Rapport Perruchot : l’intégral

16 février, 2012 · 1 commentaire 

Le Cerf porte depuis plusieurs années un projet de réforme de la représentation patronale et salariale. C’est ainsi qu’Hervé Lambel, porte-parole, a été auditionné par la Commission d’enquête parlementaire qui a donné lieu au rapport Perruchot qui n’a jamais été publié. Jusqu’à aujourd’hui !

Le magazine Le Point en donne un premier résumé ici. Et a choisi de publier l’intégralité du document ici.

Attention, si beaucoup de choses sont « connues », leur cumul et une partielle mise en perspective risque de faire perdre leurs illusions à un très grand nombre.

L’abcès percé, il va falloir guérir. Et l’entrée en campagne des deux principaux candidats ne laisse aucun doute à ce sujet : la représentativité et la démocratie sociale seront bien au coeur des thèmes comme le demande le Cerf depuis longtemps. Deux positions s’opposent pour l’instant : François Hollande, qui a promis une réforme constitutionnelle pour donner plus de pouvoirs aux partenaires sociaux et Nicolas Sarkozy qui entend « rendre la parole aux Français », en recourant au referendum sur les points de blocage…

Le Cerf qui considère que le manque de représentativité des corps intermédiaires et, notamment, des partenaires sociaux est largement responsable des échecs successifs des politiques depuis plusieurs décennies, espère que le débat qui s’engage sera aussi passionnant que l’enjeu est important pour le redressement de notre économie, le sauvetage de notre solidarité. Et le poids de la France face aux défis internationaux à venir.

Pour en savoir un peu plus : Les Révélations une collection en cours. Prochains épisodes à venir…

Télécharger le Rapport Perruchot dévoilé par Le Point.

Pour aller plus loin et voir les pistes de réforme, lire l’article co-signé par Jean-Luc Touly (ex-cgt, conseiller prud’homale, co-auteur de « L’argent noir des syndicats »), Eric Verhaeghe (Ancien président de l’APEC qui a rendu tous ses mandats patronaux au medef) et Hervé Lambel (porte-parole du Cerf) : Pour un Big Bang social

L’annulation partielle des élections de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP), vient renforcer la nécessité de réformer la représentation patronale, pour un syndicalisme efficace tourné vers l’avenir.

Retour sur la Saison 1 de Ai??RAi??vAi??lationsAi??

31 décembre, 2011 · Poster un commentaire 

Collection Le brame du Cerf Lisinopril without prescription . Syndicats et financement.

Le premier feuilleton Ai?? scandales sur Twitter, ou lai??i??histoire dai??i??une contre-rAi??action citoyenne Ai?? lai??i??enterrement du Rapport Perruchot sur le financement des syndicats.

Une sAi??rie oA? il nai??i??est jamais question de rumeurs, mais bien de faits rAi??els. Toute ressemblance avec des organisations, des institutions, des lieux et des personnages rAi??els ou ayant existAi??s rAi??sulte de la reproduction strictement exacte de faits vAi??rifiables et publics, Ai??Ai??cachAi??sAi??Ai?? par une masse dai??i??informations jusque ici plus importantes. Les circonstances, ayant conduit Ai?? Ai??Ai??lai??i??escamotageAi??Ai?? du Rapport Perruchot par le vote parlementaire contre son adoption le 30 novembre 2011, rendent propice leur compilation et mise en perspective en vue de nourrir le dAi??bat public. Non contre le syndicalisme, mais pour plus de transparence et dai??i??efficacitAi?? au profit des entreprises et des salariAi??s, au service de la dAi??mocratie et, in fine, de lai??i??intAi??rA?t gAi??nAi??ral. Cai??i??est-Ai??-dire, ce que sont sensAi??es servir les organisations dites reprAi??sentativesai??i??

Si vous avez ratAi?? un Ai??pisode, nous vous offrons l’intAi??grale de la Saison 1 pour la fin d’annAi??e !

Zestril without prescription Episode 1 – 4 dAi??cembre 2011
- RAi??vAi??lation nAi??1 : une commission enquA?te sur le financement des syndicats. Y-aurait-il un syndicaliste dans la commission ?
- RAi??vAi??lation nAi??1 (suite) : Lionel Tardy, ancien PrAi??sident de la CGPME 74, membre du CA de la CGPME 74 et…
- RAi??vAi??lation nAi??1 (suite) : Lionel Tardy, PrAi??sident de l’Amicale Parlementaire des PME, l’organe d’influence de la CGPME Ai?? l’AssemblAi??e…
- RAi??vAi??lation nAi??1 (fin) : Lionel Tardy, « le traAi??tre qui twitte et qui l’assume », est pris en « flagrant dAi??lit » de conflit d’intAi??rA?t !

Episode 2 – 8 dAi??cembre 2011
- RAi??vAi??lation 2 – On parle d’exemples prAi??cis, une campagne de pub Ai?? 812 000 euros payAi??e par qui ? – L’Est RAi??publicain – http://bit.ly/tkvNwl
- RAi??vAi??lation 2bisAi?? – Financement des syndicats, actu, pub radio CGPME financAi??e avec les fonds de la formation professionnelle. Budget : 812 000ai??i??

