Heures supplémentaires : une augmentation de revenu pour 5,5 millions de salariés

jan 30th, 2009 | By CERF National | Category: 1 - CERF National, Communiqués

5,5 millions de Français ont touché en moyenne 150 euros de plus par mois grâce aux heures supplémentaires. Le rapport du ministère de l’Economie* démontre que la mise en place de la proposition du Cerf sur les heures supplémentaires a permis à 5,5 millions de Français de gagner quasiment un mois de plus, soit près de 1800 euros et a donc bien répondu à son objectif premier qui était d’augmenter le revenu de ceux qui travaillaient déjà plus. Le dispositif a également contribué pour 0,15% de croissance en plus dans une période difficile, comme l’avaient initialement prévu les Créateurs.

Le succès de la réforme aurait pu être plus important encore si elle s’était accompagnée d’une baisse du coût du travail comme le préconise le Cerf depuis la mise en place des 35 heures. Ce « coup de pouce » aurait incité les patrons à recourir davantage encore aux heures supplémentaires pour répondre mieux à des besoins organisationnels et accroître leur compétitivité (surcroît d’activité, organisation des horaires et des congés…)

Malheureusement, les partenaires sociaux, opposés depuis le début à cette réforme, ont délibérément sabordé la proposition du Cerf reprise par le Président de la République. Ils continuent d’affirmer des contre-vérités en faisant croire, sans preuve, que la réforme des heures supplémentaires entrée en vigueur le 1er octobre 2007 serait responsable de l’augmentation du chômage. Or la hausse du nombre de demandeurs d’emplois observée à partir d’août 2008 est due à la diffusion de la crise financière à l’économie réelle, la réforme a permis au contraire de limiter ses effets en introduisant de la flexibilité dans des entreprises qui ont pu mieux s’adapter à la baisse d’activité et préserver des emplois. Ainsi, ces organisations auraient pu éviter de se discréditer si elles avaient fait le minimum syndical et relevé le nombre des licenciements économiques qui montrait depuis des mois la dégradation de l’activité.

Ces mêmes syndicats de salariés qui ont défilé cette semaine pour demander une hausse des salaires et du pouvoir d’achat, s’opposent tous les jours à ce que les travailleurs puissent effectivement voir leur revenu et leur pouvoir d’achat augmenter, quand ils ne luttent pas carrément contre l’emploi !

 * Rapport au Parlement sur la mise en oeuvre de l’article 1 de la loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat relatif aux exonérations de charges sur les heures supplémentaires.

Commenter cet article...
Pour afficher un avatar avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!