Mobilisation contre la rAi??forme des retraites : des syndicats une nouvelle fois hors sujet

24 juin, 2010 · Poster un commentaire 

L’intersyndicale – CGT, CFDT, FSU, Solidaires, Unsa, CFTC – appelle aujourdai??i??hui Ai?? une mobilisation contre la rAi??forme des retraites. PremiA?res consAi??quences : des arrA?ts de travail et manifestations, des perturbations dans les transports, des Ai??coles fermAi??es, des services publics au ralenti. Le Cerf dAi??plore que des syndicats dAi??montrent Ai?? nouveau leur irresponsabilitAi?? en bloquant encore lai??i??Ai??conomie : « Ces grA?ves fragilisent toujours plus les entreprises et en particulier les trA?s petites, alors que nous sommes toujours dans une crise profonde », sai??i??insurge HervAi?? Lambel, porte-parole du Cerf, « Ceux qui cessent le travail ont un salaire garanti, ce nai??i??est pas le cas des patrons indAi??pendants qui doivent travailler et crAi??er des richesses pour espAi??rer percevoir un revenu et garantir les salaires et les emplois de leurs Ai??quipes ».

Le Cerf dAi??plore que les syndicats soient arcboutAi??s sur des postures idAi??ologiques et lai??i??utopie de la retraite Ai?? 60 ans, et refusent de dire la vAi??ritAi?? aux FranAi??ais : « Au lieu de produire une connaissance utile, les syndicats manipulent lai??i??information pour tromper lai??i??opinion » regrette HervAi?? Lambel, « Alors quai??i??il faut trouver de lai??i??argent pour financer les retraites mais aussi lai??i??assurance maladie et la dAi??pendance, lai??i??indemnisation des chA?meurs, la construction de logementsai??i??, les syndicats disent : « Les riches paieront » et se gardent bien de dire aux FranAi??ais que dans les pays europAi??ens qui entourent la France, lai??i??A?ge lAi??gal de dAi??part Ai?? la retraite est Ai?? 65 ans ! « .

Enfin, le Cerf rappelle que les syndicats nai??i??ont aucune lAi??gitimitAi?? rAi??elle Ai?? remettre en cause la rAi??forme des retraites prAi??sentAi??e par Eric Woerth. En effet, les leaders qui sont en tA?te de cortA?ge nai??i??ont pas Ai??tAi?? Ai??lus au suffrage universel Ai?? lai??i??instar du prAi??sident de la RAi??publique et des parlementaires, seuls vAi??ritables reprAi??sentants du peuple : Ai?? la rentrAi??e, majoritAi?? et opposition seront appelAi??s Ai?? dAi??battre du texte et Ai?? lai??i??amender. « Nous assistons aujourdai??i??hui Ai?? une grande opAi??ration de lobbying visant Ai?? politiser le dAi??bat et donc Ai?? instrumentaliser la classe politique », regrette HervAi?? Lambel, « Il nai??i??appartient pas Ai?? la rue, manipulAi??e par des leaders syndicaux si peu reprAi??sentatifs, de dAi??terminer et de conduire la politique de la France, mais bien Ai?? nos reprAi??sentants rAi??els de faire les choix et de mener les actions dans lai??i??intAi??rA?t gAi??nAi??ral des FranAi??ais ».

Je vote contre la manipulation des FranAi??ais et des Ai??lus Cheap lady era sildenafil Buy xenical orlistat

Panmycin purchase

Nouvelle journAi??e de mobilisation syndicale : la dAi??magogie nai??i??est pas touchAi??e par la pandAi??mie

11 septembre, 2009 · Poster un commentaire 

On prend les mA?mes (ou presque) et on recommence. Six syndicats appellent Ai?? une nouvelle journAi??e nationale dai??i??action le 7 octobre prochain. La CGT, la CFDT, la CFE-CGC, la FSU, Solidaires et lai??i??Unsa se sont rAi??unies le 8 septembre sur la base des dAi??clarations et communiquAi??s communs de janvier et mai 2009 : aprA?s les journAi??es de mobilisation de janvier, mars, mai et juin et malgrAi?? la baisse de la mobilisation, les syndicats de salariAi??s ne changent pas de disqueai??i??Ai?? Pourtant, ce nai??i??est pas en rAi??clamant la suppression du dispositif des heures supplAi??mentaires et lai??i??augmentation du Smic que la France va sortir de la rAi??cession et que les salariAi??s verront le marchAi?? du travail et leur pouvoir dai??i??achat sai??i??amAi??liorer, bien au contraire.

