Lutte contre les dAi??faillances dai??i??entreprises : pas de recul de lai??i??urgence

28 mai, 2010 · Poster un commentaire 

Les bonnes nouvelles cachent les mauvaises. Coface annonce une chute des dAi??faillances dai??i??entreprises en avril 2010 de 14,5% par rapport Ai?? avril 2009 et de 29% par rapport Ai?? mars 2010 : « Le nombre mensuel de dAi??faillances retrouve un niveau dai??i??avant crise » de janvier 2008. Cependant, « sur douze mois glissants, 63 909 entreprises ont Ai??tAi?? placAi??es en redressement ou en liquidation judiciaire, toujours en augmentation de 5,5% par rapport Ai?? la mA?me pAi??riode lai??i??annAi??e prAi??cAi??dente. » La France reste le pays le plus mal placAi?? des grands pays industrialisAi??s avec un taux de dAi??faillances de 2% quand la Grande-Bretagne est Ai?? 0,9% et lai??i??Allemagne Ai?? 0,8%.Ai??

Le Cerf a fait de la lutte contre les dAi??faillances dai??i??entreprises Purchase lady era reviews How much omnicef should i take Cheap antivert uses le coeur de son action pour les TPE depuis sa crAi??ation en 2003 car le dynamisme de la crAi??ation dai??i??entreprises en France ne compensera jamais la destruction de valeur dai??i??une entreprise qui disparaAi??t. En effet, au-delAi?? de la liquidation de lai??i??entreprise, il faut prendre en compte les dommages collatAi??raux : selon Coface, le coAi??t des entreprises dAi??faillantes pour les fournisseurs, mesurAi?? par le cumul des encours fournisseurs, est de 334 millions dai??i??euros pour le seul mois dai??i??avril 2010 : sur 12 mois glissants, ce coAi??t est estimAi?? 3,99 milliards dai??i??euros contre 4,513 sur la mA?me pAi??riode lai??i??annAi??e prAi??cAi??dente (-11,6%). « Les fournisseurs restent nAi??anmoins de loin les premiA?res victimes des dAi??faillances puisque leurs encours reprAi??sentent 31,6 % du passif des entreprises dAi??faillantes sur le seul mois dai??i??avril », note lai??i??observatoire Coface. En effet, sur 100 euros de crAi??dits impayAi??s en avril, 65 sont Ai?? la charge des entreprises et 34 Ai?? la charge des banques. Un an auparavant, au plus fort de la crise, la rAi??partition Ai??tait de 73 et 27 ! Or, plus les impayAi??s sont importants, plus le risque de dAi??faillances en cascade est grand. Lai??i??autre dommage collatAi??ral concerne lai??i??emploi menacAi?? : sur le seul mois dai??i??avril, cela reprAi??sente 16 895 postes. Selon Coface, « Sur les 12 derniers mois, le volume cumulAi?? atteint 219 814, soit toujours en progression de 17,9 % par rapport Ai?? la pAi??riode mai 2008-avril 2009. » A lai??i??arrivAi??e, cela reprAi??sente une chute des recettes de lai??i??Etat et de la SAi??curitAi?? sociale, une augmentation des dAi??penses sociales et des dAi??ficits publics, et Ai??videmment une contraction de la croissance.

Cai??i??est pourquoi le Cerf nai??i??a eu de cesse dai??i??alerter les pouvoirs publics sur cette spAi??cificitAi?? franAi??aise pour que lai??i??exAi??cutif fasse de la lutte contre les dAi??faillances, une prioritAi?? nationale. Le Cerf plaide ainsi pour un plan dai??i??urgence coordonnAi?? :
- Soutien de l’activitAi?? et du travail par des incitations Ai?? lai??i??embauche dans les TPE ;
- Mise en place dai??i??un droit au crAi??dit opposable et suppression des frais bancaires abusifs ;
- Baisse de la pression sociale et fiscale sur l’appareil productif (« small business act ») ;
- Accompagnement personnalisAi?? du chef dai??i??entreprise

Lai??i??exAi??cutif aurait tort de prendre Ai?? la lAi??gA?re le triste record de la France en matiA?re de dAi??faillances dai??i??entreprises tant les coAi??ts Ai??conomiques, sociaux et fiscaux sont lourds Ai?? assumer.

Je vote pour un plan de lutte contre les dAi??faillances dai??i??entreprises

Grand Emprunt : le Cerf fait Ai??cole

16 octobre, 2009 · Poster un commentaire 

Ai??A lai??i??heure oA? le gouvernement consulte les partenaires sociaux, le Cerf se fAi??licite de voir les syndicats patronaux acter l’idAi??e du grand emprunt et reprendre ses propositions de 2007.

Cet emprunt doit permettre Ai?? l’Etat de faciliter des projets d’avenir en laissant la charge principale aux acteurs privAi??s grA?ce Ai?? des partenariats public-privAi??. Il doit revA?tir deux formes : la commande publique et le financement par effet de levier d’entreprises ciblAi??es. PrAi??parer l’avenir et ramener des liquiditAi??s dans les TPE et PME par le carnet de commandes, sont bien les objectifs promus par les CrAi??ateurs.
Le Cerf a fait des dAi??penses d’infrastructures Cheap panmycin aqua Write my essay une prioritAi?? absolue notamment en matiA?re de transport – marchandises et donnAi??es – et de logistique, afin de rAi??pondre au dAi??veloppement du commerce et des Ai??changes. Cette proposition qui remonte Ai?? plus de deux ans, est aujourd’hui reprise par le Medef.

Le Cerf plaide Ai??galement pour que les TPE-PME aient un accA?s rAi??servAi?? Ai?? ces nouveaux marchAi??s : obligation du respect des dAi??lais de paiement pour les donneurs d’ordre aux sous-traitants ; quote-part des marchAi??s rAi??servAi??e au TPE et PME ai??i?? en direct ou en sous-traitance ; rAi??vision des seuils des marchAi??s d’appels d’offres… Malheureusement, le Small business act europAi??en tarde Ai?? entrer dans les faits alors que tous les pays de lai??i??Union sont durement touchAi??s par la criseai??i??

A lai??i??image de lai??i??emprunt Balladur, les CrAi??ateurs plaident pour que lai??i??argent aujourdai??i??hui placAi?? par exemple en Sicav monAi??taires, soit rAi??orientAi?? vers cet emprunt via des incitations fiscales : en Ai??change d’un taux d’intAi??rA?t Ai??quivalent au taux auquel emprunte l’Etat aujourd’hui sur les marchAi??s, les mAi??nages seraient exonAi??rAi??s de l’impA?t sur les plus-values pour souscrire Ai?? cet emprunt. Ainsi, la France limiterait son coAi??t financier sans prendre le risque d’affaiblir sa signature notAi??e AAA. Paroxetine buy uk