Elections CCI : une liste pour le changement

8 octobre, 2010 · Poster un commentaire 

Votre Chambre de commerce et dai??i??industrie devrait A?tre votre partenaire au quotidien !

Order shatavari ghee

Les entreprises ont besoin dai??i??un accompagnement et dai??i??un soutien dans leur dAi??veloppement, dans la formation de leur dirigeant et de leurs salariAi??s, mais aussi dai??i??une amAi??lioration des infrastructures et des Ai??quipements dans les zones logistiques. La Chambre de Commerce et dai??i??Industrie (CCI) devrait ainsi A?tre le garant et le promoteur de lai??i??environnement Ai??conomique. Lai??i??Ai??lection des membres de la CCI (prAi??vue du 25/11/2010 au 8/12/2010) est donc un moment crucial car elle dAi??signe pour 5 ans les reprAi??sentants de nos entreprises qui doivent avoir la volontAi?? et la dAi??termination nAi??cessaires afin de rAi??pondre Ai?? nos besoins et Ai?? nos attentes.

Le Cerf fut la premiA?re organisation patronale Ai?? alerter les pouvoirs publics sur la crise Ai??conomique et ses propositions ont largement inspirAi?? le plan de relance et de nombreux dirigeants de TPE/PME sont dAi??cidAi??s Ai?? mettre en Ai??uvre les changements nAi??cessaires, qui passent notamment par le renouvellement de la CCI Moselle. Cette dAi??marche sera menAi??e par une femme de conviction et dai??i??expAi??rience, Chantal LADENBURGER qui prAi??sentera une liste ouverte et ambitieuse. Disposant du savoir-faire nAi??cessaire grA?ce Ai?? son expAi??rience dai??i??Ai??lue et trAi??soriA?re adjointe de la CCI Moselle et son activitAi?? managAi??riale, Chantal a choisi dai??i??agir avec le Cerf afin de mettre en place les moyens appropriAi??s pour Ai??couter et faire entendre la voix de toutes les entreprises, ainsi que les accompagner au plus prA?s de leur besoins et des rAi??alitAi??s de terrain. Dans la droite ligne des propositions portAi??es par les CrAi??ateurs, Chantal souhaite donc une meilleure reprAi??sentation de la diversitAi?? du patronat afin que tous les intAi??rA?ts soient pris en compte.

Constatant entre autres lai??i??absence coupable des CCI auprA?s des entreprises face Ai?? lai??i??abus de position dominante des banques, les patrons rassemblAi??s au sein du Cerf se battent notamment pour une vAi??ritable politique de prAi??vention des dAi??faillances. Financement, frais bancaires, ou baisse de la pression fiscale, autant de sujets quai??i??une CCI responsable et soucieuse du dAi??veloppement local doit avoir Ai?? cAi??ur de traiter sans faux-semblants. Elle ne peut le faire lAi??gitimement quai??i??au travers de la mobilisation de tous, pour donner corps Ai?? des demandes lAi??gitimes au service de lai??i??intAi??rA?t gAi??nAi??ral.

Le Cerf lance donc un appel pour fAi??dAi??rer les patrons, associations, groupements et syndicats qui souhaitent donner une autre impulsion Ai?? la CCI de Moselle. Pour A?tre candidat sur nos listes ou soutenir notre action, remplissez le formulaire en ligne www.lescreateurs.org/candidature-cci.htm.

Cannabis seeds ottawa ontario

Renseignements
Cerf – TAi??l. : 09 51 74 23 73 ai??i?? info@lescreateurs.orgwww.lescreateurs.org

Sale lady era

ReprA�sentation patronale : les exclus se mobilisent pour les A�lections prud’homales 2008

18 mars, 2008 · Poster un commentaire 

Les CrA�ateurs d’emplois et de richesse de France (Cerf) ont rencontrA� le 13 mars A� Valence, les dirigeants du CFPI (ConfA�dA�ration franA�aise des patrons indA�pendants) en vue de prA�parer, au niveau national, les A�lections prud’homales de dA�cembre 2008, avec la constitution de listes indA�pendantes et reprA�sentatives.

