Financement des syndicats – RAi??vAi??lation nAi??1

6 décembre, 2011 · 12 commentaires 

La Commission Ai??tait Ai?? noyautAi??e Ai??

Alors que les FranAi??ais commencent Ai?? dAi??couvrir avec stupeur une petite partie des sommes allouAi??es aux syndicats franAi??ais, ils sont en mA?me temps effarAi??s dai??i??apprendre que les parlementaires ont rejetAi?? le rapport que la commission dai??i??enquA?te devait nous rAi??vAi??ler ces jours-ci.

Ils ont dai??i??autant plus raison que le candidat FranAi??ois Hollande a justement lancAi?? sa campagne sur le thA?me de la dAi??mocratie sociale quai??i??il souhaite renforcer en donnant plus de pouvoir aux syndicats grA?ce Ai?? une rAi??forme constitutionnelle.

Donner plus de pouvoir Ai?? des organisations dont on se refuse Ai?? contrA?ler le financement est choquant, et permet de sai??i??inquiAi??ter pour la dAi??mocratie et le devenir de la RAi??publique.

Par chance, le journal Le Figaro a commencAi?? Ai?? faire fuiter le dossier promis aux oubliettes.

Par chance, car les choses avaient mal commencAi?? : lorsque Nicolas Perruchot demande la crAi??ation dai??i??une commission dai??i??enquA?te parlementaire sur le financement des syndicats au motif que les syndicats comptent toujours moins dai??i??adhAi??rents, mais toujours plus de ressources, jamais les organisations patronales et de salariAi??s nai??i??ont Ai??tAi?? aussi unanimes. A les entendre cai??i??Ai??tait un scandale ! Le lobby syndical Ai??tait en marche pour faire avorter la tentative visant Ai?? mettre un peu de lumiA?re sur un monde qui aime Ai?? faire parler de lui, mais reste trA?s discret sur son fonctionnement. Vous avez dit transparence ?

Lai??i??article du Figaro commence Ai?? donner un aperAi??u de la puissance, et donc de la capacitAi?? dai??i??influence des syndicats. La seule CGT compterait entre 25 000 et 30 000 Ai?? filiales Ai??ai??i?? au plan local ou national, liAi??es aux diverses collectivitAi??s, administrations ou entreprises publiques et privAi??esai??i?? La Commission Ai??valuerait Ai?? 4 milliards les sommes allouAi??es aux syndicats hors cotisations des adhAi??rents. La puissance du lobby syndical est donc monumentale et dAi??passe de loin le pouvoir des Ai??lus de la RAi??publique pour qui il reste difficile dai??i??apprAi??hender la complexitAi?? de la nAi??buleuse syndicale.

Au point de ne mA?me pas se rendre compte que la Commission dai??i??enquA?te quai??i??ils ont voulue, Ai??tait elle-mA?me Ai?? noyautAi??e Ai??. LAi?? comme ailleurs, les conflits dai??i??intAi??rA?ts des syndicats trouvent Ai?? sai??i??exprimer. Y-avait-il donc un syndicaliste dans la Commission dai??i??enquA?te ? Non ? Impossible !

Teva maxalt generic Cheap cleocin suppositories

Au jeu de lai??i??arroseur arrosAi??, le DAi??putAi?? de Haute Savoie, Lionel Tardy, qui se dAi??finit lui-mA?me comme Ai?? le traAi??tre qui twitte et qui lai??i??assume Ai?? au nom de la transparence, dAi??nonAi??ait il y a un an les conflits dai??i??intAi??rA?ts dans un billet intitulAi?? Ai?? DAi??putAi?? ou avocat, il faut choisir Ai??. Et pourtant, Lionel Tardy, ancien prAi??sident de la CGPME 74, en est toujours membre du conseil dai??i??administration, et, surtout, co-prAi??side lai??i??Amicale parlementaire des PME, lai??i??organe dai??i??influence de la CGPME au sein du Parlementai??i??. et siA?ge dans ladite commission. Tout le monde connaAi??t ce dAi??putAi?? dans le monde syndical, et personne nai??i??a rien dit. La rAi??alitAi??, cai??i??est quai??i??Ai?? tous les niveaux et par tous les moyens, le lobby des syndicats sai??i??est mobilisAi?? pour faire obstruction Ai?? ce rapport.

