RentabilitAi?? en berne : entreprises franAi??aises cherchent pouvoir dai??i??achat dAi??sespAi??rAi??ment

30 mars, 2012 · Poster un commentaire 

Lire la tribune d’HervAi?? Lambel sur le site atlantico.fr Dissertation Synthroid prices walgreens Shipping lasuna

Lai??i??Insee dAi??sinforme, les mAi??dias suivent, la France plongeai??i??

21 septembre, 2009 · 1 commentaire 

Les Echos, la Tribune, BFM radio, L’Entreprise, Lai??i??Usine nouvelleai??i?? Tous ont repris les chiffres « mis en avant » par lai??i??Insee, qui a rAi??ussi une nouvelle fois Ai?? piAi??ger les mAi??dias sur les revenus des patrons. Publiant le 18 septembre un « Panorama des indAi??pendants ai??i?? emplois et revenus », lai??i??Insee a choisi de communiquer sur la rAi??munAi??ration des dirigeants d’entreprises percevant un salaire, soit uniquement 190 000 personnes Ai?? comparer aux 2,3 millions de patrons tirant leur revenu des seuls bAi??nAi??fices de leur entreprise. Et tous les mAi??dias reprennent en boucle quai??i??un patron gagne en moyenne 58 260 euros par an, soit Remeron overdose how much 4 855 euros par mois en pensant donner une image fiable des revenus d’activitAi?? du patronat en France.

En vAi??ritAi??, l’Insee sait pertinemment que le revenu d’activitAi?? des patrons pris dans leur ensemble, est trA?s largement infAi??rieur au chiffre vendu aux mAi??dias. Alors que 10% des patrons non-salariAi??s non agricoles dAi??clarent une rAi??munAi??ration nAi??gative ou nulle en 2007, soit 230 000 patrons, l’Insee publie des statistiques sur les entrepreneurs individuels qui ne prennent en compte que les patrons qui dAi??clarent un revenu positif Generic flomax walmart , c’est-Ai??-dire dont l’activitAi?? a dAi??gagAi?? un bAi??nAi??fice permettant de rAi??munAi??rer le chef d’entreprise ! Avec la crise Ai??conomique et financiA?re, ils sont aujourdai??i??hui encore davantage Ai?? ne plus se payer. Ne pas les prendre en compte fausse alors gravement la mesure du revenu moyen des patrons et permet de faire remonter la moyenne : l’Insee annonce alors un revenu moyen dai??i??un non-salariAi?? de 33 400 euros par an.

Or, l’Ai??tude prAi??cAi??dente de l’Insee Zyloprim online , parue en fAi??vrier 2008 et peu diffusAi??e au monde politique et mAi??diatique, rAi??vA?le que le revenu moyen des non-salariAi??s, non amputAi?? des revenus nuls ou nAi??gatifs, est en 2005 de 22 100 euros par an, soit 1Ai??850 euros par mois : cela reprAi??sente moins de la moitiAi?? du chiffre publiAi?? aujourd’hui par la presse comme rAi??fAi??rence du salaire patronal. Et encore faudrait-il rapporter ce montant aux nombres dai??i??heures travaillAi??es. Lai??i??Insee indique que « La durAi??e habituelle de travail est, pour les non-salariAi??s, dai??i??un peu plus de 52 heures par semaine », prAi??cisant dans la mA?me Ai??tude : « On ne dispose dai??i??aucune information sur le volume de travail des non-salariAi??s non agricoles »ai??i?? Nous estimons pour notre part que le chiffre de l’Insee est sous Ai??valuAi?? d’au moins 20% ! En reprenant le revenu moyen global de 22 100 euros par an rapportAi?? au nombre d’heures travaillAi??es, les patrons perAi??oivent donc en moyenne un revenu horaire infAi??rieur au Smic.

Fausser Ai?? ce point la perception de l’opinion sur la rAi??alitAi?? des revenus des patrons fait penser Ai?? ces partis politiques et syndicats qui par dAi??magogie populiste grossissent le trait Ai?? lai??i??extrA?me et ne communiquent que sur les salaires des dirigeants du CAC40 pour mieux livrer le « patronat » Ai?? la vindicte populaire. Cela contribue surtout Ai?? fausser le jugement des dAi??cideurs politiques et des services de Bercy qui travaillent sur des donnAi??es tronquAi??es : l’entreprise vue par l’Insee apparaAi??t ainsi comme une rAi??serve d’argent dans laquelle on peut puiser sans fin, et non comme un moyen de crAi??er de la richesse. DA?s lors, mA?me le ministA?re de l’Economie le plus vertueux ne pourrait qu’A?tre impuissant Ai?? contenir une pression fiscale et sociale destructrices sur les ressources vitales des patrons et leur capacitAi?? d’investissement. Avec une telle dAi??sinformation, la France n’est pas prA?te Ai?? sortir de la crise.