Doubler le plafonnement du livret A, moins de liquiditAi??s pour les TPE ?

14 mars, 2012 · Poster un commentaire 

Lire la tribune d’HervAi?? Lambel du le site atlantico.fr Wellbutrin xl sales Keppra cost uk Purchase lady era 100mg

Orientation des liquiditAi??s vers le financement des TPE-PME : la fiscalitAi?? doit soutenir lai??i??activitAi??

7 septembre, 2010 · Poster un commentaire 

Flomax for sale Sarafem how much Price of zyloprim Lai??i??ElysAi??e rAi??flAi??chit Ai?? un dispositif qui incitera les bAi??nAi??ficiaires du bouclier fiscal Ai?? rAi??investir les sommes restituAi??es dans les PME. Le Cerf se fAi??licite de cette annonce qui correspond exactement aux mesures que notre syndicat prAi??conise depuis avril 2008. En effet, rAi??orienter les capitaux privAi??s vers le financement des PME et des TPE est vital dA?s lors que la crise a rendu lai??i??accA?s au crAi??dit encore plus difficile : lai??i??augmentation des besoins de trAi??sorerie est venue sai??i??ajouter Ai?? lai??i??insuffisance structurelle de fonds propres. Le Cerf souhaite donc que la rAi??flexion de lai??i??ElysAi??e aboutisse rapidement afin quai??i??une large part des 585 millions dai??i??euros restituAi??s au titre du bouclier fiscal servent lai??i??Ai??conomie rAi??elle. Mais elle ne doit pas sai??i??arrA?ter lAi??ai??i??

DA?s dAi??but 2008, le Cerf prAi??conisait de lever tous les plafonds dai??i??exonAi??ration de lai??i??ISF pour les fonds investis dans les TPE-PME. Plus largement, le Cerf plaide pour la mise en place dai??i??une fiscalitAi?? tournAi??e vers le soutien de lai??i??activitAi??. Il sai??i??agit concrA?tement dai??i??orienter lai??i??Ai??pargne des mAi??nages vers lai??i??investissement dans les TPE-PME au lieu dai??i??A?tre gAi??rAi??e actuellement par les banques pour A?tre investie sur les marchAi??s financiers. Le Cerf propose ainsi que les mAi??nages puissent placer des sommes supAi??rieures au plafond du Livret A fixAi?? Ai?? 15 300 ai??i?? afin que le surplus soit gAi??rAi?? par la Caisse des dAi??pA?ts pour financer les entreprises. Il sai??i??agit Ai??galement dai??i??encourager fiscalement lai??i??investissement direct dans les petites entreprises ou via des fonds dai??i??investissement.

En attendant la montAi??e en puissance dai??i??une fiscalitAi?? au service de lai??i??activitAi?? et de la crAi??ation dai??i??emplois, les banques restent de loin le premier partenaire financier des TPE-PME. Or les petites entreprises ont subi de plein fouet le resserrement du crAi??dit et 35% se plaignent encore de leurs relations avec leur banque selon la derniA?re enquA?te de la FCGA parue au mois de juillet. Ce rAi??sultat nai??i??a rien dai??i??Ai??tonnant puisque la croissance des prA?ts Ai?? lai??i??investissement est en retrait de 5 points par rapport Ai?? mai, et les crAi??dits de trAi??sorerie reculent Ai?? ai??i?? 8,6 % en juillet aprA?s ai??i?? 9,7 % en juin selon la Banque de France. Depuis seize mois, le prix de lai??i??argent nai??i??a pourtant jamais Ai??tAi?? aussi bas grA?ce Ai?? la politique monAi??taire de la BCE. A ces difficultAi??s de financement, sai??i??ajoutent des frais bancaires en cascade qui grA?vent la trAi??sorerie des TPE-PME, donc leur pouvoir dai??i??achat.

Le Cerf demande donc au gouvernement dai??i??assainir les relations entre les banques et leurs clients professionnels comme il a commencAi?? Ai?? le faire avec les consommateurs en introduisant davantage de transparence et en facilitant le changement dai??i??Ai??tablissement. Il est urgent de mettre fin aux abus de position dominante des banques vis-Ai??-vis de TPE-PME en position de dAi??pendance et sans aucun marge de nAi??gociation. Ces changements drastiques passent notamment par une stimulation de la concurrence entre les Ai??tablissements et la chasse aux abus bancairesai??i??