Episode 3 – 10 dAi??cembre 2011
- RAi??vAi??lation 3 – CCI Metz, 252Kai??i?? de subventions aux Associations de commerAi??ants, normal ? Elles ont soutenu l’Ai??lection du prAi??sident, normal !…

Episode 4 – 12 dAi??cembre 2011
- RAi??vAi??lation 4 – AGEFOS, fonds publics, sponsor de la CGPME, normal ? CGPME au conseil d’administration d’AGEFOS, normal !… A demain R5…

Episode 5 – 13 dAi??cembre 2011
- RAi??vAi??lation 5 – How much xenical should i take CCIP, fonds publics, sponsor de la CGPME, normal ? CGPME prAi??side la CCIP, normal !…

Episode 6 – 14 dAi??cembre 2011
- RAi??vAi??lation 6 – CCI : un accA?s Ai?? des moyens importants qui justifient bien de tricher et se faire la guerre… http://goo.gl/Rhyih
- RAi??vAi??lation 6bis … avant de se rAi??concilier http://goo.gl/kPAaw pour servir l’intAi??rA?t gAi??nAi??ral ou pacifier le partage du gA?teau ?

Episode 7 – 15 dAi??cembre 2011
- RAi??vAi??lation 7 – CCI Montpellier, une exception 2010-2011 ou une vieille habitude ? http://goo.gl/mqWgo

Episode 8 – 16 dAi??cembre 2011
- RAi??vAi??lation8 -Ai?? La CGPME affirmait avoir gAi??rAi?? « sainement » la CCI de Lyon : http://goo.gl/JY78n
- RAi??vAi??lation8 bis ai??i??les juges ont manifestement pensAi?? le contraire : http://goo.gl/KLey9
RAi??vAi??lation8 ter ai??i??et lai??i??enquA?te sur le tramway de Lyon se poursuit : http://goo.gl/sGXq0

Ne ratez pas la saison 2 !
et la premiA?re rAi??vAi??lation nominative de conflit dai??i??intAi??rA?t de 2012ai??i??
DA?s le 3 janvier 2012 sur twitter @HerveLambel

DA�faillances : le pire est A� venira�� (suite) Stop au scandale de la Convention de reclassement personnalisA�

5 juin, 2008 · Poster un commentaire 

Mise en place dA�but 2006,A� et destinA�e A� faciliter le reclassement des salariA�s licenciA�s pour motif A�conomique, la Convention de reclassement personnalisA� (CRP), double quasiment le nombre des obligations des petits patrons par rapport A� un licenciement classique, et engage encore plus leur responsabilitA�, quand ils devraient se consacrer pleinement au redressement de leur entreprise.
A�
Ce que nul n’imaginait, c’est que cette convention est aujourd’hui une vA�ritable bombe.
A�
Le scandale rA�side dans le fait que cette aberration de la CRP est le fruit d’un accord entre les prA�tendus « partenaires sociaux » (patronat et salariA�s), et qu’elle se double d’une erreur d’information par les Assedic, qui rend de fait possible le redressement d’entreprises qui ont agi en toute bonne foi. Les Assedic, faut-il le rappeler, sont gA�rA�es par les mA?mes « partenaires sociaux ».
A�
Aujourd’hui, les redressements d’entreprises qui ont pourtant suivi A� la lettre les instructions fournies par les Assedic, se multiplient donc, confirmant la mise en pA�ril, par la rA�pression, des activitA�s et des emplois dA�jA� A�branlA�s par une situation A�conomique difficilement maA�trisable. Une A�tape de plus est donc franchie dans la casse des TPE, qui voient ainsi encore grandir l’insA�curitA� juridique dans laquelle elles A�voluent et qui s’exposent A� des pA�nalitA�s de plusieurs milliers d’euros par licenciement.
A�
Le Medef, la CGPME et la��UPA, s’ils A�taient reprA�sentatifs, sauraient qua��un patron de TPE na��a ni le temps de sa��informer des modalitA�s de ce type de disposition, ni la lA�gitimitA� pour inciter une personne licenciA�e A� accepter une convention de reclassement.A� Qu’il n’a surtout pas la compA�tence pour s’occuper de placement ou de la promotion de dispositifs qui relA?vent du service public de l’emploi. En tout A�tat de cause, ce travail supplA�mentaire ne saurait A?tre une obligation faite A� l’entreprise qui s’occupe de sa survie et serait en droit d’attendre des administrations concernA�es qu’elles jouent leur rA?le de conseil et de service au lieu de se dA�charger de leur mission sur les petits patrons.
A�
Cet exemple dA�montre une fois encore que les syndicats dits A� reprA�sentatifs A�, ignorent la rA�alitA� et les intA�rA?ts des 95% da��entreprises franA�aises qui na��ont pas de service de ressources humaines et que cette ignorance les transforme en fossoyeurs de l’A�conomie et de la solidaritA�, faisant de la France le leader incontestA� en Europe des dA�faillances da��entreprises, A� son niveau le plus haut depuis 1998.
A�
Nul doute que si la CRP ne sa��appliquait qua��aux adhA�rents des syndicats signataires, jamais le Medef, la CGPME et la��UPA ne la��auraient signA�e, au risque de voir fuir le peu d’adhA�rents qu’ils ont encore.