Lisinopril shipping

Ai?? Si rien d’illAi??gal ne peut A?tre reprochAi?? Ai?? qui que ce soit, les dAi??putAi??s qui pratiquent [le] mAi??lange des genres se trouvent placAi??s dans une situation de conflit d’intAi??rA?t qui est profondAi??ment malsaine ! [ai??i??]L’exercice d’un mandat politique implique une dAi??ontologie irrAi??prochable.
Aucun Ai??lu ne doit pouvoir A?tre suspectAi?? de favoriser des intAi??rA?ts privAi??s au dAi??triment de l’intAi??rA?t gAi??nAi??ral. Ai??

Dont acte ! il ne fait aucun doute que lai??i??auteur de ces mots agira en consAi??quence.

En attendant, le Cerf continuera ses rAi??vAi??lations dans les jours qui suivent, suivez les en direct sur notre page Facebook ou sur twitter @HerveLambelAi??

Financement des TPE et PME : Le Cerf au cAi??ur des dAi??bats

19 mai, 2011 · 1 commentaire 

La crise Ai??conomique a fait prendre conscience au grand public des problA?mes de financement, et plus particuliA?rement de trAi??sorerie, subis au quotidien par les patrons de TPE.

Alors que les 3 organisations patronales Ai?? reprAi??sentatives Ai?? regardaient ailleurs, le Cerf appelait dAi??but 2008 Ai?? la mise en place de dispositifs spAi??ciaux visant Ai?? ramener des liquiditAi??s vers des entreprises qui ne trouvaient plus Ai?? se financer.

Depuis, et face Ai?? lai??i??urgence, un certain nombre de dispositions, souvent largement inspirAi??es des propositions du Cerf (1),Ai?? ont Ai??tAi?? prises et ont permis de sauver des milliers dai??i??entreprises et donc dai??i??emplois. Mais chacun constate que la croissance nai??i??est pas encore vAi??ritablement repartie et que le niveau des dAi??faillances reste historiquement Ai??levAi?? (2), quand il ne continue pas de progresser dans de trop nombreux secteurs (3), faisant peser un lourd risque sur la reprise.

Cozaar price in pakistan

Le Cerf nai??i??a cessAi?? tout au long de cette pAi??riode de rappeler la nAi??cessitAi?? de replacer les TPE et les PME au cAi??ur des dAi??cisions qui doivent A?tre prises par ceux qui veulent agir pour la croissance en France.

Gsp tracker, Phone spy.

Il semble quai??i??Ai?? force de rAi??pAi??tition, et peut-A?tre de rAi??sultats Ai??lectoraux – la percAi?? du Cerf aux Ai??lections des CCI souligne la pertinence de ses propositions, quand la montAi??e des discours populistes dans les partis marquent le rejet des politiques dont les rAi??sultats sont jugAi??s insuffisants – les messages du Cerf soient en passe dai??i??A?tre entendus.

Ainsi, aujourdai??i??hui, tant lai??i??UMP, que le PS reviennent sur le sujet du financement des entreprises et proposent de poursuivre le renforcement de lai??i??acteur public du financement (OsAi??o), pour le premier, ou la crAi??ation dai??i??une Banque publique dai??i??investissement,Ai?? pilotAi??e par les politiques, pour le second. Deux solutions, assez proches, pour les mA?mes objectifs.

