Pruda��homales 2008 : le Cerf et la Coordination Rurale vont dA�fendre ensemble les petits patrons et les agriculteurs

16 septembre, 2008 · Poster un commentaire 

Le Cerf et la Coordination Rurale (CR) ont conclu un accord pour prA�senter ensemble des candidats aux A�lections pruda��homales de dA�cembre 2008 : il sa��agit de renforcer la prA�sence des indA�pendants dans les instances reprA�sentatives. La CR et le Cerf vont ainsi unir leurs forces au service des petits patrons et des agriculteurs et leur permettre de peser sur les discussions qui les concernent. Cet accord fait suite A� ceux qui ont dA�jA� A�tA� passA�s avec da��autres organisations professionnelles (boulangerie, formation professionnelle, professions libA�ralesa��).
A�
Au-delA� des A�lections pruda��homales, cette collaboration vise A�galement A� porter les propositions des syndicats indA�pendants auprA?s des pouvoirs publics. Le Cerf et la Coordination Rurale vont ainsi travailler ensemble sur plusieurs dossiers capitaux pour leurs adhA�rents :
- La question de la��accA?s aux marchA�s et de la rA�partition de la valeur ajoutA�e au sein des diffA�rentes filiA?res. Il sa��agit de garantir A� la��agriculteur un prix rA�munA�rateur qui prenne en compte le coA�t de revient et donc de lui assurer un revenu. Cela passe notamment par un vA�ritable choix de dA�bouchA�s pour le producteur, une maA�trise des relations commerciales et des conditions de concurrence de l’ensemble des indA�pendants avec la��industrie et les distributeurs ;A�
- Obtenir une baisse des charges tant pour les employeurs que pour les salariA�s afin de soutenir la��emploi et le pouvoir da��achat ;A�
- AccA�lA�rer la simplification administrative en matiA?re de dA�clarations et normes tant au niveau national qua��europA�en afin de libA�rer au maximum les patrons de TPE et les agriculteurs de tA?ches et charges qui ne relA?vent pas directement de leur activitA� et sa��assimilent en fait A� un vA�ritable impA?t administratif.
A�
La��enjeu de cette alliance est de faire entendre la voix des patrons des millions de PME-TPE qui ne se reconnaissent pas dans la��oligopole patronal (FNSEA, Medef, CGPME, UPA), ni dans des organisations professionnelles promptes A� signer des accords A� Paris sans se soucier des revendications de leurs adhA�rents.

Les syndicats indA�pendants se fA�dA?rent

28 mars, 2008 · Poster un commentaire 

Les CrA�ateurs d’emplois et de richesse de France (Cerf) se fA�licitent de compter un nouveau syndicat, l’UNSEFP, reprA�sentA� par JA�rA?me de Rocquigny : la��adhA�sion de la��Union nationale des syndicats de la��enseignement et de la formation professionnelle, intervient dans un contexte particuliA?rement difficile pour la profession et A� la��aube de nouvelles nA�gociations pour la formation professionnelle dont la��enjeu est un accA?s rA�el des TPE (employeurs et salariA�s) A� la formation.

La plateforme mise en place par le Cerf est une force da��expression et da��action pour les syndicats indA�pendants au service des patrons : elle vise notamment A� renforcer leur reprA�sentation dans les instances consulaires. La��enjeu est de faire entendre la voix des patrons des millions de PME-TPE qui ne se reconnaissent pas dans la��oligopole issu de la loi de 1946 (Medef, CGPME, UPA).

La plateforme du Cerf, dA�jA� reconnue comme force de proposition, compte ainsi faire valoir la position des indA�pendants sur la rA�forme de la reprA�sentativitA�. Elle entend enfin vA�hiculer les valeurs patronales da��A�thique, de transparence et da��engagement social A� travers des actions unitaires.

A� Les A�lections pruda��homales de dA�cembre prochain reprA�sentent un premier rendez-vous capital pour les syndicats indA�pendants car seule une mobilisation forte des patrons lors de ces A�lections permettra da��engager une profonde modernisation du dialogue social dans notre pays A�, a estimA� HervA� Lambel, vice-prA�sident du Cerf.

CHAMBRE DES METIERS DE SEINE SAINT-DENIS (93) : VICTOIRE D’UNE NOUVELLE REPRESENTATIVITE

7 décembre, 2005 · Poster un commentaire 

HervA� Lambel, prA�sident des CrA�ateurs d’emplois et de richesse de Paris Ile de France (Cerf), se fA�licite de la victoire des « Artisans de la Seine Saint-Denis », liste d’union, aux A�lections de la Chambre des MA�tiers de la Seine Saint-Denis (93), aprA?s l’invalidation de la prA�cA�dente A�lection.

Outre la nouvelle impulsion qu’elle va donner A� la Chambre des MA�tiers du dA�partement, cette victoire dA�montre la volontA� des indA�pendants, par ailleurs toujours affirmA�e, de participer A� la vie de la citA� en agissant positivement au sein des instances reprA�sentatives et confirme leur mobilisation pour la reprise en main de la dA�fense de leurs intA�rA?ts.

Seule l’union a pu, et pourra, la rendre possible.

Ce rA�sultat emblA�matique marque le point de dA�part d’un nA�cessaire rassemblement des indA�pendants, au-delA� du seul dA�partement de la Seine Saint-Denis : il doit maintenant s’A�tendre A� l’ensemble du territoire pour rendre leur voix A� plus de deux millions de patrons, chefs d’entreprise et entrepreneurs, travaillant dans tous les secteurs d’activitA�, afin qu’ils soient enfin entendus sur les problA?mes qui les concernent et bloquent le dA�veloppement A�conomique et la crA�ation d’emploi en France.

Les prochaines A�chA�ances professionnelles seront, de ce point de vue, une opportunitA� exceptionnelle, tant le devenir de chacun est engagA� dans les rA�formes en cours.

A