35 HEURES : STATISTIQUES ET REALITE

juil 4th, 2005 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

L’Insee, qui avait annoncA� en 2004 que le pouvoir d’achat des mA�nages n’avait pas baissA�, a annoncA� que les 35 heures n’ont pas eu d’incidence nA�gative sur l’emploi et les entreprisesa��
A�
Au-delA� de l’effet d’annonce utilisA� par un certain nombre, les crA�ateurs d’emplois et de richesse de France (Cerf) rappellent que cette A�tude comporte une premiA?re limite : la pA�riode de rA�fA�rence (1997-2000) correspond A� la pA�riode de mise en place de la nouvelle lA�gislation.
A�
Au cours de cette pA�riode, les entreprises passA�es rapidement aux 35 heures, sont celles qui y avaient le plus intA�rA?t, c’est-A�-dire qui pouvaient en tirer un bA�nA�fice en matiA?re de productivitA� par tA?te ou une augmentation de la productivitA� du capital.
A�
Il semble difficile de pouvoir mesurer pour 2000 l’incidence du passage A� 35 heures au cours de cette mA?me annA�e, annA�e de mise en place par les entreprises obligA�es de le faire, sans qu’elles y trouvent un intA�rA?t : les effets seront donc mesurA�s les annA�es suivantes.
A�
Enfin et surtout, les entreprises A�tudiA�es sont les entreprises de plus de 50 salariA�s pour les premiA?res A�tudes, de plus de vingt salariA�s pour l’actualisationa�� la base informationnelle prise en compte pour A�tudier l’impact de la loi semble des moins pertinentes et pousse A� se poser la question de l’intA�rA?t d’une A�tude qui occulte plus de 92% des entreprises.
A�
Sachant qu’historiquement, la crA�ation d’emploi est la plus forte dans les entreprises de moins de vingt salariA�s (les plus nombreuses et employant le plus de salariA�s en France), la majoritA� de celles passA�es aux 35 heures l’ayant fait en 2000, on voit la double limite, fondamentale, d’une telle A�tude, qui empA?che de tirer toute conclusion sur l’incidence du passage aux 35 heures dans les entreprises.
A�
Par contre, il convient de rappeler que dA?s 2001, les dA�faillances d’entreprise repartaient A� la hausse, aprA?s une baisse ininterrompue depuis 1996, enregistrant leur plus forte progression en 2003, depuis 1992.
A�
2005 verra le nombre des dA�faillances continuer de croA�tre et approchera les 50 000 cas, dA�truisant plus de 200 000 emplois salariA�s, auxquels il convient d’ajouter les emplois non salariA�s des patrons et de leur conjoint, soit prA?s de 75 000 emplois.
A�
Sur l’emploi, il faut noter que la crA�ation nette d’emploi dans les trA?s petites entreprises a fortement ralenti depuis le 1er trimestre 2001, et, fait historique, a enregistrA� un recul au 3A?me trimestre 2003, dA�truisant 20 000 emplois.
A�
C’est pourquoi les CrA�ateurs d’emplois et de richesse de France demandent que les 35 heures fassent l’objet d’une rA�forme adaptA�e aux besoins des TrA?s Petites Entreprises et que la lutte contre les dA�faillances demeurent une prioritA� du gouvernement : il en va du succA?s de la politique gouvernementale de lutte pour l’emploi.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!