Si la question de la gouvernance des deux solutions proposAi??es doit A?tre posAi??e, il ne fait aucun doute quai??i??il nai??i??y a plus dai??i??obstacle majeur Ai?? ce quai??i??enfin la question du financement des TPE et PME trouve une solution rapide qui rAi??ponde Ai?? un dAi??fi pour la croissance et la crAi??ation dai??i??emploi. Sur la base dai??i??une telle convergence dai??i??orientation, il reste Ai?? espAi??rer que les politiques nai??i??attendront pas lai??i??Ai??lection prAi??sidentielle pour avancer sur un sujet dai??i??une telle importance pour des millions de FranAi??ais et quai??i??ils sauront placer lai??i??intAi??rA?t gAi??nAi??ral avant lai??i??intAi??rA?t Ai??lectoral. Le Cerf, ravi que ses propositions soient de plus en plus reprises par les politiques de tous bords, mA?me sai??i??il nai??i??est jamais citAi??, ose espAi??rer que ces derniers sai??i??inspirent du Cerf jusquai??i??au bout, et passent Ai?? lai??i??action.

Dans cette perspective, le CERF et ses reprAi??sentants se tiennent Ai?? la disposition de toutes celles et ceux qui souhaitent mettre en Ai??uvre des politiques rAi??alistes et efficaces selon les propositions qui sont reprises depuis des annAi??es sans jamais A?tre rAi??ellement appliquAi??es, notamment concernant la gouvernance du nouveau dispositif et lai??i??orientation des liquiditAi??s vers les TPE et PME.

Ai?? Purchase rosuvastatin 5mg

(1) FSI, report des cotisations sociales au prix du crAi??dit, mAi??diation du crAi??dit et de la sous-traitance, Observatoire du financement des entreprisesai??i??

(2) Plus de 60Ai??000 dAi??faillances prAi??vues pour 2011, contre moins de 45Ai??000 Ai??Ai??hors pAi??riode de criseAi??Ai??

(3) Industrie agro-alimentaire, transport, services aux particuliers

Nicolas Sarkozy fait siennes les propositions du CERF

14 juin, 2006 · Poster un commentaire 

ReprA�sentant les TrA?s Petites Entreprises, les CrA�ateurs d’emplois et de richesse de France, n’ont eu de cesse, depuis leur crA�ation, de rA�affirmer la nA�cessitA� de rendre sa valeur au travail, et en particulier de montrer que le travail paye, en augmentant le pouvoir d’achat de ceux qui peinent, de revenir sur les 35 heures en exonA�rant de charges salariales des salaires non majorA�s entre la 35A?me et la 40A?me heures.

Comme il l’avait fait en 2004, dans les mA?mes circonstances, le PrA�sident de l’UMP a affirmA�, haut et fort, son engagement dans ce sens, en l’enrichissant encore des propositions du Cerf.

Autre sujet essentiel : les dA�faillances d’entreprises, A� la hausse depuis 2001, et le sort rA�servA� aux patrons ruinA�s de ces entreprises. Le Cerf, lA� encore a A�tA� entendu dans sa demande d’un accompagnement le plus en amont possible, devant se traduire par une nA�gociation contractuelle de la sortie de crise.

Encore entendue, la demande de voir l’administration assumer une mission de service et de conseil, avant celle de contrA?le et de sanction.

Tout comme la question de la reprA�sentativitA�a��

Une A� une, les discours de Nicolas Sarkozy martA?lent les demandes des TPE jusque lA� portA�es par le Cerf.

Les CrA�ateurs d’emplois et de richesse de France, en trois ans et demi d’existence, ont rA�ussi A� marquer d’une empreinte durable la vie A�conomique et politique de la France et ce dA�but de campagne, en s’appuyant sur les valeurs humanistes du libA�ralisme et la force libA�ratrice du travail, en donnant une voix aux « petits » patrons.

Le Cerf, aprA?s avoir A�tA� entendu, A�uvrera pour voir ses propositions appliquA�es et est prA?t A� travailler avec celles et ceux qui souhaitent, comme lui, redonner une chance A� nos entreprises et A� la France.