INADAPTATION DE LA PROCEDURE DE PREVENTION DES CONFLITS : LES USAGERS, CREATEURS DE RICHESSE, PRIS EN OTAGES

jan 21st, 2005 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

Le Cerf dA�nonce une fois encore l’entrave faite A� cette partie de la population, qui assure, chaque jour, par son travail, les ressources de la solidaritA� nationale et le revenu des fonctionnaires aujourd’hui en grA?ve.

Le droit de grA?ve est un acquis social incontestable. Mais le Cerf rappelle A� ce sujet l’obligation constitutionnelle de l’Etat d’assurer les missions dont il a la charge : le service public n’A�chappe pas A� cette rA?gle et il est urgent que l’Etat assume ses responsabilitA�s en garantissant l’accA?s aux services dont il a le monopole.

Malheureusement, la France est un Etat oA? seul le chef d’entreprise assume et supporte la responsabilitA� pleine et entiA?re de sa fonction, le transformant bien souvent en bouc A�missaire de tous les maux, laissant surtout, aux autres dA�cideurs (politiques et administratifs) et responsables syndicaux la possibilitA� de se rA�fugier derriA?re un dA�sormais tristement cA�lA?bre « responsable, mais pas coupable », qui laisse la collectivitA� assumer et rA�gler par l’impA?t le fruit de cette irresponsable culpabilitA�.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!