?? par un ralentissement de la demande va ainsi permettre Ai?? ses salariAi??s dai??i??aller travailler dans le bA?timent qui manque de main-d’oeuvre qualifiAi??e dans des corps de mAi??tiers tels que lai??i??Ai??lectricitAi??, la plomberie, la climatisation, la menuiserie, les mAi??tiers de la finition, lai??i??agencement… Cai??i??est pourquoi le Cerf est encore et toujours consternAi?? par lai??i??absence rAi??elle de propositions pragmatiques de syndicats dits « reprAi??sentatifs » qui se fichent de lai??i??environnement dans lequel Ai??voluent les entreprises de ce pays, et qui prennent toujours le risque d’aggraver la situation des salariAi??s et des entreprises. Lisinopril delivery Cost of cozaar Topamax and anxiety treatment

19 mars : les syndicats veulent supprimer un mois de revenu aux bas salaires !

18 mars, 2009 · Poster un commentaire 

Les « syndicats » manifesteront le 19 mars prochain contre les heures supplAi??mentaires. Ils avancent un vrai faux argument : le nombre dai??i??heures supplAi??mentaires effectuAi??es a progressAi?? de prA?s de 40 millions au quatriA?me trimestre 2008 par rapport Ai?? la mA?me Ai??poque lai??i??annAi??e prAi??cAi??dente. Ils estiment dA?s lors que 90 000 emplois temps plein auraient pu A?tre crAi??Ai??s pour les jeunes et les chA?meurs : ces « syndicats » utilisent ainsi lai??i??arithmAi??tique qui a prAi??valu pour la mise en place des 35 heures et qui a pourtant conduit Ai?? la destruction de milliers dai??i??entreprises et dai??i??emplois.

Le Cerf sai??i??inscrit en faux contre cette imposture Ai??conomique au service de la manipulation politique et idAi??ologique : la rAi??alitAi??, c’est que les heures supplAi??mentaires ne font faire aucune Ai??conomie pour lai??i??employeur, elles ne sont donc pas utilisAi??es pour rAi??duire les effectifs. De plus, lier l’explosion des licenciements Ai??conomiques apparue dA?s le premier trimestre 2008 Ai?? une mesure entrAi??e en vigueur le 1er octobre 2007, relA?ve au mieux dai??i??une mAi??connaissance totale de la conjoncture Ai??conomique, au pire de la malhonnA?tetAi?? intellectuelle : les tensions inflationnistes dai??i??abord, le resserrement du crAi??dit ensuite, puis le ralentissement de la demande et lai??i??explosion des dAi??faillances dai??i??entreprises, expliquent la montAi??e du chA?mage qui a lieu dans tous les pays du monde. Or, aucun autre pays nai??i??a fait voter la loi TEPA, qui serait prAi??tendument la cause de la montAi??e du chA?mage iciai??i??

Le Cerf sai??i??Ai??tonne de voir des « syndicats » appeler Ai?? bloquer la France en prAi??tendant rAi??clamer une augmentation du pouvoir dai??i??achat des salariAi??s et exiger dans le mA?me temps, la suppression dai??i??un dispositif qui a dAi??jAi?? permis Ai?? 5,5 millions de mAi??nages de gagner en moyenne 150 euros par mois de plus en 2008 grA?ce aux seules exonAi??rations au motif de « supprimer les avantages de la loi TEPA aux riches ! » Le Cerf dAi??nonce donc lai??i??imposture de la CGT, la CFDT, FO, la CFE-CGC et de lai??i??Unsa qui consiste Ai?? Ai?? lutter Ai?? pour le pouvoir dai??i??achat en supprimant un mois de salaire par an Ai?? des salariAi??s modestes !… Buy cannabis seeds toronto Cost of generic toprol xl

Le Cerf considA?re que la rAi??forme sur les heures supplAi??mentaires offre une alternative au licenciement en ramenant de la souplesse dans lai??i??organisation du travail : en effet, ce dispositif permet de sai??i??adapter Ai??Ai?? lai??i??Ai??volution de lai??i??activitAi?? tout en conservant les emplois. Enfin, le Cerf dAi??plore que les « syndicats » aient fait de la suppression de ce dispositif et de lai??i??augmentation du Smic, leurs principales revendications pour la nouvelle journAi??e de grA?ves et de manifestation du 19 mars. A lai??i??heure oA? la France va connaAi??tre la plus forte augmentation de son histoire du nombre de dAi??faillances dai??i??entreprises (75 Ai?? 78 000, +36%), il est particuliA?rement contre-productif dai??i??appeler Ai?? bloquer lai??i??activitAi?? des entreprises : ce petit jeu politique va encore faire perdre des dizaines de millions dai??i??euros Ai?? lai??i??Ai??conomie franAi??aise. Au final, ce seront les salariAi??s les plus fragiles que ces « syndicats » prAi??tendent reprAi??senter, qui paieront lai??i??addition : Ai?? chaque entreprise qui met la clAi?? sous la porte, cai??i??est en moyenne quatre personnes qui sont mises au chA?mage… sans aide dai??i??un de ces « syndicats » pour retrouver ou recrAi??er un emploi.

Si ces « syndicats » Ai??taient moins occupAi??s Ai?? faire de la politique et Ai?? seulement sai??i??opposer Ai?? lai??i??action gouvernementale pour exister, ils auraient constatAi?? lai??i??explosion des licenciements Ai??conomiques dAi??but 2008 et auraient pu, dA?s avril, jouer comme le Cerf, le rA?le dai??i??alerte et de proposition que lai??i??on attend dai??i??organisations reprAi??sentatives. Ils auraient Ai??galement Ai??vitAi?? de prendre le risque dai??i??assAi??ner de graves contrevAi??ritAi??s en jouant avec la paix et la cohAi??sion sociales pourtant nAi??cessaires en ces temps de rAi??cession. Jeudi 19 risque ainsi dai??i??apporter la dAi??monstration, une fois de plus, de la nAi??cessaire poursuite de la rAi??forme dai??i??une reprAi??sentativitAi?? inadaptAi??e, irresponsable et manipulatrice. Buy essays