INADAPTATION DE LA PROCEDURE DE PREVENTION DES CONFLITS : LES USAGERS, CREATEURS DE RICHESSE, PRIS EN OTAGES

jan 21st, 2005 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Le Cerf dénonce une fois encore l’entrave faite à cette partie de la population, qui assure, chaque jour, par son travail, les ressources de la solidarité nationale et le revenu des fonctionnaires aujourd’hui en grève.

Le droit de grève est un acquis social incontestable. Mais le Cerf rappelle à ce sujet l’obligation constitutionnelle de l’Etat d’assurer les missions dont il a la charge : le service public n’échappe pas à cette règle et il est urgent que l’Etat assume ses responsabilités en garantissant l’accès aux services dont il a le monopole.

Malheureusement, la France est un Etat où seul le chef d’entreprise assume et supporte la responsabilité pleine et entière de sa fonction, le transformant bien souvent en bouc émissaire de tous les maux, laissant surtout, aux autres décideurs (politiques et administratifs) et responsables syndicaux la possibilité de se réfugier derrière un désormais tristement célèbre « responsable, mais pas coupable », qui laisse la collectivité assumer et régler par l’impôt le fruit de cette irresponsable culpabilité.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!