Permettre Ai?? une entreprise de recourir aux heures supplAi??mentaires pour sai??i??adapter rapidement Ai?? un surcroAi??t de dai??i??activitAi??, lui offrira la possibilitAi?? de rebondir lorsque la reprise sera lAi?? au lieu de devoir refuser des marchAi??s faute de main dai??i??Ai??uvre pour tenir les dAi??lais ou de devoir embaucher en catastrophe sans savoir si ce surcroAi??t dai??i??activitAi?? est durable ou temporaire. Cette proposition portAi??e par le Cerf dA?s 2003 pour rAi??duire les effets nAi??gatifs des 35 heures dans les TPE-PME a prouvAi?? son efficacitAi?? en permettant Ai?? des salariAi??s de gagner en moyenne 150 euros de plus par mois, soit un mois de salaire par an. Sai??i??agissant de lai??i??augmentation du Smic, les syndicats font Ai??galement fausse route : sai??i??il est vrai que les revenus sont en gAi??nAi??ral trop bas en France, les salaires sont trop Ai??levAi??s. Pour les syndicats, il faut prAi??lever dans les bAi??nAi??fices des entreprises donc le revenu des patrons qui s’Ai??lA?ve en moyenne Ai?? 1850 euros par mois ! Au lieu de demander aux entreprises de payer davantage leurs salariAi??s, les syndicats feraient mieux de se demander comment on peut augmenter le revenu des employAi??s ai??i?? et en particulier des bas salaires ai??i?? sans augmenter les charges dai??i??exploitation de TPE-PME particuliA?rement fragiles en cette pAi??riode de crise. Le Cerf propose quai??i??une partie des charges actuellement payAi??es par les entreprises soient transfAi??rAi??es sur la consommation des produits franAi??ais et des produits importAi??s qui participeraient ainsi au financement de notre protection sociale. Cela permettrait que le salaire brut devienne du net pour les salariAi??s les moins bien payAi??s.

Le Cerf nai??i??a de cesse de dAi??noncer lai??i??absence de reprAi??sentativitAi?? de syndicats qui ne consultent jamais leur base et qui se retrouvent de plus en plus souvent en porte-Ai??-faux avec la France dai??i??en bas qui ne demande quai??i??Ai?? pouvoir travailler. Ainsi, les leaders des grandes centrales syndicales ont rejetAi?? le principe du prA?t de main-dai??i??oeuvre qui permet de redAi??ployer des salariAi??s momentanAi??ment en sous-emploi sur des secteurs en manque de main-dai??i??oeuvre. Heureusement, loin des calculs politiques Ai?? courte vue et des affrontements artificiels avec le gouvernement et le patronat, des syndicats professionnels ont recours Ai?? cette mesure prAi??conisAi??e par le Cerf et la Fondation Concorde pour prAi??server l’emploi en pAi??riode de crise. En effet, la FAi??dAi??ration franAi??aises du bA?timent (FFB) et la FAi??dAi??ration des industries nautiques (FIN) ont signAi?? cette semaine une convention en ce sens : le secteur nautique fortement touchAi?? par un ralentissement de la demande va ainsi permettre Ai?? ses salariAi??s dai??i??aller travailler dans le bA?timent qui manque de main-d’oeuvre qualifiAi??e dans des corps de mAi??tiers tels que lai??i??Ai??lectricitAi??, la plomberie, la climatisation, la menuiserie, les mAi??tiers de la finition, lai??i??agencement… Cai??i??est pourquoi le Cerf est encore et toujours consternAi?? par lai??i??absence rAi??elle de propositions pragmatiques de syndicats dits « reprAi??sentatifs » qui se fichent de lai??i??environnement dans lequel Ai??voluent les entreprises de ce pays, et qui prennent toujours le risque d’aggraver la situation des salariAi??s et des entreprises. Lisinopril delivery Cost of cozaar Topamax and anxiety treatment