Je vote pour une fiscalitAi?? orientAi??e vers le soutien de l’activitAi?? des TPE et PME

Caisse des dAi??pA?ts : un acteur Ai?? part dans le financement dans lai??i??Ai??conomie

4 juin, 2010 · Poster un commentaire 

La Caisse des dAi??pA?ts et consignations (CDC) confirme son virage entrepris il y a trois ans. Le financement des entreprises est devenu son urgence. « Il sai??i??agit dai??i??un dAi??fi majeur pour la croissance du pays que de soutenir en fonds propres les PME franAi??aises, aujourdai??i??hui encore trop dAi??pendantes du crAi??dit bancaire et de la conjoncture. Cette insuffisance de fonds propres est une des causes du manque dai??i??entreprises de taille moyenne de notre pays. En effet, on compte 1,5 fois plus de PME/ETI de 250 Ai?? 5000 salariAi??s en Allemagne quai??i??en France. Les crAi??ations dai??i??emplois potentielles sont immenses », dAi??clare son directeur gAi??nAi??ral, Augustin de Romanet dans un communiquAi?? de presse. Le Cerf se fAi??licite de cette rAi??orientation de la mission dai??i??intAi??rA?t gAi??nAi??ral de la CDC qui vise Ai?? rendre les TPE-PME moins dAi??pendantes de leur banquier et Ai?? soutenir leur dAi??veloppement Ai?? moyen et long terme.

Le Cerf a expliquAi?? depuis longtemps que si les liquiditAi??s ne manquent pas, elles ont Ai??tAi?? dAi??tournAi??es du financement de l’Ai??conomie rAi??elle etAi??les CrAi??ateursAi??ont fait Order sinequan dosage une sAi??rie de propositions pourAi??relancerAi??l’activitAi?? : la Caisse de dAi??pA?ts veut donc pallier aux dAi??faillances du marchAi?? notamment au resserrement du crAi??dit bancaire et Ai?? la fragilisation des fonds dai??i??investissement privAi??s. Lai??i??institution publique se prAi??sente aujourdai??i??hui comme le premier apporteur en fonds propres des PME franAi??aises avec 1,7 milliard dai??i??euros investis en 2009 et 1060 PME financAi??es depuis 2007. La CDC, cai??i??est Ai??galement plus de 30% du financement des entreprises en amorAi??age. Cette annAi??e, la CDC compte financer 475 PME et 28 000 TPE dans le cadre de la convention « Agir pour lai??i??emploi« . Augustin de Romanet a notamment insistAi??Ai?? sur le fait que la CDC dispose dAi??sormais dai??i??une offre de financement en fonds propresAi?? adaptAi??e aux besoins des entreprises franAi??aises quels que soient leur taille, leur dAi??veloppement et leur implantation gAi??ographique. Lai??i??orientation du chef dai??i??entreprise vers le financement adAi??quat se fait via le site www.appuipme.fr mis en place par la CDC, OsAi??o, le FSI et le MAi??diateur du crAi??dit.

Le Cerf se rAi??jouit Ai??galement de voir reprise Assignment sa proposition de mobiliser davantage lai??i??Ai??pargne rAi??glementAi??eAi?? des mAi??nages – Livret A et LDD – pour abonder les besoins de financement des entreprises. Lors de son audition devant la Commission DAi??veloppement durable et AmAi??nagement du territoire, Augustin de Romanet a fait valoir devant les dAi??putAi??s que la recentralisation dai??i??une partie des fonds dAi??posAi??s sur le Livret A et le LDD Ai?? la Caisse des dAi??pA?ts permettrait de prA?ter encore davantage. Aujourdai??i??hui, la CDC ne perAi??oit que 62% des sommes versAi??es, soit un plafond de 160 milliards dai??i??euros, les banques conservant le reste. Augustin de Romanet a Ai??galement Ai??voquAi?? sur Radio BFM, la possibilitAi?? dai??i??utiliser le Fonds de rAi??serve pour les retraites (FRR) dont il est prAi??sident du directoire : 34,5 milliards dai??i??euros actuellement placAi??s en actions et obligations, et bloquAi??s jusquai??i??en 2020, pourraient entre temps alimenter lai??i??Ai??conomie rAi??elle. Une bonne idAi??e que le Cerf soutient dai??i??autant plus que ce fonds est alimentAi?? par les entreprises, le bon sens voudrait quai??i??elles soient donc les premiA?res Ai?? en bAi??nAi??ficier. Les TPE-PME sont les premiers moteurs de lai??i??activitAi?? et de la crAi??ation dai??i??emplois. Iphone spyware, How to hack messages in iphone.