Cette rA�union fait suite A� une sA�rie de rencontres, sur tout le territoire, avec d’autres organisations, pour prA�parer les diffA�rentes A�chA�ances A�lectorales dans le contexte de la rA�forme de la reprA�sentativitA� syndicale.

Cette mobilisation est le fruit d’un travail de fond entrepris de longue date. Elle traduit la volontA� des patrons de rompre avec une situation d’oligopole de droit de trois syndicats – Medef, CGPME et UPA – qui ne rA�pondent pas aux revendications des patrons, une situation qui explique le faible taux de syndicalisation de notre pays (A� peine 8%). Cette mobilisation marque enfin la volontA� de chefs d’entreprise exclus du dialogue social de voir A�merger, de maniA?re dA�mocratique et en toute transparence, des reprA�sentants issus du patronat rA�el dans les discussions avec les partenaires sociaux.

Concernant la rA�novation du dialogue social, le Cerf est convaincu qu’il est maintenant urgent de se libA�rer d’un systA?me qui A�tait justifiA� au sortir de la Seconde Guerre mondiale, mais qui est aujourd’hui A� l’origine de toutes nos paralysies.

Patrons : mobilisez-vous et votez !

22 février, 2008 · Poster un commentaire 

Le premier tour de scrutin des municipales aura lieu le 9 mars prochain. Cette A�lection est capitale pour l’activitA� de nos TPE et PME : votre maire est votre premier interlocuteur et vous A?tes directement tributaire de sa politique et de ses dA�cisions (stationnement, circulation, propretA�, sA�curitA�, dA�veloppement A�conomique…).

Le Cerf appelle les patrons et leur famille A� voter pour les listes soutenant l’activitA� A�conomique locale afin que nos entreprises et ceux qui en dA�pendent, ne soient pas les grands perdants de cette A�lection. Notre rA?le est essentiel et notre action au coeur de la vie locale, nous devons A?tre entendus.

GrA?ves : l’ANTISOCIALE

21 novembre, 2007 · Poster un commentaire 

Les CrA�ateurs d’emplois et de richesse de France, premiers reprA�sentants des TrA?s Petites Entreprises, responsables de la manifestation contre les blocages dimanche 18 novembre, aux cA?tA�s de LibertA� ChA�rie, se fA�licitent de la mobilisation A� Paris de plusieurs milliers de participants. Ils rappellent, sans contestation possible, le soutien massif venu de la France entiA?re, y compris des DOM, contre des blocages irresponsables et coupables.

Si nous affirmons que le droit de grA?ve est un droit fondamental et constitutionnel, il n’en est pas de mA?me du droit de blocage que s’octroient quelques catA�gories privilA�giA�es. Nous dA�nonA�ons donc l’abus de position dominante et l’attaque portA�e par les grA�vistes contre les revenus des actifs en position de dA�pendance et de faiblesse. Car l’objectif est bien de contraindre le Gouvernement en sacrifiant les salaires et le chiffre d’affaires des salariA�s et des entreprises les plus fragiles. C’est une attaque directe contre le pouvoir d’achat et les bases de notre A�conomie.

Toute poursuite de cette forme d’expression visant une partie de la population, pour faire pression sur un tiers (ici l’Etat et leur direction), en faisant porter le risque sur les entreprises et les emplois du secteur privA�, avec la garantie totale pour l’emploi et l’avenir des entreprises publiques, est absolument inadmissible et rompt avec le principe d’A�galitA�.

Pour mA�moire, et comme appel A� la responsabilitA�, les grA?ves de 1995 ont dA�truit plus de 10 000 entreprises, 40 000 emplois salariA�s et 12 000 emplois non salariA�s. Qui est encore lA�gitime pour parler de solidaritA� ?

La France et les FranA�ais, face A� des bloqueurs sans A�tats d’A?mes, n’ont pas les moyens de voir se perpA�tuer une telle situation. A dA�faut d’une levA�e immA�diate des blocages, l’Etat devra prendre ses responsabilitA�s s’il ne veut pas A?tre le complice d’un sabotage d’envergure national et voir les drames individuels se multiplier.

Enfin, dans cette situation, le Gouvernement sait pour quelle urgence il a A�tA� A�lu avec une forte majoritA� et un taux de participation exceptionnel.