CCI : le Cerf, premiA?re organisation reprAi??sentative des TPE, grA?ce Ai?? vous !

24 décembre, 2010 · 2 commentaires 

Ocular toxoplasmosis treatment bactrim Les candidats du Cerf et les Ai??quipes qui se sont mobilisAi??s depuis des annAi??es au service des entreprises et notamment les plus petites d’entre elles, tiennent Ai?? vous exprimer leurs remerciements sincA?res : le vote des chefs d’entreprises a placAi?? le Cerf Ai?? un niveau historique dans une Ai??lection oA? s’affrontaient 2 listes, les entrepreneurs indAi??pendants face Ai?? une liste dite d’union.

En plaAi??ant le Cerf en moyenne Ai?? 40% des voix dans le commerce, l’industrie et les services, vous avez fait du Cerf la premiA?re organisation reprAi??sentative des TPE de ces trois secteurs d’activitAi??. Vous l’avez d’ailleurs confirmAi?? lors de l’Ai??lection des dAi??lAi??guAi??s consulaires oA? vous avez placAi?? vos candidats devant ceux de la liste medef-CGPME.

Le rAi??sultat est sans appel : seule l’union a permis aux deux Ai?? gAi??ants Ai?? medef et CGPME de sauver la face et les apparences, dans ce qui se rAi??vA?le A?tre leur plus lourde dAi??faite depuis des dAi??cennies.

Order flagyl online no prescription

Voir le Cerf obtenir plus de voix que ce Ai?? quoi peuvent prAi??tendre le medef ou la CGPME pris sAi??parAi??ment est un dAi??saveu cinglant du monopole de la reprAi??sentation par des organisations dAi??passAi??es et dAi??connectAi??es des entreprises. Elles remportent bien sAi??r tous les siA?ges, mais grA?ce Ai?? un mode de scrutin imposAi?? Ai?? force de lobbying afin d’empA?cher toute alternance et, surtout, grA?ce Ai?? de nombreuses irrAi??gularitAi??s, savamment orchestrAi??es, qui contredisent tous les discours Ai??thiques qui servent d’emballage Ai?? l’absence de propositions pour les entreprises. Ces tentatives d’escamoter la dAi??mocratie, avec parfois de faibles Ai??carts de voix, ne seront pas laissAi??es sans suites, tant il est urgent d’engager le dAi??bat et d’aboutir au changement.

Generic name flomax

Car ces mAi??thodes n’en finissent plus de montrer leurs limites, qui conduisent Ai?? toujours plus d’abstention (que penser de la lAi??gitimitAi?? d’une Chambre Ai??lue avec une toujours trop faible participation), sans arriver Ai?? stopper la montAi??e d’une alternative crAi??dible incarnAi??e par le mouvement que nous voulons animer avec vous et pour vous, face aux dAi??fis que la vie d’entreprise nAi??cessite de relever.

La rAi??forme de la reprAi??sentation patronale voulue par le Chef de l’Etat et annoncAi??e par le Chef du gouvernement dans son discours de politique gAi??nAi??rale est non seulement lAi??gitime et urgente, elle est dAi??jAi?? en cours, grA?ce Ai?? votre soutien et votre mobilisation. Elle ne pourra donc plus se faire sans le Cerf, Ai?? moins de vouloir bA?illonner, mais qui y songerait, la voix des urnes ? Qui pourrait encore accepter longtemps que les majoritaires n’aient pas de siA?ges et, Ai?? dAi??faut de mener les rAi??formes Ai?? mettre en ouvre, ne puissent A?tre entendus et donc occuper les places qui leur permettront d’A?tre entendus et servir l’intAi??rA?t gAi??nAi??ral ?

Les Ai??lus et les candidats du Cerf qui se sont prAi??sentAi??s devant vous oeuvreront donc dans ce sens, au service des entreprises et du dAi??veloppement Ai??conomique, conformAi??ment Ai?? l’action menAi??e par le Cerf tout au long de ces annAi??es.

Patrons : mobilisez-vous et votez !

22 février, 2008 · Poster un commentaire 

Le premier tour de scrutin des municipales aura lieu le 9 mars prochain. Cette A�lection est capitale pour l’activitA� de nos TPE et PME : votre maire est votre premier interlocuteur et vous A?tes directement tributaire de sa politique et de ses dA�cisions (stationnement, circulation, propretA�, sA�curitA�, dA�veloppement A�conomique…).

Le Cerf appelle les patrons et leur famille A� voter pour les listes soutenant l’activitA� A�conomique locale afin que nos entreprises et ceux qui en dA�pendent, ne soient pas les grands perdants de cette A�lection. Notre rA?le est essentiel et notre action au coeur de la vie locale, nous devons A?tre entendus.

PATRONS, SALARIES : ENSEMBLE POUR LA CROISSANCE ET L’EMPLOI

1 mai, 2007 · Poster un commentaire 

Nul n’ignore aujourd’hui l’extrA?me fragilitA� des TrA?s Petites Entreprises, qui lie le destin des patrons (actifs les plus prA�caires de France) et des salariA�s (dont le pouvoir d’achat a A�tA� le plus rognA�). Face A� des enjeux, au final, communs, ils doivent aujourd’hui, ensemble, par leur vote, protA�ger leurs entreprises et leurs emplois, qui devront A?tre au cA�ur de la future action prA�sidentielle.

C’est pourquoi, quelque puisse A?tre le rA�sultat du scrutin, les CrA�ateurs continueront A� travailler avec toutes les formations politiques reprA�sentA�es au Parlement et A� leur adresser les propositions favorables A� l’exercice des activitA�s des TPE, crA�atrices d’emplois, de richesse et de lien social.

Mais, sur la base des programmes et des rA�ponses faites par les candidats (consultables en ligne sur www.lescreateurs.org), les CrA�ateurs en appellent aux votes des patrons et de leur conjoint, mais aussi et surtout des salariA�s, en rappelant que les revenus de prA?s de 25 millions de FranA�aises et FranA�ais sont directement liA�s aux TrA?s Petites Entreprises et A� leur situation.

Seule organisation patronale A� demander depuis 2003 l’augmentation des revenus de ceux qui travaillent en soulignant la nA�cessitA� d’agir sur le pouvoir d’achat (par l’exonA�ration des charges payA�es par le salariA� et la suppression de l’impA?ts sur le revenu des heures complA�mentaires), et, aprA?s avoir relancA� le dA�bat sur les 35 heures, les CrA�ateurs ont dA�cidA� d’apporter leur soutien A� Nicolas Sarkozy et demandent A� ceux qui vivent de la petite entreprise de lui donner leur voixA� (les raisons dA�taillA�es du choix sur www.lescreateurs.org).

Lui seul, A� ce jour, a repris, de faA�on dA�taillA�e et argumentA�e, les propositions des CrA�ateurs en les plaA�ant au cA�ur de son programme, en vue de recrA�er les conditions de la croissance nA�cessaire pour rA�pondre aux exigences des FranA�ais et rA�duire la dette. Il met ainsi cet objectif de dynamique A�conomique et social A� notre portA�e.

Lui seul affiche le rA�alisme et le pragmatisme nA�cessaires, A� l’exemple de nos voisins, pour nous permettre de redevenir des acteurs de la croissance europA�enne.