Prime transport : une discussion qui rA�vA?le la faillite de la reprA�sentativitA� avant celle de la France ?

sept 11th, 2008 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

DA?s 2003, le Cerf avait fait des propositions pour amA�liorer le pouvoir da��achat des salariA�s : depuis, cette question estA� devenue la prA�occupation numA�ro un des FranA�aisA� (sondage CSA publiA� par Le Parisien/Aujourd’hui en France du 1er septembre dernier).A� Elu sur ce thA?me central, le Gouvernement cherche donc des solutions pour rA�pondre aux attentes des FranA�ais. Aussi, face A� la hausse des prix du pA�trole – dont les cours ont cependant baissA� de plus de 30% ces derniA?res semaines – le gouvernement veut montrer qua��il est A� la��A�coute des FranA�ais : FranA�ois Fillon, malheureusement confrontA� A� l’absence de toute proposition et d’analyse sA�rieuse et audible, tant de la part du patronat que des syndicats de salariA�s, demande donc aux partenaires sociaux de se mettre da��accord sur la mise en place da��une prime transport. Il serait ainsi question da��A�tendre la��indemnisation de 50% du titre de transport qui existe dA�jA� en Ile-de-France, aux grandes agglomA�rations franA�aises, et de donner aux salariA�s qui se dA�placent en voiture, une aide forfaitaire de 200 a�� par an au bon vouloir de la��entreprise. En A�change, le gouvernement assure qua��une partie de cet effort matA�riel consenti, serait compensA� par une exonA�ration de charges sociales.

Quelles qu’en soient les modalitA�s, une telle aide est inacceptable : les TPE-PME doivent faire face A� une crise de liquiditA�s sans prA�cA�dent, et subissent des menaces trA?s fortes quant A� leur survie : les dA�faillances da��entreprises ont atteint le chiffre record de 28 600 au premier semestre 2008, soit une augmentation de 15% par rapport A� 2007,A� selon une A�tude de l’assureur-crA�dit Euler Hermes SFAC. Autre signe inquiA�tant : la croissance de la France au second trimestre a A�tA� nA�gative et les perspectives pour le troisiA?me ne sont guA?re meilleures, tandis que la question des dA�ficits publics et de leur poids sur l’A�conomie reste posA�e, laissant prA�sager en 2009 le nombre de dA�faillances le plus A�levA� depuis plus de 15 ans ! C’est d’ailleurs bien la principale explication A� l’arrA?t de la baisse du chA?mage.

Le Cerf dA�plore une fois de plus que les syndicats de salariA�s na��aient pas pris la mesure de la crise A�conomique qui frappe nos entreprises et rA�clament toujours plus lA� oA? il na��y a dA�jA� plus rien A� A� gratter A�. Cette politique du pire desservira A� terme les salariA�s qua��ils prA�tendent dA�fendre puisque les employA�s des TPE sont, sans surprise, les premiers touchA�s par une crise A�conomique qui sa��aggrave. Quant aux syndicats patronaux, ils se contentent de clamer leur opposition A� la prime transport sans A?tre capables de proposer de solutions alternatives au gouvernement comme la��a fait le Cerf avec la suppression de la TVA sur six produits de base (1)A� et les mesures d’urgences pour les TPE et l’emploi (2). Une fois de plus, leA� « patronat »A� sa��est da��ores et dA�jA� rA�signA� A� avaler la pilule. Au fond, ces discussions autour de la prime transport reflA?tent surtout la faillite des corps intermA�diaires de ce pays qui na��A�coutent pas leur base : la��information ne remonte pas aux pouvoirs publics puisqua��elle est filtrA�e et mA?me bloquA�e par une aristocratie syndicale qui ne joue pas le jeu dA�mocratique. Conclusion, la rA�forme de la reprA�sentativitA� est absolument vitale pour notre pays.

Enfin, si FranA�ois Fillon veut augmenter, A� juste titre, le pouvoir da��achat des FranA�ais, il doit tout faire pour soutenir la croissance et donc la��activitA� des TPE-PME au lieu de ponctionner encore davantage ces mA?mes entreprises. Le Premier ministre devrait avoir comme prioritA� des prioritA�s de ramener des liquiditA�s dans des entreprises aujourda��hui asphyxiA�es. Car tout est rA�uni pour que la catastrophe annoncA�e par le Cerf il y a plus d’un an (3) et rappelA�e dA?s le mois da��avril (4), ait lieu.

(1) Cf. notre communiquA� du 28 aoA�t 2008
http://www.lescreateurs.org/080828-relance-pouvoir-dachat.pdf
(2) Cf. notre communiquA� du 30 mai 2008
http://www.lescreateurs.org/080529-defaillances-dentreprises.pdf
(3) Cf. notre communiquA� du 3 juillet 2007
http://www.lescreateurs.org/080703-fillon-discours-politique-generale.pdf
(4) Cf. notre communiquA� du 23 avril 2008
http://www.lescreateurs.org/080422-crise-financiere-et-defaillances.pdf

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!