Resserrement du crAi??dit des banques : le Cerf plaide pour des financements alternatifs

30 septembre, 2009 · Poster un commentaire 

Le Premier ministre l’a confirmAi?? : toutes les mesures prises dans le cadre du plan de soutien au financement des PME ai??i?? produits OsAi??o, MAi??diateur du crAi??dit, zAi??ro charges Ai?? l’embaucheai??i?? – seront reconduites en 2010. Le Cerf se fAi??licite de cette dAi??cision mais renouvelle sa critique sur le fonctionnement du dispositif OsAi??o qui doit A?tre amAi??nagAi?? pour gagner en efficacitAi?? : aujourd’hui, pour obtenir une garantie sur un prA?t ou un cofinancement d’OsAi??o, le chef d’entreprise est soumis au bon vouloir de sa banque pour le montage du dossier. C’est pourquoi le Cerf demande toujours qu’OsAi??o traite en direct les demandes, de sorte que son accord, obtenu avant toute discussion avec une banque, permettrait aux patrons d’aller voir leurs interlocuteurs financiers avec une meilleure capacitAi?? de nAi??gociation et surtout, de faire jouer la concurrence en cas de refus de celui-ci. Cet accord conditionnel d’Oseo aurait ainsi vAi??ritablement l’effet de levier souhaitAi?? par le gouvernement pour faciliter l’accA?s des TPE au financement.
Cependant, le Cerf constate encore que les banques, premiA?res et souvent uniques partenaires de TPE-PME qui ne peuvent se financer sur les marchAi??s, restent plus que jamais frileuses. De fait, les nombreux tAi??moignages de chefs d’entreprise reAi??us par le Cerf, font toujours Ai??tat de suppressions d’autorisation de dAi??couvert non motivAi??es. C’est pourquoi il est impAi??ratif de prendre des mesures strictes d’encadrement de l’activitAi?? des banques et des sanctions Ai?? l’encontre des Ai??tablissements de crAi??dit qui pratiquent le refus de vente. Les 17 milliards d’Euros mis Ai?? disposition des banques pour le financement des TPE et PME doivent notamment servir Ai?? renAi??gocier les crAi??dits des entreprises qui ont des soucis de trAi??sorerie afin de baisser des mensualitAi??s qui mettent en pAi??ril leur activitAi??. Cette dAi??marche proactive des banques serait ainsi conforme Ai?? leur devoir de conseil.

Le Cerf demande surtout que des solutions alternatives au financement des entreprises, soient mises rapidement en place.
Les CrAi??ateurs rAi??clament ainsi la crAi??ation de fonds exclusivement dAi??diAi??s au financement des TPE et de l’Ai??conomie locale. Il s’agit de permettre Ai?? ces entreprises de ne plus A?tre tributaires du bon vouloir de leur banque pour obtenir un financement et subir des frais hors normes afin de pAi??renniser et dAi??velopper leur activitAi??. Ces fonds seraient alimentAi??s par les contribuables soumis Ai?? l’ISF qui peuvent dAi??jAi?? dAi??duire dans le cadre de la loi TEPA, jusqu’Ai?? 75% du montant dAi?? dans la limite de 50 000 euros. Le Cerf propose depuis un an et demi la levAi??e de tous les plafonds de cet impA?t absurde tant il coAi??te cher Ai?? collecter. Ce sont ainsi plus de 3 milliards d’euros qui pourraient A?tre injectAi??s directement dans l’Ai??conomie rAi??elle et le maintien de l’emploi. Ces fonds seraient Ai??galement ouverts Ai?? l’Ai??pargne des mAi??nages.
Le Cerf et la fondation Concorde ont Ai??galement proposAi?? que le Livret A serve au financement des TPE : les mAi??nages pourraient ainsi dAi??passer le plafond autorisAi?? de 15 300 euros, l’excAi??dent d’Ai??pargne Ai??tant flAi??chAi?? vers le financement des entreprises les plus petites. De la mA?me maniA?re, en vertu du dAi??cret du 4 dAi??cembre 2008Ai?? la Caisse des dAi??pA?ts ne peut centraliser plus de 160 milliards d’euros issus du Livret A, et est donc contrainte d’abandonner aux banques chargAi??es de la collecte, les excAi??dents (5,1 milliards d’euros en janvier 2009). Le Cerf demande que ces sommes soient obligatoirement orientAi??es vers le financement des TPE.

Depuis sa crAi??ation en 2003, le Cerf a fait de la lutte contre les dAi??faillances d’entreprises, une de ses prioritAi??s. Baisser la pression sur la trAi??sorerie et faciliter l’accA?s au financement font partie des moyens de pAi??renniser des TPE trop souvent condamnAi??es Ai?? vivre au jour le jour faute de liquiditAi??s et de capitaux. Topamax cost cvs Buy diakof Wechat spy, Localizador gps movil.